Bonjour, amis du jour. Bonsoir, amis du soir ! Je vous souhaite à tous la bienvenue sur le forum français La Maison de la Nuit. Venez découvrir toutes les infos, les news, photos, vidéos et interviews qui portent sur cette série de livre phénoménale !!
 
AccueilPortailRPGFAQMembresS'enregistrerConnexion
Le forum est actuellement repris en main par Ever D. Black, soyez patient
Cyrius B. Lafferty & Luna Duchannes retrouvent leur statut de modo

Partagez | 
 

 - Down under the heaven. - Cyrius BlackSun.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cyrius B. Lafferty
Professeur Equitation
Professeur Equitation
avatar

Messages : 849
Points de Rp : 942
Réputation : 11
Date d'inscription : 05/03/2011
Age : 22
Localisation : Devine !
Emploi/loisirs : Murmurer aux oiseaux.
Humeur : Souriante ...

Feuille de personnage
Réputation : Prêtresse
Don / Affinité : Maîtresse de l'Air ~ Communique avec les chevaux
Son répertoire :

MessageSujet: - Down under the heaven. - Cyrius BlackSun.   Lun 5 Nov 2012 - 17:45




Cyrius BlackSun Lafferty



Nom Δ BlackSun/Lafferty Prénom Δ Cyrius Âge Δ 18 ans. Date de naissance Δ 09/05/1995 Origine Δ Franco-grecque Situation familiale et amoureuse Δ Mariée, 2 enfants Groupe Δ Vampire adulte/ professeur d’équitation. Classe Δ Dessin Avatar Δ Natalia Vodianova


Δ What makes you beautiful  ?


Face to face from the death. †


Cher frère,

Te rappelles-tu du visage qui m’appartenait ? Aucune idée. Peut être as-tu complètement oublié ta propre sœur. Elle a disparu du jour au lendemain, sans laisser de trace, à part quelques affaires qui trainaient, que je n’ai pu emporter. Dans l’enveloppe noire que je t’envois, plusieurs photos sont logés dans une partie secrète. Ne les montre ni à papa, ni à maman, ni à personne. Elles sont personnelles, et je veux partager mes secrets avec toi, qu’avec toi, frère. Tu verras mon visage, cette forme que j’ai prise. Il s’est d’ailleurs allongé, laissant mes traits fins et trop beaux se détacher du reste. Oui, nous les vampires, nous sommes parfaits, et c’est à s’en frapper la tête contre un mur. Regarde, nous ne nous ressemblons plus, non. Mes tatouages sont des plumes, des oiseaux, du vent. Voilà mon élément, l’air. Noirs et bleus, ils me hantent, tous les jours. Je vis avec, toutes les nuits.

Mes yeux maquillés de noirs ressortent, entourés d’un nid de plumes. Bleus, verts et jaune, la couleur reflètent la queue d’un paon. Des ailes se sont logés dans mes omoplates lors de ma transformation. Eh oui, mon frère, je suis un ange tombé bien bas. Mes cheveux longs m’arrivent toujours aux hanches, dans une couleur de blé. Mais ce que tu ne sais pas, ma moitié, c’est qu’en dessous des vêtements, au-delà des tatouages et de ma peau ivoire, aussi blanche qu’une perle, des coups, des séquelles, des morsures. Je suis rouée de coups, les hématomes et les cicatrices resteront à jamais. Oh, Nyx pourra un jour me gracier des ces marques que je garde. Mais elles sont ici pour me rappeler que j’ai traversé bien des épreuves, pour arriver à ce que je suis.

Je vis au jour la nuit, et la nuit au jour. Je pense à toi, tout le temps.


Δ Who do you think you are ?



Monster inside Me. †

Intérieurement aussi j’ai changé, frérot. Rien n’est plus pareil. Je ne suis plus la petite fille que tu as connue. Aujourd’hui, je suis une femme, qui physiquement en a 20, et dans la tête, surement une centaine d’année. J’ai vue des choses, j’ai vécu des évènements. J’ai muris, comme une fleur dans un champ de mine. Et si un de mes pétales tombaient, tout exploserait. Je redoute l’hiver qui viendra m’arracher mes pistils qui volèteront sur le sol, pour pouvoir tout faire sauter.

Oui, car au fond de moi, mon frère, je suis une bombe à retardement. Personne ne l’entend, ce bruit de l’engrenage qui actionne le minuteur. J’étouffe dans mon monde de vampire, je regrette même d’avoir été marqué. Je regrette ces nuits où je venais dans ton lit car j’avais peur à cause de notre soirée film d’horreur. Aujourd’hui, la nuit, je marche, je sors, je traque. Je suis un monstre aux yeux de la race humaine. Mais qui, dis moi qui, aurais ton cœur, pour m’accepter ?

J’aime les gens, même si parfois, je prends plaisir à les mener en bourriques. J’aime manipuler, mais je sais garder mes distances à toutes ces choses que sont-le mal. Je serais toujours du côté du bien, même si parfois, péter des câbles et trouver un coin de sombre en moi me fait du bien. Ma transformation en vampire adulte a-t-il eu une influence ? Aucune idée.

Je vais te dire, mon frère, que j’aime le sang. Humain, vampire, animal, aucune idée. Je tuerai pour en lécher une goutte, et je sais que je te fais peur. Oui, mes grands airs sévères font peurs, et je ne suis plus la fille souriante et enfantine. Non, un sourire se fait rare désormais sur mon  visage. Je suis tout de même celle qui a oublié son vrai prénom.

Je n'ai pas oublié mon goût sulfureux pour la crevette. Oui : j'adore les crevettes.

J’ai toujours ce côté enfouis en moi, d’une enfant perdue dans l’âge des grands. Peut être que c’est pour ça, que ma déesse m’a donné le don de l’air et de pouvoir communiquer avec les chevaux. J’aurais voulu que toi aussi, tu sois marqué, t’avoir à mes côtés. Pour toujours, quoi qu’il arrive, pour avoir ton soutien constamment, supporter ta musique à longueur de journée.

Le cœur sur la main, le sang aux lèvres, c’est un salut solitaire que t’offre, mon frère.





Tell me your secret…









Un enfant né dans les nuages du paradis... Δ



Oh, mon sang, ma moitié masculine, je ne me rappelle plus grand-chose de nous. Quelques bribes dans mon sommeil viennent parfois me hanter dans mes rêves les plus fous. Je nous revois, assis l’un contre l’autre sur un canapé, buvant nos tasses de chocolat chaud devant un film pour enfant. Nos rêveries nous laissaient la place à une béatitude sans nom.

Nous n’avons pas eu une enfance trop traumatisante, ni tragique. Au contraire, nous baignions dans une lumière dorée, voués à une belle vie. Nous étions comme des petits princes et princesses, qui régnaient sur un monde bienfaisant. A part la séparation de papa et maman, je ne vois pas ce qu’il y a pu avoir d’aussi terrible.

Si, peut être la violence incontrôlable de notre beau-père. Cette haine que nous ne pourrons jamais éteindre. Je suis désolée, de t’avoir laissé seul dans cette maison, parfois. Oh, oui, la nuit, je rêve de venir à la maison, de me pencher dans le lit de notre mère, et égorger vif cette ordure.

Mais c’est impossible. Sais-tu que je payerai chère de ma vie, pour cette infraction ? Non, tu ne le sais pas. Tu ne connais pas le monde sombre, celui de la nuit, où rode des choses que tu n’as même pas envie de savoir l’existence. Mais parlons de la notre, d’existence, celle où notre insouciance faisait part de nous. Quand j’écris ces mots, sur le papier à lettre, je ne peux m’empêcher d’être heureuse, de sourire. Je ne pleure pas, oh non. Tout ces voyages que nous avons fait, toutes ces disputes, tous ces fous rires, me remontent toujours le moral. Car je me dis que c’est avec toi que je les aie partagés. Tu fais partie de ma vie, de mon sang, de mon âme.

J’ai appris à grandir grâce à toi, même si nous étions loin de l’autre. Je te serais reconnaissante de m’avoir aimé autant, de m’avoir donné une chance d’être une sœur chanceuse. Tu m’as tout donné, de ton goûté de 16 heure à ta confiance si fragile. Je pense à toi, frère.





Tombée des cieux vers les braises de l’enfer… Δ



Un matin d’hiver, le dernier de la saison, quoi que début printemps. Les bourgeons hurlaient au vent qu’il voulait éclore, priant le soleil de bien vouloir donner quelques rayons. Attendant devant les portes de mon lycée, les cheveux volant par une brise, je regardais avec des étoiles dans les yeux la plus brillante des astres : Andrews WhiteAngel. Je riais, je riais fort, car son regard insistant indiquait qu’il avait passé une soirée phénoménale avec moi. Rien de bien grand, pourtant. On avait partagé une pizza, regarder un film. Dormis ensemble, réveillé, petit déjeuner. Rien de bien méchant enfaite.

Sa carrure, ses cheveux blonds, ses yeux noisettes. Il me faisait toujours de l’effet, à n’importe quelle heure, minute, seconde. Tout le temps. Mais je voyais bien que le regard insistant n’était pas pour moi, mais pour Maria. Oui, cette peste aux boucles blondes et soyeuses, cette italienne grande et jolie. Moi je n’étais rien. Elle avait le corps, j’avais l’amour. Un mouvement m’avait fait changer de regard. Mon visage c’était déformé d’une moue perplexe, voyant l’homme sous une capuche blanche.





Succombant aux flammes de L’Achéron… Δ


Je me rappelle. Je me rappelle encore, de cette appréhension à entrer dans la Maison de la Nuit. La bosse sur ma tête annonçait une naissante douloureuse. La prêtresse qui était actuellement à la tête de notre école m’avait attribué une chambre, assez grande, et notre chat s’y était beaucoup plus, directement. Moi aussi, d’ailleurs. Parfois, je me disais que ça me réjouirait, cette nouvelle vie. Et désormais, je ne sais pas vraiment si elle me plait encore.
Les évènements ici sont tragiques, et je vous écris, à vous, ma famille, à toi, mon frère de sang. Serait-il encore possible que le même liquide que nous partageons soit humain ? Je ne sais pas. Maman n’a jamais voulu qu’on t’attende pour que je te fasse un adieu. Ni même à papa. Tu sais, elle a toujours eu peur que ça nous arrive, et mon destin a du de rencontrer celui du Traqueur.
Sais-tu qui je suis, frère de sang ? Si tu découvrais mon visage, tu te demanderais qui est-ce. Peut être que mon masque n’était qu’une facette. Pourquoi il a fallut que je parte si tôt, tout laisser en plan, mes projets, mon avenir ? J’étais promise à une grande destinée.

Je suis allé directement au réfectoire, prendre un morceau à manger. Tu sais quoi ? J’ai choisis l’emploi du temps Dessin. Je m’y suis encore améliorer, je t’enverrais bientôt mes nouveaux tableaux, je te le promets. La pièce était immense, les murs ornés de tableau divers, représentant ma nouvelle religion. Je sentais une atmosphère tendus, j’étais stressé, trop maladroite. Le buffet était remplit de victuaille délicieuse, et pourtant je n’avais pas faim. Non, j’avais peur, trop peur pour avaler quoi que ce soit. Une fille blonde m’a accueillit. Melissa Lerman, je crois. Je ne la connais pas plus que ça. Elle n’a pas dit grand-chose, on a mangé en silence, jusqu’à ce qu’une autre fille, aux cheveux sublime et roux vienne nous accompagné. On a beaucoup ris. Arizona Robbins. Oh c’est devenu ma meilleure amie. Nous avons partagé beaucoup de choses ensemble.

On est allé faire les folles à la piscine, puis on a regardé un film d’horreur. Je me rappellerai ce moment passé à hurler. C’est le moment où un cauchemar est entré dans la pièce et mon chemin a basculé dans une grotte sombre et ténébreuse. Pete O’Caneyl venait de me faire rater un battement de cœur et d’arracher mes ailes de papillons.
Plus tard, nous sommes sortis ensemble, sans aucune grande raison particulière. Je me demande encore ce qui m’a pris, de sauter sur une occasion comme ça. Il aimait la musique, comme toi. Il était même, presque comme toi.
Jusqu’au jour où il a pété un câble. Il a bu le sang de Démona, la jeune fille qui partage la chambre d’Arizona. Entre temps, Ezraël est arrivé. Il t’embrasse d’ailleurs, enfin je crois. On se croise rarement, il m’évite. Non, enfaite, je ne sais même pas où il est.
Pete à fait une empreinte, étant devenue maléfique. Je devais être son joujou préféré. Il me battait, fort. Les marques sur mon corps y sont toujours. Ces séquelles ne partiront surement jamais.
Puis Tessa, la grande prêtresse s’est détournée de Nyx. Il y a eu des changements radicaux, et le maléfice qui emprisonnait Pete venait d’elle.
Ensuite, j’ai rencontré, et assisté à la transformation d’un jeune vampire, Stella Blacksnow. Elle est très drôle, et elle est devenue la nouvelle prêtresse et dirigeante de notre grande école. Je suis comme qui dirais son bras droit. Lis plus bas, tu comprendras.
Tout c’est enchainé. J’ai perdu Pete et j’ai commencé à sombrer dans un délire. Je ne te résume pas l’histoire entière, ça serait long, le fin est plus intéressante, tu verras.

Faisant équitation, on m’a attribué un cheval. Nougat. Les photos sont dans l’enveloppe, regarde les.
Je ne sais pas comment te dire. Surement un lien spécial… Ce cheval est époustouflant. Il est énorme, et je suis un vrai cowboy dessus. Il est rapide, et protecteur. Si tu viens, je te le montrerai. D’ailleurs, Nyx m’a donné le don de pouvoir comprendre les chevaux. Je ne sais pas pourquoi, d’ailleurs.
Il m’a sauvé mainte fois, ce cheval. Surtout un soir…
Oh, ce soir là, je m’en rappellerai.
N’étant pas dans mon assiette, déprimé par la disparition de mon amour de vampire, je n’en pouvais plus. Je me suis perdue dans le pré pour chevaux. Il pleuvait, oh ça, un orage maléfique. Je suis tombée. Je me suis fait très mal et un serpent est venu m’agresser… Il était énorme.
Sauf que voilà. Un garçon. Un garçon aux cheveux de jais est venu me sauver.
Je l’avais rencontré, et accueilli. Il était rayonnant. Il l’est toujours. Bref, il m’a sauvé d’une mauvaise passe. Et c’est à ce moment là que quelqu’un m’a tendu la main. Nathan Lafferty est devenue mon petit ami. Et je l’ai découvert. La flamme qui hante la déprime et le noir. C’est lui. C’est lui, le garçon qui fait vibrer le cœur de la fille. Je ne sais pas vraiment s’il le ressent comme ça. Si c’est juste moi qui débloque ou non. Mais, sincèrement, je l’aime. Enormément.
Arizona est devenu du côté de Tessa. Ca m’avait frappé au cœur, d’avoir perdue une personne aussi génial.
Tu ne dois pas être content, de voir que ta petite sœur a autant grandis. Oh non, tu dois croire encore que je suis la fille fragile.
J’ai faillis mourir plusieurs fois.
Andrews est revenu dans ma vie. Il n’a pas compris, qu’on est plus du même monde. De la même planète, de la même vie.
Ecoute, frère de sang. C’est difficile à dire. Lis, lis tout ce paragraphe. Parce qu’il va changer ta vie à jamais.

Dans notre système, une déesse nous guide. Une déesse est notre mère. Il se trouve que moi, ta petite sœur, j’ai une place plutôt grande dans son cœur. Stella et moi, nous partageons un élément. Ah oui, 5 éléments nous gouvernent. L’empathie de la Terre, la sagesse de l’Eau, la loyauté du Feu, l’authenticité de l’Air et la sincérité de l’Esprit. Je partage l’élément Air, surement le meilleur. Ce pouvoir est inestimable. C’est un don. Moi qui me croyais normal… Voilà comment j’ai changé, mais ce n’est pas tout. Les photos sont elles aussi dans l’enveloppe. Voici Luna et James. Ce sont mes enfants, frère de sang, c’est ta nièce et ton neveu. Oui je sais ce que tu te dis. Que c’est impossible. Ils ont déjà 5 ans, ils ont bien grandis. James à nos yeux, et Luna nos cheveux. Ne pleure pas, je t’en prie. Tes larmes sont signes de faiblesses. Regarde, regarde comme ils sont beaux. Comme ils sont heureux, comme leurs sourires illuminent ton cœur. Je leur parle souvent de toi, et ils sont contents. Tes chansons leurs font du bien. Arrête de verser tes larmes, elles me feront mal. Leur père est heureux lui aussi, en ce moment même, il dort sur mon lit. Sache que nous venons de combattre un sacré démon. Oh, oui. Un horrible démon qui souillait les terres vampires. Aujourd’hui, il est mort. Mais j’ai bien peur d’avoir un certain lien avec lui. Je crois… Je crois qu’il détient une de mes plumes. Mais je détiens la sienne. Qui sait, peut être que tout ça n’est qu’un horrible rêve, et la réalité m’attend.
Je suis mariée. Oui, Nathan et moi sommes mariés et liés désormais. Je suis fière de partager ma vie avec lui. Tu l’aimeras bien, j’en suis sûr
Arrête de te faire du souci. Désormais je vais bien. J’ai finis ma transformation. Je vais bien, ne t’en fais pas. Ma marque ne change rien, mes tatouages non plus.
Je suis un vampire. Et on ne peut pas changer cette renaissance.
Rappelle-toi, de nos marques à nous. Ces tâches de naissances, réunis, nous donne un symbole. Je suis toujours ta petite sœur. Je suis toujours celle qui sera la dans tes coups durs. Je reste un membre de la famille… Pourquoi ne répondez vous plus à mes SMS ? A mes appels ? A mes emails ? Je vous fais peur ? Qui suis-je ? Je me perds dans un chaos de tristesse et de bonheur. Promet moi de répondre. Promet moi de me donner un signe de vie. Promet moi de ne plus m’appeler par ce prénom humain. Donne-moi l’intensité de cette bête que tout le monde crains... Mon nom est Cyrius BlackSun. Et je suis pourtant ta petite sœur. J’espère vous voir à la journée de la Famille, nous aurons des choses à nous dire.

Je t’aime.
Cyrius.




Trombinoscope - album photo

















"C'est alors que la brise se mit à souffler un chant délicieux, au milieu des cadavres. Des pétales de mille couleurs tombaient, épousant les boyaux des morts avec tendresse. La bas, au loin, la maîtresse du ciel s'en allait avec un sourire paisible."


Dernière édition par Cyrius B. Lafferty le Dim 15 Sep 2013 - 8:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ever D. Black
Vampire Adulte
Vampire Adulte
avatar

Messages : 954
Points de Rp : 1177
Réputation : 21
Date d'inscription : 21/02/2011
Age : 19
Localisation : Loin d'ici
Emploi/loisirs : Fuir
Humeur : -

Feuille de personnage
Réputation :
Don / Affinité : Ne rate jamais sa cible.
Son répertoire :

MessageSujet: Re: - Down under the heaven. - Cyrius BlackSun.   Mer 30 Jan 2013 - 13:36

Bonjour / Bonsoir Cyrius.

Premièrement : Merci de continuer avec nous, sur le rpg.

Deuxièmement : Fiche agréable à lire, très originale, tout y est. Je valide ta nouvelle fiche.


_____________________________________________________________________________

The bow is my ally. The arrow is my weapon.. And you, you are my strength, my soul mate. I love you.

Revenir en haut Aller en bas
http://new-transform.forumactif.org/
 
- Down under the heaven. - Cyrius BlackSun.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» HIGHWAY TO HEAVEN ♥ welcome in New Heaven
» Stairway to Heaven
» We are lost somewhere between Heaven and Hell
» Heaven's Night
» Rose Heaven [SERPY]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La maison de la nuit FRANCE :: UNIVERS RPG :: Hors jeux :: Présentation de vos personnages :: Présentations validées et/ou du recensement-
Sauter vers: