Bonjour, amis du jour. Bonsoir, amis du soir ! Je vous souhaite à tous la bienvenue sur le forum français La Maison de la Nuit. Venez découvrir toutes les infos, les news, photos, vidéos et interviews qui portent sur cette série de livre phénoménale !!
 
AccueilPortailRPGFAQMembresS'enregistrerConnexion
Le forum est actuellement repris en main par Ever D. Black, soyez patient
Cyrius B. Lafferty & Luna Duchannes retrouvent leur statut de modo

Partagez | 
 

 Les souterrains

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Elora
3° Années à la maison de la nuit
3° Années à la maison de la nuit
avatar

Messages : 325
Points de Rp : 340
Réputation : 1
Date d'inscription : 13/03/2012
Age : 20
Localisation : Charente
Emploi/loisirs : Lire et dessiner
Humeur : Nerveuse.

Feuille de personnage
Réputation :
Don / Affinité :
Son répertoire :

MessageSujet: Les souterrains   Mer 3 Juil 2013 - 13:50


Andréas et ses acolytes me conduisirent là où je voulais être, les souterrains de l'ancienne gare. Ce à quoi je ne m'attendais pas c'est qu'une vingtaine de vampires et novices rouges confondu attendaient le retour de leur maître. Il régner un silence de plomb et à la vue d'Andréas tous s’inclinèrent très bas. Je remarquais que les vampires arborai un tatouage semblable à celui des vampire du bar et tapas. Les novices quand à eux, portaient de longues capes rouge qui ne laissaient voir que leurs visages terrorisé.

Je fermais les yeux pour échapper au spectacle qui s’offrait a moi quand un cri attira mon attention. Un novice rouge qui tentait visiblement de s'échapper se faisait frapper, du sang couler de ses flans. S'en fut trop. Il faller impérativement que je réagisse. Le pauvre garçon devais avoir 3 ans de moins que moi. Sans plus réfléchir je me dégagais de l’étreinte d'Andréas et me plaçais devant la victime, bras et jambes écartés tel une barrière indestructible. Plusieurs cris d’étonnement me parvinrent mais je me concentrais pour ne pas trembler.

-Cela suffit siffla Andréas visiblement en colère. Ne le frapper plus et ne la toucher pas. Cette fille sera mienne alors je suis le seul à pourvoir la toucher compris ?

Sur ce il me pris par le bras et malgré mes protestations, m'amena a l’écart. L'armoire à glace me fit alors entrer dans ce qui sembler être une chambre. Ok. Là j'étais vraiment mal barré.





| Edit de Démona : Elora, je me suis permis de mettre ton image sans spoiler, si tu veux illustrer tes Rps tu peux. Choisi alors une image qui n'est pas trop grande, pas plus de 600 en largeur et place là avant ou après ton texte. Voilà et pense a préciser si ton Rp est libre ou avec certaines personnes, soit dans le titre, soit dans la description. Sur ceux... Bon RP ! |
Revenir en haut Aller en bas
Elora
3° Années à la maison de la nuit
3° Années à la maison de la nuit
avatar

Messages : 325
Points de Rp : 340
Réputation : 1
Date d'inscription : 13/03/2012
Age : 20
Localisation : Charente
Emploi/loisirs : Lire et dessiner
Humeur : Nerveuse.

Feuille de personnage
Réputation :
Don / Affinité :
Son répertoire :

MessageSujet: Re: Les souterrains   Mer 10 Juil 2013 - 13:29

Après un moment, Andréas s'avensa vers moi me faisant reculer jusqu’à ce que je tombe sur un matelas poser sur le sol. Mon ravisseur enfermât mes poignets dans l’étau de ses mains pour que je ne puisse plus me dégager. Il réussit je ne sais comment a transvaser mes deux mains dans une des sienne de sorte a avoir l'autre main de libre. Il portât ensuite son poignet a sa bouche avant de se mordre.

"Que vais-je faire ? Il faut que j'arrête de toujours compter sur les autres. Je dois me débrouiller toute seule cette fois si. Ô déesse ! Si il arrive a me faire boire son sang qui sais se qui m'arriveras. Il n'est pas question de je devienne son jouet. Je n'ai pas de maître."

L'odeur de son sang souiller me donnais la nausée. Normalement l'odeur alléchante du sang chaud me faisait envie mais là ça ma dégouttais vraiment.

Ses yeux plantais dans les miens sembler percer la moindre de mes pensées. Ce mec était bien trop fort pour que je puisse façonner un mur mentalement. Et mon horloge interne s'affolais car le soleil allais bientôt ce lever.

Malheureusement pour moi les pupilles de ce monstre me gardais prisonnière et je ne contrôler même plus mon corps. Sans comprendre pourquoi j'ouvris la bouche et a l'instant où son sang aller toucher mes lèvres une voix me parvins, me libèrent ainsi de l'emprise Andréas.

Celui-ci se leva en soupirant et me dis juste avant de partit :

-Je reviens vite. Sois sage en m'attendant. A mon retour je m'occuperais de toi.

En claire il faut que trouve un plant pour me sortir de ce pétrin avant qu'il arrive. J'ai plusieurs possibilité:
1-Partir d'ici sans me faire remarquer.(Pourquoi pas ? Attend non ! si je ne suis pas cacher avant le lever du soleil je vais brûler)
2-Abandonner (hors de question !!!)
3-Me battre a mains nues ( Pas assez subtile et bien trop dangereux)
4-L'enfermer dehors au moment où le soleil se lève pour le faire cramer (Cool !!!)

Tu vas voir mon grand. La petite perle plus d'un tour dans son sac.

A son retour il me retrouva dans la même position cas son départ.

Un quart d'heure plus tard a force de paroles mielleuse (tellement tendre que j'en étais malade) il baissât sa garde. C'est le moment d’attaquer.

-Andréas dis-je d'une vois tremblante je ne me sans pas très bien ici. Que diriez-vous de sortir avant le lever du soleil.

Sans se méfier il acceptât. Une fois dehors je nous enfermaient et savourer le gout de la victoire. Il ne se doutait de rien. J'avais conscience que si personne ne venais j'allais mourir ici avec ce porc mais une voix au plus profond de moi me disait je j'avais pris la bonne décision. Aller les amis. Dépêchez-vous s'il vous plais.
Revenir en haut Aller en bas
Elora
3° Années à la maison de la nuit
3° Années à la maison de la nuit
avatar

Messages : 325
Points de Rp : 340
Réputation : 1
Date d'inscription : 13/03/2012
Age : 20
Localisation : Charente
Emploi/loisirs : Lire et dessiner
Humeur : Nerveuse.

Feuille de personnage
Réputation :
Don / Affinité :
Son répertoire :

MessageSujet: Re: Les souterrains   Sam 20 Juil 2013 - 7:27

Andréas étais à côté de moi et il regardais l'horizon. Même s'il ne le montrait pas je sentais bien qu'il avais peur car le soleil commencer a éclairer la ville remplacent ainsi le voile énigmatique et magique de la nuit. Je commencer sérieusement a avoir peur. Le jour m’effrayer bien plus que Andréas. Je senti un mouvement derrière moi et je deviner que mon ravisseur tentait sens succer d'ouvrir la grille qui nous séparer de l’obscurité.

-Tu ma piéger tu veux te débarrasser de moi. Pour la peine tu va m'offrir ton sang pour que je survive.

Sur ces mots il me pris par la gorge et plentat ses dents dans ma chaire pendant que je commencer a brûler victime du soleil.

La douleur que je ressentais n'était rien comparer a l'idée que Andréas qui buvais avidement mon sang.
Revenir en haut Aller en bas
Luna Duchannes
Professeur Charmes & Rituels
Professeur Charmes & Rituels
avatar

Messages : 431
Points de Rp : 512
Réputation : 8
Date d'inscription : 24/02/2012
Age : 22
Localisation : Près de la Terre
Emploi/loisirs : Sciences, Lire, plantes
Humeur : Lunatique

Feuille de personnage
Réputation :
Don / Affinité :
Son répertoire :

MessageSujet: Re: Les souterrains   Mer 24 Juil 2013 - 19:15

Je le savais ! Je le savais ! Ils étaient tous en train de me détester tout simplement parce que j'avais laissé la vie sauve à ces deux novices rouges. Je ne voulais plus du tout avoir à faire au regard de chacun. C'est Theodora qui s'exprima à la place des autres :

- Luna tu ne peux pas être si indulgente. Ils cherchent à nous tuer. Ils ont pris Elora. Tu ne peux pas les laisser partir. Je veux bien comprendre qu'en étant fille de la Terre tu es du mal à en abattre un... mais n'en relâche plus.

Je croyais qu'on pouvait me comprendre, mais finalement non. Je me rappellerais toujours de ma période sombre où j'avais quitté le chemin de Nyx pour être dans l'Obscurité totale. Je savais qu'on pouvait sortir de là, j'avais réussit moi et pourquoi pas les novices rouges ! Bref, je ne voulais même pas en discuter avec les autres. Même si l'homme du nom de Dadar me demandait, enfin m'imposer en quelques sorte sa compagne, je ne le regardais même pas. Pas plus que cette dernière dénommée Lily, à qui je tendis un bras pour l'aider à monter sur ma jument Nymphtys. Cette fois si nous nous dirigeâmes rapidement, au galop vers les souterrains. Les images de la ville défilèrent rapidement.

Après un cours instant de galop, je repassais ma jument au trot, pour finir au pas. Je vis une tête avec un croissant de lune rouge … s'était l'un des novices que j'avais libéré tout à l'heure. Je descendis de Nymphtys et l'attachais dans l'ancienne gare, pour que personnes ne l'aperçoive. Je me dirigeais vers ce novice rouge, il était tout tremblant. Je regardais derrière moi … ils étaient tous pas très loin de moi, mais je ne m'en souciais même pas. Lorsque je fus près de lui, je vis ses larmes sur ses joues. Il essaya de me parler :


- Je … je te remercie de m'avoir … laisser la vie sauve … Andréas n'aurait jamais fait ça pour moi …

Je le regardais, je sentais sa douleur, je posais une main sur son épaule.

- C'est la déesse Nyx qui t'a laissé la vie sauve, elle m'a transmit ce qu'elle souhaitait par l'instinct. Elle veille toujours sur nous même si on a prit un chemin différent.

Je baissais les yeux avant de lui murmurer :

- Tu sais, pendant un moment je me suis détournée de son chemin … mais elle était toujours là, elle veillait sur moi et pour me le prouver, elle a envoyé mon petit ami et ma meilleure amie, ma jumelle, me rechercher. C'est vraiment là que j'ai comprit que la voie de la Déesse était le meilleur chemin à suivre.

-Il nous oblige à faire des choses horribles ! A tuer des gens, à traumatiser des enfants …

- N'es plus peur, on t'aidera.

- Je ne sais pas si je mérite le pardon de Nyx …

-Elle pardonne toujours ses enfants lorsqu'ils le méritent … souviens toi, tu as une dette envers elle.

Il paraissait réfléchir, il finit par s'exprimer à haute voix.

- Je vais vous mener jusqu'aux souterrains.

- Merci …

- Taranis

- Taranis. Tu sais tu n'es pas obligé de te confronter à Andréas, si tu ne le souhaite pas.

Le jeune Taranis se leva comme si une rage de vaincre ce mercenaire était en train de naître en lui. Je me levais ensuite, face aux autres, Dadar, Lily, Caryline, Theodora, et les trois vampires du bar. On aurait dit que le jeune rouge me transmettait sa rage de vaincre, de combattre. Je finis par m'exprimer aux autres d'une voix bien assurée :

- Je fais confiance en Taranis et Nyx également, sinon mon instinct ne m'aurait pas dit de laisser sa vie sauve. Les personnes qui ont confiance en Nyx, alors suivez nous …

Sans attendre leurs choix, je me tournais vers Taranis et lui demanda de nous conduire là où était Andréas et Elora. Il se retourna rapidement avant de se mettre à courir. Pour être plus à l'aise, j'enlevais l'arc de mon dos pour le prendre en main. Je me mis ensuite à courir également, suivant le jeune novice rouge. Je me demandais ce que pouvait bien faire Andréas en ce moment à Elora. Je ne voulais pas du tout penser au pire ! Je ne voulais pas qu'elle meure, elle ne le méritait pas. Je me promettais de me battre pour mes amis.

Taranis s'arrêta net, je stoppais ma course également pour pouvoir voir ce qu'il se passait. Andréas avait ses lèvres posées sur le cou d'Elora, je sentis une odeur de sang ... Il était en train de lui boire son sang ! Le salaud ! Je passais mon arc à Taranis avant de prendre sa dague. Je m'avançais vers lui, mon regard n'était plus celui de la fille innocente. Je m'exclamais folle de rage :


- Lâche là sale salaud !

Je le vis relever sa tête lorsque je n'étais plus qu'à deux mètres d'eux deux. Il lâcha Elora, avant de se diriger vers moi. Il commença à toucher ma joue, mon cou, mon épaule, mon bras ... Il serra fort sa main qui était autour de mon poignet. Avec ma main libre, celle qui tenait la dague, je l'envoyais vers le coeur de tout mes forces. Malheureusement la dague n'atteignit pas son coeur, car Andréas arrêta mon élan avec son autre main. Je n'eus même pas le temps de réagir ! Il me plaqua contre le mur, j'en hurlais même de douleur !

- AAAhhhahhhHHHhhh !!!!!!

Je me débattais avec rage, j'essayais de donner des coups de genoux, de pieds ... mais rien n'y faisait.




Dernière édition par Luna Duchannes le Jeu 25 Juil 2013 - 12:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dadar Bélial
1ère année
1ère année
avatar

Messages : 194
Points de Rp : 212
Réputation : 5
Date d'inscription : 27/01/2012
Age : 26
Localisation : Avec mon ange
Emploi/loisirs : expert dans l'art de tabasser quelqu'un
Humeur : qu'est-ce que tu r'garde toi?

Feuille de personnage
Réputation :
Don / Affinité :
Son répertoire :

MessageSujet: Re: Les souterrains   Lun 29 Juil 2013 - 10:15

Et voilà, nous étions partis... Une fois Lily grimpée sur le cheval de Luna, elle avait talonnée sa monture pour partir rapidement au galop sans nous attendre, je changeais ma prise sur la claymore et la tint lame en bas pour ne pas être gêné durant ma course, je suivit l'animal en courant de toute ma vitesse vampirique, autant ma force et mon endurance avaient beau être développés, autant je ne pouvais rivaliser avec un équidé... Malgré tout, je ne laissais pas Luna, Lily et la monture creuser l'écart, accélérant encore malgré la fatigue accumulé que je ne ressentais même plus avec l'adrénaline... J'avais eut une montée dans le sang juste avant de me battre contre les rouges mais coupé dans mon élan comme je l'avais été, n'avait pu me défouler... Cette course était parfaite pour ça et me permettait de réfléchir à la fois, puis, l'ancienne gare fut en vue...

Je vis Luna y faire entrer sa monture et l'y attacher après  en être descendue avec Lily que je rejoins de suite... La course n'avait pas été longue et j'étais à peine essoufflé encore emplis d'énergie pour le combat en perspective... Un odeur de sang cependant attira bien vite mes pensées... J'oubliais souvent que je ne me nourrissais que peu pour un vampire... Et l'odeur douce de rouille eut pour effet de me mettre l'eau à la bouche alors que mes pupilles s'étrécirent.

Je pontais le nez dans la direction de l'odeur et vit à ce moment Luna se jeter sur un vampire qui suçait le cou d'une jeune rouge... Juste à l'entrée des souterrains, Taranis de ce que j'avais pu comprendre de son prénom, la regardait là les bras ballants et surement trop effrayé pour bouger... Un grognement monta du fond de ma poitrine alors que je fonçais dans la direction d'Andréas... Quel nom à la con n'empêche... Je chassais mes pensées en secouant la tête et choppais le rouge qui allait mordre Luna par le col pour le tirer de toutes mes forces et l'envoyer vers le mur de derrière:

-T'en a pas marre de t'attaquer à des femmes? On croirait un eunuque!!

Je m'adressais rapidement à Elora qui commençait à cramer sous le soleil:

-Va te mettre à l'abris! Et accompagnez-là... J'ai besoin de m'amuser un peu.


Puis je posais les yeux sur le vampire tout en profitant de l'espace large pour me mettre en position, lame tenue devant moi... DU SANG!!! Le combat pouvait maintenant vraiment commencer et un sourire carnassier apparut sur mes lèvres... Mode barbare activé.
Revenir en haut Aller en bas
Lily Michels
4ème année
4ème année
avatar

Messages : 578
Points de Rp : 639
Réputation : 25
Date d'inscription : 06/12/2011
Age : 27
Localisation : Chercher le rouge qui bouge!
Emploi/loisirs : Rire, m'amuser, et rire encore.
Humeur : Toujours moi même ! ;)

Feuille de personnage
Réputation :
Don / Affinité :
Son répertoire :

MessageSujet: Re: Les souterrains   Lun 29 Juil 2013 - 11:14

Une fois a l'ancienne gare, je ne me fit pas prier pour descendre du cheval. C'est bête la... Très peu pour moi. En plus d'avoir mal au pied, j'avais mal au fesses maintenant... C'est malin! enfin, je rejoint bien vite Dadar qui ne nous avait pas laissé, courant derrière nous.

Je venais l'enlacer pour déposer un baiser sur sa joue, lorsque Luna découvrit l'un des rouges qui avait voulu nous attaquer dans le parc plus tôt. Semble-t-il qu'il voulait se mettre dans notre camp et n'avait agis que sous ordre de son conna** de chef... C'est ça ouai... A d'autre.... Cet Andreas qui ne nous connait même pas... Enfin pas encore... Ne lui avait surement pas dis de venir s'attaquer a moi et Dadar... Et Ca le couillon... Qu'il soit le petit protégé de Luna ou pas... J'en ai franchement rien a faire. Il va morfler dès que j'en aurais l'occasion... Croyez moi.

Étrangement, rien que de penser pouvoir torturer un peu ce rouge, le vider doucement de son sang... Peut etre même lui découper quelque quelques extrémités... Cette simple pensée éveillait en moi... Comme une certaine excitation. Étrange...

Enfin pas le temps d'y réfléchir de suite, Luna se mit a courir vers les souterrains, et Dadar et moi même l'y suivons accompagner de ce Teranis donc et du reste de l'équipe féminine du club des vampirette...

Une fois près des grillages qui fermaient l'entrée des souterrain, une agréable odeur de sang vint a mes narines, laissant ma faim se faire plus ardente encore... Cet Andreas, le conna** de service, était entrain de boir a la gorge de la jeune novice rouge que nous étions venu sauver. Par ce qu'on venait sauver une rouge? Je soupirais déçus en le comprenant. J'aurais su... J'me serrais surement pas taper le cul sur ce fichu canasson jusque là... Mais maintenant qu'on y est...

Luna intervint immédiatement, criant sur le suceur de sang en action pour le faire lâcher prise. D'ailleurs il était temps... Vu le teint claire de cet Elora... Elle y serait bientôt passée autrement. En plus une fumée nauséabonde commençait a l'entourer sous le soleil... Mais bon... J'allais pas être la première pour l'aider, et donc une fois que cette grande saucisse l'eut lâché, je laissait Caryline et Theodora aller la ramasser.

Après son intervention si perspicace, Luna se retrouva a la place de la rouge dans les pattes d'Andréas.... Je regardais la scène avec un léger sourire amusé en voyant la gueule dégueulasse du rouge s'approcher de la gorge de la miss miséricorde a la terre... Alors comme elle allait s'en sortir de celle là? En rabâchant ses connerie sur le pardon de Nyx? Pas sure que ca marche cette fois...  

Enfin... Dadar était pour réagir et alla a son aide. Theo et Cary s'occupaient de leur amie, et moi... J'avais un peu de temps en tête a tête avec ce Teranis. Parfait! Une occasion a ne pas manquer! Et que j'allais pas laisser passer.... Ca non.

Approchant discrètement de son dos, et trop intéresse qu'il était par le combat qui se déroulait sous ses yeux, le jeune agresseur repentit ne me sentit pas approcher. Et une fois toute proche, je l'attrapait par l'oreille, la tirant bien fort jusqu'a le faire gueuler de douleur. Là, je le tirait un peu a l'écart, toujours pas l'oreille, réfléchissant en route a ce que j'allais faire de lui.

Une fois a l'abris des regard je le relâchait. Tout mécontent il se retourna vers moi en feulant, me montrant même ses crocs bien pointu... Mais en réponse, moi je lui décolle le baffe magistral qui a surement du raisonner a quelques mètres alentour. Ah... Ca semble l'avoir calmé ouais... en tout cas pour le coup il bronche plus, il a fermé sa grande bouche pleine de dent, et il me regarde attendant la suite avec une crainte évident. Je savoure le moment une seconde, toujours aussi souriante avant de lui expliquer la situation

-Teranis hein? En faite je m'en fiche de ton nom. Mais laisse moi te dire un truque... Quand t'es venu nous attaquer dans le parc avec ton copain froussard... Vous avez tous les deux fait une grosse bêtise... T'as de la chance... Je vais pas t'arracher ta tête de minable là de suite. Mais rentre toi bien ca dans le crane...

Je tapais alors légèrement sur le sommet de sa tête, façon toc toc, juste pour m'assurer que tout y rentrait bien, avant de reprendre

-Moi les belles paroles de Luna... J'men cogne. Les désirs de Nyx... ça m’intéressent quand ils rejoignent les miens. Autrement, j'men cogne aussi. Par contre je vis très mal qu'on s'en prenne a moi ou a mon homme. Alors si j'te vois juste repointer ta canine trop près du cou d'une bleu ou de quiconque... Si j'te vois même poser un regard sur cet Andréas de mer** que soit disant tu écoutait jusque là... J't'arrache les crocs et j'men servirais de boucles d'oreilles... C'est claire?

Le rouge semblait pas décidé a me contredire... Et d'un petit hochement de tête il me fit comprendre qu'il avait compris. Au ça... Il rageait intérieurement, ca se sentait bien... Mais rien a foutre! Tant qu'il m'a compris... Tout va bien. Ensuite, je lui fis signe qu'il pouvait rejoindre les autres, et après avoir remis une mèche de cheveux en place... Je fis de même allant voir où en était arrivé tous ce bordel...
Revenir en haut Aller en bas
Caryline Xyn
Professeur Dessin
Professeur Dessin
avatar

Messages : 272
Points de Rp : 334
Réputation : 6
Date d'inscription : 03/02/2013
Age : 28
Localisation : vaut mieux pas qu'tu saches!
Emploi/loisirs : tuer de l'humain!
Humeur : pas toujours facile

Feuille de personnage
Réputation :
Don / Affinité :
Son répertoire :

MessageSujet: Re: Les souterrains   Lun 29 Juil 2013 - 23:23

J'arrivais enfin à la traîne sur le champ de bataille qui serait le nôtre. J'avais pommé mes escarpins quelques pars dans ce maudit parc rempli de boue. je vous laisse imaginer l'état de mes pieds et surtout le contraste du look bling-bling version bouseuse...
Luna venait de tomber sur un os en la personne d'Andréas et Dadar arrivait Juste à temps pour l'épauler.

Quant à Lily le scénario était en train de se jouer, il ne manquait plus que le soda et le pop corn.
Elle venait de choper un des soldats, celui que Luna Avait épargné et lui donner une petite leçon de "courtoisie". En même temps c'étais bien mérité.

Je m'approchais rapidement d'Elora suivi de prêt par Théodora, il fallait trouver une planque hermétique au rayon du soleil pour qu'elle de crame pas...
Autour de nous se rapprochaient les soldats de l'autre crétin et à bataille s'annonçait rude. Je fis un geste à Théodora du doigt, lui montrant les alentours pour voir si elle aussi avait vu le danger imminent.Certains des soldats se rapprochaient très rapidement de nous.
Plusieurs petits chalets de bois jonchaient l'allée principale du parc et sûr un d'eux une pancarte a vendre indiquer que personne ne viendrais y mettre mes pieds pour l'instant, soutenant toujours Élora je donnais un grand coup de pied dans la porte pour l'ouvrir et y rentrais rapidement, je déposais Élora au fond à l'abri suivi de prêt de Théodora. Je me penchais au-dessus d'elle et lui caressait le visage.
-Tu restes là, tu n'es pas en état et tu sais très bien que le jour est néfaste pour Toi.
je farfouillais dans ma robe et sortit la dernière poche de sang qu'il me restait, de toute façon si elle ne boit pas elle ne sent remétra pas .je lui tendis et lui dit:
-tiens bois...je la laissais là meurtrie et brûlée en espérant qu'elle s'en remettrait...
Revenir en haut Aller en bas
Theodora M.
4ème année
4ème année
avatar

Messages : 582
Points de Rp : 609
Réputation : 1
Date d'inscription : 04/07/2012
Age : 22
Localisation : Aucunes idées. Mais la nuit, je suis dans tes pires cauchemars. Et je n'ai pas le beau rôle....
Emploi/loisirs : faire ce que je fait, cela te convient?
Humeur : Mordante....

Feuille de personnage
Réputation : Gardienne du Ciel
Don / Affinité : Vent Céleste
Son répertoire :

MessageSujet: Re: Les souterrains   Mer 31 Juil 2013 - 21:03

Et voilà que Luna faisait amie-ami avec une de ces pourritures. Je m'en serrais pratiquement cogné la tête par terre, mais on croyait rêvait ! Et puis son discours sur le pardon de Nyx envers ces abrutis, merci mais non merci.
-Luna, bien évidemment que je fais confiance à Nyx. Je lui fais plus confiance qu'à n'importe qui. Je lui fais plus confiance qu'à moi-même. Mais, si cet abrutit (j'indiquais "Taranis" de ma lame) ose s'approcher un peu trop près de moi, il va pas faire long feu. Et, si je revois son pote de tout à l'heure, je l'égorge.
La légère plaie encore présente sur mon mollet me brulât, et la haine me gagnât. Je replaçais une mèche derrière mon oreille en songeant à quel point j'avais changé depuis que j'avais été marquée. Si j'avais osé ne serrais-ce que songer à ces paroles, ma grand-mère m'aurait crucifié sur place. Je sourie à cette pensée. Je me remis en marche à la suite des autres, Cary devait avoir mal au pieds, car elle n'avait plus de chaussures. Pour ma part j'étais toujours en escarpins et je n'en souffrais pas le moins du monde. Je ne quittais pas des yeux ce certain Taranis. Je ne le sentais pas, mais alors pas du tout. Qu'il fasse un pas de travers et Dadar et Lily se jetterais sur lui en un clin d'oeil. Je donnerais cher pour assister à ça.
L'entrée de la gare et par la même occasion des souterrains, se trouvait à quelques mètres de nous. Des ombres bougeaient dans un coin et Luna se précipita là-bas. Quand une des ombres se jetas sur elle et que l'autre s'écroula je compris de quoi il s’agissait, et je me précipitais vers Elora, Cary souleva Elora pendant que je faisais, disons heummm... "le guet", en un coup d'oeil je les avais tous remarqués.
Tous les soldats qui rodaient, et qui s'approchaient.
Cary déposa Elora au fond d'un des petits chalets en bois duquel elle avait enfoncé la porte. Elora était très mal en point. Je saisis la pochette de sang que Caryline lançais à Elora, elle était trop faible pour bouger le bras. Je fis passer mon bras dans le dos d'Elora et l'appuyais contre le mur puis, d'un coup de dague j'ouvris la poche que je penchais au-dessus de sa bouche. Elle pus ensuite la saisir et je me relevais. Je regardais par la fenêtre.
Ils approchaient.
-Cary, ils sont là. Soit on bouge de là, soit on se bat. Impossible de s'enfuir avec Elora qui crame au soleil. Donc on se défend.
Je balançais ma pochette à côté d'Elora et posais mes chaussures avec. Je retirais ma veste pour être plus libre de mouvements, et j'étirais mes bras au-dessus de ma tête. Cela faisait longtemps que je n'avais pas fait du "sport", et j'avais une terrible envie d'en faire tout de suite. Cary sorti et je la suivis.
Revenir en haut Aller en bas
Elora
3° Années à la maison de la nuit
3° Années à la maison de la nuit
avatar

Messages : 325
Points de Rp : 340
Réputation : 1
Date d'inscription : 13/03/2012
Age : 20
Localisation : Charente
Emploi/loisirs : Lire et dessiner
Humeur : Nerveuse.

Feuille de personnage
Réputation :
Don / Affinité :
Son répertoire :

MessageSujet: Re: Les souterrains   Ven 2 Aoû 2013 - 18:48

Je sentais que tout bougeais autour de moi mais a cause de la douleur je n'étais plus libre de mes mouvements. Je sentis ensuit que l'on me transportais et je reconnue les fabuleuses auras de Caryline et de Théodora. Mes amies m 'installéres sur quelque chose de mout et un bras se plaças dans mon dos. Une odeur excise me chatouilla les narines. C'était la première fois que j'avais autant besoin de sang et mon instinct repris le dessus. Je saisit la poche et bût avidement. Le liquide s'écoulait dans ma gorge et m’emplissais de vie. Le gout de se breuvage me fit tellement de bien que mes blessures guérir et ma conscience avec.

Je gardais les yeux fermer pour remettre mes idées en places.
Andréas avait sucer mon sang. Ce salopard avait but mon sang. J'ouvris les yeux et me levais d'un bond.

-Non d'un chien !!! Il va me le payer. j'étais enrager, même le soleil ne me faisais plus peur. Je vais le tuer. L'étriper et brûler les morceaux. Ce gorille ne sais pas a qui il c'est attaquer. Je vais le tuer !!!

Une fureur animal s’emparât de moi.

-Je n'est jamais étais aussi humilier.

Je me dirigeai vers la porte d'un pas lourd. Puis m’arrêtais sur le pat de la porte.
Revenir en haut Aller en bas
Luna Duchannes
Professeur Charmes & Rituels
Professeur Charmes & Rituels
avatar

Messages : 431
Points de Rp : 512
Réputation : 8
Date d'inscription : 24/02/2012
Age : 22
Localisation : Près de la Terre
Emploi/loisirs : Sciences, Lire, plantes
Humeur : Lunatique

Feuille de personnage
Réputation :
Don / Affinité :
Son répertoire :

MessageSujet: Re: Les souterrains   Mer 14 Aoû 2013 - 19:58

Andréas allait me mordre pour boire mon sang, mais avant qu'il en ait eu le temps Dadar se jeta sur lui comme un fauve. Les deux hommes se battirent ensemble, Lily était en train de parler à Taranis. Je sais que je ne pourrais pas le protéger éternellement, mais Nyx le pourra après tout elle veille sur tout ses enfants. Caryline était en train de donner une bonne grosse poche de sang à Elora.

Soudain je tombais à terre à cause de quelques choses qui me tenait par la cheville, cette chose me traîna à terre. Je me retournais, il y avait plusieurs novices rouges assoiffés de sang qui voulaient me bouffer. Pour me le confirmer, ils se jetèrent tous sur moi. C'est à ce moment là que je vis Taranis se jeter sur eux, il commença à se battre contre les autres avec la dague. Je repris mon arc et commençais à pointer les flèches sur les mauvais novices rouges. Je commençais vraiment à péter un gros câbles ! Je n'en pouvais plus de faire ma gentille fifille qui ne fait rien du tout et qu'on me marche dessus. *Nyx, je vous en pris pardonnez moi pour ce que je vais faire ! * J'en tuais au moins cinq, à chaque fois que je leur dirais dessus leur sang giclait de partout même sur moi, quelques gouttes seulement. Lorsque je me retournais, un novice rouge se jeta sur moi, mais Taranis s'interposa à temps ... tout se passa si vite ... une grosse gouttes de sang éclaboussa sur moi. Je mis un moment à réalisé que Taranis venait de me sauver la vie, le novice rouge qui m'avait attaqué par surprise était à terre ... mort. Mais Taranis aussi ! Je me jetais à terre, il était blessé il avait un poignard dans le ventre.


- Taranis ...

- J'ai ... fait ce ... ce que ... j'ai pu ...

- Taranis, tu as été parfait et Nyx le pense aussi.

- Mais ...

- Chut tais toi et ferme les yeux ... ne pense plus à rien, mise à par Nyx. Elle t'accueillera bras ouverts dans son royaume, crois moi.

Il ferma les yeux, il avait l'air si paisible. Au fur et à mesure sa respiration ralentissait pour finir par s'arrêter. Je voulais pleurer, mais quelque chose m’apaisait, je compris très rapidement que s'était Nyx qui me réconfortait et qui m'assurait que Taranis était avec elle.

Je me relevais, toujours tachée de sang. Je marchais en direction d'une maison abandonnée. Les novices rouges qui s'étaient aventurés dehors repartir à l'intérieur à moitié brûlés. Je me dirigeais vers ma jument pour la mettre dans la maison avec moi.

Lorsque je rentrais dans la maison, je vis les filles en mode défense.


- Les filles, ce n'est que moi Luna ! Les rouges sont partit dans les souterrains à moitié brûlé et totalement crevé par le soleil. Il fait jour, on devrait se reposer un peu.

J'enlevais la selle et le filet de ma jument afin qu'elle puisse se reposer sans aucune gène.

- Et vous n'aurez plus à vous souciez de Taranis ... Il est mort en me protégeant ...

Je faisais les cent pas pour dissimuler ma tristesse. J'attendais impatiemment que Lily et Dadar arrive avant de faire quoi que se soit.


Revenir en haut Aller en bas
Dadar Bélial
1ère année
1ère année
avatar

Messages : 194
Points de Rp : 212
Réputation : 5
Date d'inscription : 27/01/2012
Age : 26
Localisation : Avec mon ange
Emploi/loisirs : expert dans l'art de tabasser quelqu'un
Humeur : qu'est-ce que tu r'garde toi?

Feuille de personnage
Réputation :
Don / Affinité :
Son répertoire :

MessageSujet: Re: Les souterrains   Lun 19 Aoû 2013 - 20:54

Je ne faisais attention à rien autours de moi... Le combat importait plus pour le moment, je ne pouvais pas me permettre de perdre une seconde à regarder ailleurs, il était précis et malgré sa courte allonge avec la dague, il attaquait plutôt bien et m'obligeais à reculer, ce que je fis durant les deux premières minutes de notre combat, je le jaugeais et analysais légèrement sa façon de combattre, je pris soudain un élan et envoyais mon pied dans son ventre avant de l'attaquer à la claymore, il eut le temps de m'entailler la cheville, mais c'était léger comparé au à la longue éraflure sur son bras droit, je l'avais déjà bien abîmé et le soleil n'améliorait pas son état, moi non plus ceci dit, mais j'étais tout de même plus fort que lui en pleins jour, faut pas déconner non plus... Il prit bien vite la fuite et je le laissais faire... Je ne cours pas après les rats, je n'en ai cure.

Je reviens vers la réalité, Taranis est mort... Ouaip... Et euh... Alors? Je marchais simplement en lançant un regard inexpressif sur son cadavre, je n'aimais pas l'odeur de son sang... Elle me dégoûtait... Mais bon, le sang de Lily était bien meilleur aussi.
D'ailleurs je revins vers Lily qui avait fait fuir le peu de rouge qui l'avaient approchés, elle leur faisait peur? Je ne les compris pas, avec elle j'avais envie de tout sauf d'avoir peur, et je vins rapidement et l'enlaçais légèrement.

On fait quoi ma belle? On pourrait retourner à l'école chercher quelques armes et des poches de sang puis revenir après une bonne douche et un léger somme pour s'occuper de ça avec elles... Les prêtresses risqueraient de nous en vouloir si nous les laissions tomber... Et puis, quelques rouges en plus à nos tableaux de chasse...

Je lui sourit un peu...
Ca pourrait être amusant non?


Ce petit combat contre le rouge m'avait mit en jambe en fait et me battre à nouveau me montrait que j'étais utile et pas seulement sur ces imbéciles d'humains...
Je plongeais mon regard rouge dans ses yeux émeraudes et lui sourit encore une fois, plus charmeur cette fois, comment ça c'était pas le moment? Je m'en cogne du rouge mort au combat, ça arrive parfois... Mais il n'avait pas tremblé, il s'était jeté sur l'autre rouge, sur de son geste... Je respectait ça mais rien de plus. Pour le reste... Bah j'avais déjà vu pire avec les corbeaux moqueurs...
Revenir en haut Aller en bas
Lily Michels
4ème année
4ème année
avatar

Messages : 578
Points de Rp : 639
Réputation : 25
Date d'inscription : 06/12/2011
Age : 27
Localisation : Chercher le rouge qui bouge!
Emploi/loisirs : Rire, m'amuser, et rire encore.
Humeur : Toujours moi même ! ;)

Feuille de personnage
Réputation :
Don / Affinité :
Son répertoire :

MessageSujet: Re: Les souterrains   Lun 19 Aoû 2013 - 22:11

Une fois de retour avec les autres, je vis que les filles, Caryline et Théodora, emportaient leur amie a l'abri d'une maison non loin. Parfais. J'avais donc pas a m'inquiéter pour elles. Une fois a l'intérieur elles ne risqueraient plus rien.

C'était très bien, par ce qu'en moins de temps qu'il n'en fallut pour dir "bor**l" je me retrouvais encerclé par trois rouge avec un air bien afamé. Quoi c'est crétins ne sentait il pas le soleil approcher? Il voulait goûter a mon sang en plus? Bah voyons... On voit bien qu'ils me connaissent pas quand je suis en rogne. Et la pour le coup... De les voir avec leurs regard lubrique bavant presque à l'idée de me mordre... Ca avait le don de franchement me mettre en pétard.

Je leur fis donc mon plus grand sourire du genre carnassier, et sans les quitter des yeux je me baissais pour attraper une bonne pierre au sol. Pourquoi personne ne m'avait donné d'armes a moi? Enfin pas grave, je me débrouillerais bien comme ça. Après un petit signe d'approcher, et face a ma détermination je les vis hésiter un peu. Bon la en plus d'être en rogne je commence a m'impatienter. Et dans un cris totalement dément je me jetais sur le plus proche.

-Nyaaaaaaaaaaaaaaaaahaaaaaaa!!!!!!!

Au il devait bien faire une tête et demi de plus que moi, mais comme le crétin ne s'attendait pas a ce que les rôles soit inversé et que ce soit lui qui se fasse attaquer, le temps de se remettre de sa surprise je lui avais déjà éclaté l'arcade et le pif a coup de caillasse. Et une fois fut il au sol, qu'assise a cheval sur lui je continuais a m'acharner comme une folle jusqu’à lui enfoncer le crâne totalement et encore à ce moment j'eu bien du mal a m'arrêter....

Je ne saurais dire si c'est ma folie furieuse, ou le soleil qui se levaient qui les eurent fais fuir, mais tous les autres rouges partaient en courant a présent, et moi je me sentait... Détendue. Parfaitement, détendue. Oh oui!! Je suis déteeeendue...

Enfin je me relève en jetant quelques coup d’œil admiratif a celui a qui j'avais refais le portrait. Il avait la tête dans un tel état qu'il serait impossible de voir qu'il s'agissait d'un vampire et encore moins d'un rouge. Du sang... J'en avais sur toute la longueur des bras, sur le visage aussi, enfin un peu partout. C'est fou comme ça peu gicler cette connerie... Et franchement vus l'odeur nauséabonde, j'allais pas m'en lécher les babines.

Dadar vint alors a moi, et m'enlaça. A son contacte je retrouvais mon souffle, et un petit rire échappa de mes lèvres alors que je le serrais contre moi.

-On fait quoi ma belle? On pourrait retourner à l'école chercher quelques armes et des poches de sang puis revenir après une bonne douche et un léger somme pour s'occuper de ça avec elles... Les prêtresses risqueraient de nous en vouloir si nous les laissions tomber... Et puis, quelques rouges en plus à nos tableaux de chasse...

et après un petit sourire il ajouta...

-Ca pourrait être amusant non?

Je répondis a son sourire en hochant la tête. L'idée me semblait excellente, et puisque les filles étaient a l'abri pour l'instant, elle n'aurait rien contre le fait qu'on aille chercher du ravitaillement et quelque paires de baskets digne de ce nom! Par ce que j'avais bien vue que j'étais pas la seule de pas vraiment équipée pour le combat... Un seul problème... Aller jusqu'a la maison de la nuit okey, mais je suis pied nues moi... Ce dont je pris en compte dans ma réponse.

-Je suis bien d'accord allons-y... Mais tu vas devoir me porter jusqu'a l'école, sinon j'aurais plus de pieds avant d'être arrivée...
Revenir en haut Aller en bas
Caryline Xyn
Professeur Dessin
Professeur Dessin
avatar

Messages : 272
Points de Rp : 334
Réputation : 6
Date d'inscription : 03/02/2013
Age : 28
Localisation : vaut mieux pas qu'tu saches!
Emploi/loisirs : tuer de l'humain!
Humeur : pas toujours facile

Feuille de personnage
Réputation :
Don / Affinité :
Son répertoire :

MessageSujet: Re: Les souterrains   Mar 20 Aoû 2013 - 13:39

Quelqu'un s'approchait de notre abri au moment même où je voulus sortir, je me mettais en position de défense, mon coeur battait trop vite et j'avais du mal à respirer.
La petite maison de bois dans laquelle nous étions, été parfaites pour abriter Élora des rayons du soleil mais étions aussi dans un cul-de-sac idéal pour ce faire massacré par les rouges, aucune issue à par la porte par laquelle nous étions rentrée!.

Je voyais une ombre se dessiner sous la porte, la poignet pivota vers le bas et s’ouvrit, je retenais mon souffle prêt à bondir sur mon ennemi. Je reculais d'un pas, prenant appui correctement sur mes jambes afin d'être prête.
La porte s’entrouvrait alors, laissant entrer la lumière du jour, je mettais ma main devant mon visage ébloui et pinçais mes yeux pour mieux voir le danger qui se présenté à nous.

-Les filles, ce n'est que moi Luna !Les rouges sont parti dans les souterrains à moitié brûlés et totalement crevé par le soleil. Il fait jour, on devrait se reposer un peu.

Je tombais à genoux voyant Luna, je ne sais pas combien de temps s'était écoulé entre le moment de notre repli et celui de l'entrée de Luna , mais le soleil était levé.
Nous pouvions enfin prendre un peu de repos avant qu'Andtéas et ses sbires ne reviennent.

Luna débarrassait sa jument pour la faire se reposer pendant que je retrouvais mes esprits.
Elle continuait à nous faire le compte rendu de ce qui s'était passé dehors en notre absence.

- Et vous n'aurez plus à vous soucier de Taranis ... Il est mort en me protégeant ......

Elle devait être triste car Taranis était son protégé, elle l'avait épargné pour lui donner une seconde chance, même si pour moi il avait bien mérité ce qu'il lui arrivait.....car combien de personnes avant son repenti avait il tuait ?, combien avait souffert et péri dans de grandes souffrances ?... Mais je respectais une chose de lui ..'il avait défendu mon amie Luna et pour cela j’espérais quand même son repos éternel dans l'au delà .

J'étais sur le pas de la porte et je scrutais les les alentours, le silence était revenu et sans été presque flippant, je cherchais du regard où Lily et Dadar avaient bien pu se réfugier sans les trouver. Je me tournais vers Luna pour lui demander:

-ou son Lily et Dadar j'ai beau chercher je l'ai trouvé pas? Et les autres ?
Nous étions plus que 4 et je m'inquiétais pour les autres...j'étais quand même leur professeur et je me devais de veiller sur eux, ayant plus d'expérience puisque plus âgé qu'eux il fallait que je sois là et même si pour quelques-uns d'entre eux ils pouvaient se débrouiller seul...
Revenir en haut Aller en bas
Theodora M.
4ème année
4ème année
avatar

Messages : 582
Points de Rp : 609
Réputation : 1
Date d'inscription : 04/07/2012
Age : 22
Localisation : Aucunes idées. Mais la nuit, je suis dans tes pires cauchemars. Et je n'ai pas le beau rôle....
Emploi/loisirs : faire ce que je fait, cela te convient?
Humeur : Mordante....

Feuille de personnage
Réputation : Gardienne du Ciel
Don / Affinité : Vent Céleste
Son répertoire :

MessageSujet: Re: Les souterrains   Ven 23 Aoû 2013 - 21:21

Un bruit retenti dehors au moment où Cary et moi allions sortir et je tournais immédiatement la tête vers sa provenance. Cary réagi au quart de tour pendant que je me rapprochais d'Elora.

- Les filles, ce n'est que moi, Luna ! Les rouges sont partit dans les souterrains à moitié brûlé et totalement crevé par le soleil. Il fait jour, on devrait se reposer un peu.


Luna entra et débarrassa sa jument. Je la regardais faire en m'approchant d'Elora pour voir comment elle aller. Elle était debout et avait repris de couleurs.

- Et vous n'aurez plus à vous souciez de Taranis ... Il est mort en me protégeant ...

Je fus tout d'abord contente de sa mort. Un rouge en moins. Sa mort avait sûrement sauvé des vies humaines. Après tout, qui sait ? Il aurait pu faire encore de nombreuses victimes. En quelque sorte, c'était une justice pour les familles en deuil auxquels il avait arraché un être cher.
Puis, en y réfléchissant je me rendis compte, qu'il n'était pas celui qui méritait le plus la mort. Andréas la mériter amplement plus. Taranis avait protégé Luna, en y laissant la vie. Et je le respectais pour ça. Il avait fait le choix d'aider. Peut-être avait-il déjà rejoint Nyx à l'heure qu'il est... Je me surpris à l’espérer.
Je levais les yeux vers Luna, elle commença à faire les cent pas. Mais sa tristesse se lisait facilement sur ses traits. Je m'assis au sol en m'appuyant contre le mur. On allait sûrement devoir rester là toute la journée. Caryline, Luna et moi pourrions sortir. Mais, impossible de laisser Elora ici seule. Donc pour ma part je resterais ici avec elle.
Cary risqua un œil dehors et scruta les alentours.

-ou son Lily et Dadar j'ai beau chercher je l'ai trouvé pas? Et les autres ?

Je posais ma tête en arrière contre le mur en fermant les yeux.

-Dadar et Lily sont sûrement retourné à la Maison de la Nuit.

Je croisais les jambes et tournais la tête vers elles sans pour autant ouvrir les yeux.

-Nous, nous allons sûrement rester ici jusqu'à la tomber de la Nuit. Vous devriez vous asseoir.

J'attrapais ma veste, ma pochette et mes chaussures qui étaient posés au sol, non loin de l'endroit où je m'étais affalé. J'attrapais mon portable. Toujours aucun réseau... Je poussais un soupire et le reposais. J'attrapais la lame du rouge de tout à l'heure et la regardais sous toutes les coutures. Lame recourber et très fine. De bonne qualité. Manche en métal gravé de multiple dessin, arabesque. Rien de bien significatif. Je fis glisser la lame froide sur ma cuisse vers mon genou et la remonter à la moitié de ma cuisse, puis je la fis redescendre lentement. Je testais le sentiment que cela provoquer.
Cette lame puait la mort.
La sensation sur ma peau était gelée.
Un instrument de torture. Qui avait servi contre moi. D'ailleurs, je pliais la jambe et regardais l'arrière de mon mollet. La blessure était toujours visible. Très légèrement.
Ce sang m'avait fait tellement de bien et avait refermé la plaie. J'approchais la lame de mon visage et reniflais. La lame puait le sang, beaucoup de sang de différentes sources. Je fis tourner la lame et la plantais dans le plancher en bois d'un seul mouvement.
Revenir en haut Aller en bas
Elora
3° Années à la maison de la nuit
3° Années à la maison de la nuit
avatar

Messages : 325
Points de Rp : 340
Réputation : 1
Date d'inscription : 13/03/2012
Age : 20
Localisation : Charente
Emploi/loisirs : Lire et dessiner
Humeur : Nerveuse.

Feuille de personnage
Réputation :
Don / Affinité :
Son répertoire :

MessageSujet: Re: Les souterrains   Sam 24 Aoû 2013 - 7:59

Toujours debout au milieu de la pièce je voyais du monde rentrer. Je reconnut Luna a son odeur. Ainsi que celle d'un cheval. Je me surpris a penser a Espèranza. Je ne l'avais pas vus depuis longtemps.

J'entendais qu'il y avais du mouvement mais je ne savais ce qu'il en étais. Mon esprit étais comme engluer. La seule chose que j'avais en tête étais mon visage et celui d'Andréas.

Je voyer les crocs de se monstre plonger en direction de ma gorge. Je les sentais s'enfoncer dans ma chaire et aspirer mon énergie vital sans le moindre remord.

Est ce que les humain ressentais aussi cela ?

Une rage effroyable m' envahis. Andréas devait mourir.

-Je vais le tuer dis-je tout haut. Il va me le payer.

Je me dirigeais vers la porte.
Revenir en haut Aller en bas
Luna Duchannes
Professeur Charmes & Rituels
Professeur Charmes & Rituels
avatar

Messages : 431
Points de Rp : 512
Réputation : 8
Date d'inscription : 24/02/2012
Age : 22
Localisation : Près de la Terre
Emploi/loisirs : Sciences, Lire, plantes
Humeur : Lunatique

Feuille de personnage
Réputation :
Don / Affinité :
Son répertoire :

MessageSujet: Re: Les souterrains   Sam 24 Aoû 2013 - 8:42

Je faisais toujours les cent pas dans cette petite maison. Je ne savais pas du tout quoi faire. Déjà, de un, je ne voulais pas dormir car je voulais restée sur mes gardes afin de protéger les filles. De deux ...

-Je vais le tuer annonça Elora. Il va me le payer.

Je me retournais vers Elora, je me précipitais entre elle et la porte avant de la prendre par le bras et de la faire asseoir avec force. Je la regardais d'un air qui se voulait un peu intimidant.

- Elora ! Et tu inconsciente ou tu es folle ? Si tu sors tu crame littéralement ! Et ce n'est pas pour ça qu'on est venu te sauver ! On ne veut pas ramener un tas de cendre à la Maison de la Nuit !!! On ne veut pas non plus que tout nos efforts pour venir te sauver ne soit pas inutile parce que tu as décidé de faire ta miss-têtue pour sortir tuer Andréas alors que tu risque de prendre un gros coup de soleil !!! Donc maintenant tu reste ici, assise en attendant la nuit tombée ! Et ne m'oblige pas à appeler la Terre pour te ligoter pour que tu reste en place !

Je me retournais pour aller faire les cent pas comme tout à l'heure, dans mon coin. J'avais été obliger de tuer des fils et filles de Nyx ! Même s'ils étaient rouges c'étaient toujours les enfants de Nyx. Je n'étais plus qu'une bombe à retardement ... mais il fallait absolument que je me calme sinon l'Obscurité pourrait bien finir par me dévorer et je ne serais plus du bon côté. Même, peut-être étais-je déjà en train de partir sur le mauvais chemin ... Je sentais bien l'Obscurité qui tentait de me prendre, mais je ne fis rien, j'essayais de rester calme de ne pas me jeter sous un train à cause de cette maudite Obscurité.


Revenir en haut Aller en bas
Elora
3° Années à la maison de la nuit
3° Années à la maison de la nuit
avatar

Messages : 325
Points de Rp : 340
Réputation : 1
Date d'inscription : 13/03/2012
Age : 20
Localisation : Charente
Emploi/loisirs : Lire et dessiner
Humeur : Nerveuse.

Feuille de personnage
Réputation :
Don / Affinité :
Son répertoire :

MessageSujet: Re: Les souterrains   Sam 24 Aoû 2013 - 12:23

Luna vint et me fit asseoir de force.

- Elora ! Et tu inconsciente ou tu es folle ? Si tu sors tu crame littéralement ! Et ce n'est pas pour ça qu'on est venu te sauver ! On ne veut pas ramener un tas de cendre à la Maison de la Nuit !!! On ne veut pas non plus que tout nos efforts pour venir te sauver ne soit pas inutile parce que tu as décidé de faire ta miss-têtue pour sortir tuer Andréas alors que tu risque de prendre un gros coup de soleil !!! Donc maintenant tu reste ici, assise en attendant la nuit tombée ! Et ne m'oblige pas à appeler la Terre pour te ligoter pour que tu reste en place !

Mince alors, Luna tourna le dos. Se n'est que maintenant que je me rendis compte de la situation. Elles étaient venues pour moi. Pour me sauver moi alors que je ne suis qu'une novice rouge. Je n'ai jamais rien fais pour les aider qui ne mérite cela.

Elles étaient fatiguer, blesser mais elles avaient tenus bon pour moi. Je ne pouvais pas tout foutre en l'aire comme ça. Que m'était il arriver. Je ne me reconnaissais plus. Baissent la tête je fondis en larme.

-Merci les filles. Je vous suis infiniment reconnaissante. Je ne me rendais pas compte de tout ce que vous avez dus affronter pour venir ici. Malheureusement je ne pourrais jamais vous remerciez assez. Vous m'avais sauver la vie et moi je réagis de manière complètement débile. Désoler.

Sans un mot de plus je me lever et les enlacer atour de rôle. Quand j'arriver devant Luna je dis:

-Luna je suis navrer. Merci infiniment mon amie. Tu es une des personne les plus digne de Nyx que je connaisse.

Je la serrer dans mes bras et pleurais de plus belle.
Revenir en haut Aller en bas
Dadar Bélial
1ère année
1ère année
avatar

Messages : 194
Points de Rp : 212
Réputation : 5
Date d'inscription : 27/01/2012
Age : 26
Localisation : Avec mon ange
Emploi/loisirs : expert dans l'art de tabasser quelqu'un
Humeur : qu'est-ce que tu r'garde toi?

Feuille de personnage
Réputation :
Don / Affinité :
Son répertoire :

MessageSujet: Re: Les souterrains   Mer 28 Aoû 2013 - 11:03

J'étais arrivé devant une belle boucherie... L'un des rouges qu'avait affrontée ma belle était gisant sur le sol, le visage euh... Enfoncé je dirais, complètement méconnaissable, joli travail... Je souris à cette vue et me promit de lui apprendre quelques coups simples et propres... Si je laissais éclater ma rage à chaque fois j'imagine mal l'état de mes vêtements et les regards qu'on me jetterais si j'étais couvert ou tâché de sang..

Bref! Je souris à son commentaire et la soulevait du sol sans le moindre effort pour la prendre dans mes bras, et tout en douceur et tendresse, je dépose un baiser sur ses lèvres et lui sourit.

-Avec plaisir ma belle!


Déesse, une journée tranquille sans les rouges... Qu'allions-nous bien pouvoir faire? J'avais ma petite idée la dessus, nous aurons du temps avant de revenir pour se préparer... Je l'entraînais donc vers l'école, mais en passant devant la batisse où elles s'étaient barricadées, je pris la peine d'entrer sans déposer Lily pour autant, j'ouvrit la porte d'un habile coup de pied, tapant juste sur la poignée pour qu'elle s'ouvre à la volée, puis entrais en portant Lily entre mes bras, autant les prévenir avant de partir, qu'elle ne croient pas qu'on soit allés dans les souterrains pour tabasser du rouge pendant la journée... Non pas que ça m'aurait déplut... Bref!

On part pour la maison de la nuit, vous avez besoin de quelque chose? En armes ou vêtements ou du sang?

Puis j'attendis un peu, ça me faisait clairement chier de devoir penser à quelqu'un d'autre que Lily mais bon... J'allais pas tourner le dos à un combat comme ça, oh non... Pis bon, j'allais pas non plus les laisser crever sans lever le petit doigt, je suis pas si débile que ça non plus et j'aimerais pas avoir les prêtresses sur le dos, tout ça parce qu'elles connaissent largement mes capacités... Alors autant les aider pour continuer à avoir ma tranquillité, même si mon instinct me disait qu'elle serait bientôt largement chamboulée, je le présentais tout simplement.

J'attendis donc qu'elle nous réponde sur ce dont elles avaient besoin que nous pourrions leur amener un peu plus tard...
Revenir en haut Aller en bas
Lily Michels
4ème année
4ème année
avatar

Messages : 578
Points de Rp : 639
Réputation : 25
Date d'inscription : 06/12/2011
Age : 27
Localisation : Chercher le rouge qui bouge!
Emploi/loisirs : Rire, m'amuser, et rire encore.
Humeur : Toujours moi même ! ;)

Feuille de personnage
Réputation :
Don / Affinité :
Son répertoire :

MessageSujet: Re: Les souterrains   Mer 28 Aoû 2013 - 12:44

Oui je suis couverte du sang du rouge de la tête aux pieds, et il doit même me rester un morceau ou deux de ses dents perdus dans ma rousse tignasse... Et alors? On m'a pas appris a me battre moi, ça vient naturellement et je fais pas dans le chichi. Par contre il faudra peut être aussi que je prenne une petite douche une fois de retour a l'école... Sinon, je risquait de franchement faire peur a tout le monde et passer pour encore plus folle que je ne le suis....

Enfin, Dadar me prit donc dans ses bras et nouant l'un des miens autour de son cou pour me maintenir contre lui, je me servis de mon autre main pour rabattre mes cheveux poisseux de rouge sur mon épaule. Aaaah... J'étais bien dans les bras de mon amoureux. Même pas choquée pour un sou du sort que j'avais réservé a ce vampire rouge. Le prochain qui me fout en pétard saura au moins a quoi s'attendre de ma part. Un cassage de tronche en règle. Mais bon je m'armerais peut être d'au moins une lame aussi une fois de retour à la maison de la nuit, y aura pas toujours de grosse caillasse a portée de main pour me servir d'arme.

Dadar m'emporta donc dans ses bras, et alors que je pensais aller directement vers l'école, je le vis finalement bifurquer pour entrer dans la maison qu'avaient envahis les filles. Il en ouvrit la porte avec fracas, et moi j'offrais un grand sourire pas débile du tout a toutes ces demoiselles en panique qui devaient nous regarder éberluées. Et oui c'est nous!! Tadam!!

Enfin, Dadar prit la parole en premier...

-On part pour la maison de la nuit, vous avez besoin de quelque chose? En armes ou vêtements ou du sang?

Et toujours sans quitter les bras de mon chéri, j'ajoutais simplement.

-Déjà... Une bonne paire de basket pour chacune. J'sais pas à quoi vous pensez les filles, pour partir a la guerre en talon aiguille, mais moi je trouve pas ça trés pratique, vous allez vous défoncer les chevilles. Alors donnez moi vos numéros de chambre pour que je récupère ça.

Puis tournant mon regard vers la grande blonde prof de dessin, que je ne connaissais pas encore vraiment, ayant prit musique comme option. Enfin, quand même je savais bien de qui il s'agissais, et je rajoutais donc pour elle.

-Désolée Madame Xyn, mais je ne pourrais pas rentrer dans votre chambre pour vous rapportez les vôtres... L'étage des professeur nous est strictement interdit. Mais donnez moi votre pointure et je me débrouillerais pour vous trouver ce qu'il faut.

Je fis ensuite un légers sourire a la rouge qui était en larme dans les bras de "Madame la terre moi j'aime les rouges". Elle avait l'air pour le moins perturbé, et je serais bien resté un peu pour parler avec elle. Avec elles toutes en faite. J'étais curieuse d'en savoir plus sur ce bordel dans lequel on s'était incrusté Dadar et moi, mais bon, on verra ça après. Quand on sera revenu. En attendant je continue ma liste de ce qu'on doit ramener en attendant de voir ce qu'elle voudraient en plus.

-Une bonne poche de sang pour cette jeune rouge aussi, et quelques unes pour pouvoir tous trinquer autour d'un bon verre. Et peut être aussi quelques truques de plus solide, histoire de casser la croûte. Y a t'il quelqu'un de blessé? Faut il qu'on ramène aussi quelques truque de l'infirmerie?

Puis les laissant me répondre, je déposais un baiser sur la joue de Dadar pour lui murmurer de me reposer. Une fois au sol, je fais rapidement le tour de la maison. Les filles étaient rassemblées dans la salle principal, et il y avait aussi une cuisine, hélas entièrement vide frigo et placard compris. Bon, donc la bouffe serait bien nécessaire. Continuant ma visite, je trouvais aussi une grande salle de bain, et testant interrupteur je m'assurais que la lumière marchait, l'électricité n'était donc pas coupée, le chauffe-eau fonctionnerait aussi. Parfait. Je continue encore un peu pour tomber sur deux grande chambre. Une contenant un lit double, et une autre, pour enfants surement, contenant deux lit jumeaux. De retour dans la salle je saute a nouveau dans les bras de Dadar, prête a repartir avant d'ajouter simplement.

-Vous devriez toutes profiter d'être ici pour vous prendre une bonne douche et aller vous coucher. Y a tous ce qu'il faut pour ça. Et vous aurez bien besoin d'être reposer à la nuit tombée. La guerre n'est pas fini!

Je ris franchement alors, mais non je suis pas folle! Bon j'étais peut être enjouée a l'idée de pouvoir réitérer mon exploit de plus tôt, j'avais trouvé ça pas désagréable de sentir les os du rouge craquer et casser sous mes coups. Et il me tardait de recommencer.
Revenir en haut Aller en bas
Caryline Xyn
Professeur Dessin
Professeur Dessin
avatar

Messages : 272
Points de Rp : 334
Réputation : 6
Date d'inscription : 03/02/2013
Age : 28
Localisation : vaut mieux pas qu'tu saches!
Emploi/loisirs : tuer de l'humain!
Humeur : pas toujours facile

Feuille de personnage
Réputation :
Don / Affinité :
Son répertoire :

MessageSujet: Re: Les souterrains   Ven 30 Aoû 2013 - 11:24

ce n'était pas possible, j'entendais encore une fois des pas qui s'approchaient de la maison en bois, cette fois-ci cela ne pouvait plus être des rouges à cause du soleil par contre nous n’avions pas besoin de fouineur dans le coin!
Je m'approchais de la porte d'entrée et me collais contre le mur juste à côté. La porte s'ouvrir dans un vacarme pas possible et avant de dire ouf Dadar et Lily faisaient leurs entrées dans ladite maison.
Je n'étais pas cardiaque et heureusement pour moi car là, deux fois en peu de temps, j'ai cru que j'allais crever!
Dadar qui avait la belle Lily dans ses bras commença par parler.

-On part pour la maison de la nuit, vous avez besoin de quelque chose? En armes ou vêtements ou du sang?

puis Lily se tournait vers les filles pour s'adresser à elle... puis vers moi:

-désolée Madame Xyn, mais je ne pourrais pas rentrer dans votre chambre pour vous rapporter les vôtres... L'étage des professeurs nous est strictement interdit. Mais donne moi votre pointure et je me débrouillerais pour vous trouver ce qu'il faut.

Elle me fit sourire je trouvais cela plutôt délicat de sa part qu'elle me propose de me ramener des chaussures plus confortables, je me souviendrais de ce geste...

- Oui merci a toi Lily je chausse du 37 et si tu pouvais me trouver un tee-shirt et un legginds se serait le bonheur! encore merci

Je contemplais le jeune couple devant moi et y avais pas à dire, ils étaient mignons ces deux-là, On sentait qu'il emmenait de lui une grande force, il devait bien connaitre l'art du combat, il faudrait qu'un de ces jours, (si je survive à cette guerre des rouges!)  je lui  propose que nous nous essayons aux couteaux, ma spécialité, apprise en Asie pendant mon internat de médecine.
j'avais vraiment beaucoup aimé le maniement des armes blanches , surtout qu'au niveau des combats cela restais NET , mais pas sans bavure vous dirais-je, mais le sang ne m'avais jamais dégoutté au contraire il m’excitait et depuis que j'étais vampire il m' enivrait.

Quant à sa dulcinée, elle m'amusait beaucoup son côté espiègle, têtu et fonceuse me plaisais énormément, Et en les regardant bien tous les deux je pensais que nous ne pouvions pas tomber mieux pour nous soutenir dans le combat qui nous attendaient.
Je regardais Dadar et lui dit:

-Si tu pouvais me trouver un stylet ( un petit peu plus grand qu'un poignard , sa lame est très fine et longue)et une dague a double lame s'il te plait Dadar cela me serais très utile! je ne peux pas t’envoyer dans ma chambre donc j’espère que tu me trouvera cela , sinon tout autre lames m'ira très bien , merci.

Sur les conseilles de la jolie rousse je me dirigeais alors vers la salle de bain pour me débarbouiller un peu, les saluant d'un sourire.....
Revenir en haut Aller en bas
Theodora M.
4ème année
4ème année
avatar

Messages : 582
Points de Rp : 609
Réputation : 1
Date d'inscription : 04/07/2012
Age : 22
Localisation : Aucunes idées. Mais la nuit, je suis dans tes pires cauchemars. Et je n'ai pas le beau rôle....
Emploi/loisirs : faire ce que je fait, cela te convient?
Humeur : Mordante....

Feuille de personnage
Réputation : Gardienne du Ciel
Don / Affinité : Vent Céleste
Son répertoire :

MessageSujet: Re: Les souterrains   Ven 30 Aoû 2013 - 20:49

J'étais toujours assise par terre, la lame à la main. Cette lame me perturbait, un je n'sais quoi chez elle me paraissait étrange.
Dadar entra, Lily dans ses bras, et je souris. Ils étaient parfais ensemble, ils semblaient se compléter l'un, l'autre. Ils donnaient l'impression d'être dans une bulle. Et le regard qu'il portait sur elle était magnifique, toute la tendresse et l'amour qu'il lui portait se lisait dans son regard. Malgré, le fait qu'il n'avait pas l'air d'être quelqu'un de tendre... Plutôt un redoutable combattant. Pareil pour Lily, elle ne semblait pas faire de concession. Elle n'aurait sûrement pas hésité à égorger quelques rouges. Et j'avais bizarrement l'impression qu'elle pourrait le faire, bientôt.  Et je n'allais pas lui en vouloir, au contraire.

Ils nous proposèrent de nous ramener des affaires, ce qui fut extrêmement attentionné et gentil.

-Merci beaucoup, énormément merci.

Je jetais un coup d'oeil à Elora, en pleurs dans les bras de Luna et je me rapprochais posant une main sur son épaule.

-Tu devrais dormir Elora, avant de t'écrouler.

Puis je me retournais vers Dadar et Lily.

-Elora et moi, sommes dans la chambre 03; Vous pourriez voir dans ma penderie, pour me prendre ma paire de basket, un leggins de sport et un débardeur, s'il vous plaît ? Merci beaucoup encore.

C'est sûr que la guerre en talons aiguille, c'est loin d'être l'idéale. Mes pieds ne me faisaient pas particulièrement souffrir, mais si je continuais à courir dans tous les sens avec mes escarpins aux pieds, le douleur ne se ferait pas attendre. J'allais m'asseoir sur une des chaises en bois - et très confortable - de la pièce en passant une main sur mon visage en soupirant.
Les soirées filles qui finissaient comme ça, ce n'est que dans les films.... Ah bah, non. Nous, on est tombé sur une bande de novices morts et tueurs sanguinaires. Puis ils ont enlevé Elora, ce *** d'Andréas avait faillit la tuer,...     faire une liste de tous les événements de la nuit aurait été long...

Le moment où nous étions assises dans ce bar tranquillement, me manquait... Je n'étais absolument pas contre un petit peu de sport face à des rouges, mais quand même...

Un petit somme ne ferait de mal à aucune d'entre nous, c'était évident. Et une douche serait utile. Entre la terre et les taches de sang, nous n'étions pas au meilleur de notre classe, malgré les robes et talons. J'allais dans la cuisine et me passait de l'eau sur le visage, pendant que Cary allait à la salle de bain.
Je retournais dans la salle principale et adressais un sourire reconnaissant à Dadar et Lily, sans leur aide, nous aurions eu du mal à récupérer Elora.
Revenir en haut Aller en bas
Luna Duchannes
Professeur Charmes & Rituels
Professeur Charmes & Rituels
avatar

Messages : 431
Points de Rp : 512
Réputation : 8
Date d'inscription : 24/02/2012
Age : 22
Localisation : Près de la Terre
Emploi/loisirs : Sciences, Lire, plantes
Humeur : Lunatique

Feuille de personnage
Réputation :
Don / Affinité :
Son répertoire :

MessageSujet: Re: Les souterrains   Dim 1 Sep 2013 - 19:36


Je fus surprise de voir Elora qui se pointa devant moi.

-Luna je suis navrer. Merci infiniment mon amie. Tu es une des personne les plus digne de Nyx que je connaisse.

Elle me serra dans ses bras en pleurant de plus belle. En ce moment j'aurais peut être dû penser à Nyx ... mais il n'en était rien. L'Obscurité était de train de prendre le dessus sur moi, je commençais avoir mal partout dans mon être. Je faisais un effort sur-humain pour éviter de montrer à tout le monde que je souffrais. Je voulais être seule ! Lily et Dadar entrèrent dans la maison ... tout se passa très vite. Je ne fis même pas attention aux paroles qui flottaient dans les airs. J'étais totalement ailleurs, je ne parlais même pas, tout ce que je fis lorsque Elora me lâcha c'était de m'isoler dans une petite pièce sombre à l'étage.

Je m'enfermais à l'intérieur, dans le noir total. Je pensais aux novices que j'avais tués ... je sentais les Ténèbres qui essayaient de me prendre. J'avais mal ! Je voulais en hurler de douleur, mais je fis tout pour que mes râles ne s'entendent pas. Je n'avais que des pensées négatives et sombres, je sentais l'Obscurité qui voulait m'arracher à tout prit. Je tombais genoux contre sol, me tordant de douleur en tentant d'arracher mes vêtements qui partaient quelques peu en lambeaux. Des larmes de douleur coulèrent rapidement sur mes joues. Maintenant je me torturais en me griffant un peu partout sur mon corps, comme si je voulais essayer d'arracher cette chose qui me rongeait.

Je n'en pouvais plus ! Je souffrais en silence ... Je me battais contre l'Obscurité seule en ce moment ... J'étais fatiguée de me battre ... Je finis par m'écrouler totalement sur le sol totalement épuisée. Je laissais les ténèbres roder autour de moi sans rien faire. Un liquide chaud et rouge qui coulait, sortant des plaies faite par mes griffures sur ma peau ... Mes vêtements étaient en lambeaux, je n'avais plus que quelques petits morceaux de tissus qui restèrent sur ma poitrine et ma longue jupe était trop courte maintenant et ressemblait à une sorte de vieille serpillière.


Revenir en haut Aller en bas
Dadar Bélial
1ère année
1ère année
avatar

Messages : 194
Points de Rp : 212
Réputation : 5
Date d'inscription : 27/01/2012
Age : 26
Localisation : Avec mon ange
Emploi/loisirs : expert dans l'art de tabasser quelqu'un
Humeur : qu'est-ce que tu r'garde toi?

Feuille de personnage
Réputation :
Don / Affinité :
Son répertoire :

MessageSujet: Re: Les souterrains   Mar 3 Sep 2013 - 19:46

Bien, maintenant que nous avions ce que le gang de starlettes souhaitait mettre pour le combat du soir il n'y avait plus qu'à retourner à la maison de la nuit, reprendre le tout avec un peu de sang pour les blessures, Lily et moi n'en aurons pas besoins de ces poches... Mais hors de question que je leur donne de mon sang ou que Lily fasse don du sien, c'était bien trop intime, notre moment que nous aimions partager... Je la laissais faire un tour dans le chalet, me contentant de rester appuyé contre le mur à coté de la porte en l'attendant...

Je repensais au combat d'un peu plus tôt, le soleil nous avait donné un avantage indéniable sur les rouges que nous perdrons ce soir... Voilà pourquoi il faudrait que nous soyons prêts je laissais là la claymore que j'avais pris plus tôt et écoutais la demande de Cary la seule qui me demandais des armes parmi toutes, je prendrais tout de même la peine de leur amener quelques armes que je jugerais efficaces entre leurs mains, pour ce qui est de la prof de dessin je fixais mes yeux rouge dans les siens et répondis:

J'ai ce qu'il faut... Et le double lame sera en demi lune, c'est peut-être un peu différent de ce que vous utilisez mais ça se manie de la même façon, nul doute que vous vous en sortirais...


J'avais dis cela d'un ton monotone, je commençais à être un peu fatigué... Après une journée sans dormir, la nuit que nous venions de passer en prime je n'en pouvais plus mais comme à mon habitude,  ne montrait je ne montrais en rien mon épuisement et fit simplement craquer bruyamment ma nuque avant de laisser mon regard courir jusque Lily qui revenais à présent vers l'entrée, je souris de sa remarque, en effet la guerre n'était pas terminée...

Je vins immédiatement la prendre dans mes bras et l'embrasser légèrement avant d'avancer vers la sortie...

On y vas...?

Sans vraiment attendre ma réponse je saluais les filles et sortais sous le petit soleil à demi masqué par les nuages, je me mis à courir pour arriver plus vite à la maison de la nuit, impatient de rentrer...
Revenir en haut Aller en bas
Lily Michels
4ème année
4ème année
avatar

Messages : 578
Points de Rp : 639
Réputation : 25
Date d'inscription : 06/12/2011
Age : 27
Localisation : Chercher le rouge qui bouge!
Emploi/loisirs : Rire, m'amuser, et rire encore.
Humeur : Toujours moi même ! ;)

Feuille de personnage
Réputation :
Don / Affinité :
Son répertoire :

MessageSujet: Re: Les souterrains   Mer 4 Sep 2013 - 12:26

Une fois de retour dans les bras de Dadar je saluait les filles, tachant de bien tout retenir... Du 37 pour les basket de la prof... La chambre numéro trois pour l'une des filles et la rouge, des leggins et des t-shirts pour tous le monde. Et mademoiselle terre? Je la fixe une seconde, mais la jugeant un peu trop loin dans ses pensées pour la brusqué je décidais que je lui prendrais ce que je trouverais au mieux.

-Compris les filles, je vous rapporterais ce qu'il faut, alors attendez nous on tachera de ne pas être trop long. Penser a.... Je m'interrompis pour étouffer un petit bailliage avant de prendre d'un ton un peu plus bas... reprendre des forces, on en aura tous besoin. A très vite avec des fringues et le petit déjeuné!

Enfin je répondis au baiser de mon compagnon le laissant me porter vers la sortie.

-On y va...?

Me proposa t'il, mais avant que je n'ai le temps de répondre nous étions déjà sortis en route vers l'école. Le temps était plutôt nuageux dehors, et s'était tant mieux.Au moins on ne souffrirait pas trop de la route jusqu'au campus. Enfin surtout Dadar, par ce que moi j'étais agréablement blottis contre son torse, un bras autour du cou et la tête calée contre son épaule. Pas trop fatiguant pour moi quoi. Je profitais de la course, le paysage changeant a une allure assez folle autour de moi. C'est fou comme Dadar peut courir vite. Et encore plus fou, j'avais l'impression qu'il me portait avec la même facilité qu'il le ferait d'un enfant, sans même que ça ne le ralentisse vraiment.

Bientôt on arrivait donc a la maison de la nuit, Dadar ne s'arrêta qu'une fois devant la grande porte d'entrée de l'école. Là je lui demandais de me reposer au sol, pouvant marcher sans problème sur le pavé de l'établissement. Et bon... Ça évitera d'inquiéter tous le monde. Une fois debout, je déposais un léger baiser sur ses lèvres avant de pousser la porte pour entrer avec lui.

-Allons directement dans ma chambre. Je me change et je me charge de prendre les fringues pour tous le monde. On ira chercher les armes et le casse dal après.

Et prenant sa main je le conduisait dans le grand couloir menant aux escaliers en route pour une bonne douche et un ravitaillement d'urgence. J'avais bien l'intention d'être de retour avec les filles avant la fin de la matinée que nous puissions nous reposer un peu avant le soir et le combat a venir. Je voyais bien les cernes de mon aimé, et lui comme moi avions bien besoin de quelques heures de repos.
Revenir en haut Aller en bas
Caryline Xyn
Professeur Dessin
Professeur Dessin
avatar

Messages : 272
Points de Rp : 334
Réputation : 6
Date d'inscription : 03/02/2013
Age : 28
Localisation : vaut mieux pas qu'tu saches!
Emploi/loisirs : tuer de l'humain!
Humeur : pas toujours facile

Feuille de personnage
Réputation :
Don / Affinité :
Son répertoire :

MessageSujet: Re: Les souterrains   Mer 11 Sep 2013 - 11:54

Cernes, teint gris, maquillage lamentable, cheveux déplorables... Je me regardais dans le miroir cassé de la salle de bain et j'avais une sale tête. La nuit avait été longue, trop longue, je n'aurais jamais pensé qu'en venant ici dans cette ville, dans cette école, qu'il y aurait autant de problème en si peu de temps.

En règle générale la vie était déjà complexe mais en tant que vampire elle l'était encore plus, non seulement les humains nous appréciés que modérément, bien que nous étions comme eux avant, mais depuis les mutations de certains vampires en rouge le bordel était à son maximum et j'avais le mauvais pressentiment que cela n'allait pas s'arranger.

Je prenais une grande respiration et ressoufflais l'air emprisonnait dans mes joues, j'ouvrais le robinet d'eau et je formais un creux avec mes mains afin de les remplir du liquide qui soit dit en passant coulait plutôt trouble. Je me débarbouillais le visage et faisait une toilette du reste de mon corps rapidement. Je remettais ma robe Or en attendant que Lily revient avec des affaires propres et appropriées.
En sortant de la salle de bain je revenais dans ce qui avait dû être un salon ou une salle à manger et dit à Élora et Théodora:

-Bon les filles c'est ok pour moi a la suivante!....

Je remarquais que Luna n'était pas avec elle, je décidais donc de voir où elle pouvait bien être pour qu'elle puisse aller se rafraîchir a son tour.
J'entamais ma visite de cette maison sordide qui avait dû déjà servir de squatte et de plus , surement à des clodos car dans certaines pièces l'odeur était limite respirable.
J'arrivais devant une pièce fermée, je tournais la poignée et eus un peu de mal à pousser et ouvrir la porte, en entrant je découvrais Luna Allongeait sur le sol, les vertements en lambeaux, son corps à moitié nu était recouvert de scarifications multiples et ensanglantées, je me précipitais sur elle la prenant tous contre moi .

-Luna, Luna que t'arrive-t-il ma puce, allez réagis merde! Luna !, je me levais alors avec son corps dans les bras meurtris et me dirigeais là où j'avais laissé Théo et Élora, en criant:

-Théo, Élora vite venez m'aider! c'est Luna....
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les souterrains   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les souterrains
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les Morlocks
» LES SERRES D'AUTEUIL (entre la Porte d'Auteuil et le bois de Boulougne)
» Le chateau d'Hyères.
» Descriptif : Souterrains de Gotham
» La bataille de Kazad Duraz : Bataille 3/5 - Combat dans les souterrains

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La maison de la nuit FRANCE :: La maison de la nuit Francaise :: La ville :: Ancienne gare-
Sauter vers: