Bonjour, amis du jour. Bonsoir, amis du soir ! Je vous souhaite à tous la bienvenue sur le forum français La Maison de la Nuit. Venez découvrir toutes les infos, les news, photos, vidéos et interviews qui portent sur cette série de livre phénoménale !!
 
AccueilPortailRPGFAQMembresS'enregistrerConnexion
Le forum est actuellement repris en main par Ever D. Black, soyez patient
Cyrius B. Lafferty & Luna Duchannes retrouvent leur statut de modo

Partagez | 
 

 L'ombre de moi-même.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dadar Bélial
1ère année
1ère année
avatar

Messages : 194
Points de Rp : 212
Réputation : 5
Date d'inscription : 27/01/2012
Age : 25
Localisation : Avec mon ange
Emploi/loisirs : expert dans l'art de tabasser quelqu'un
Humeur : qu'est-ce que tu r'garde toi?

Feuille de personnage
Réputation :
Don / Affinité :
Son répertoire :

MessageSujet: L'ombre de moi-même.   Ven 5 Juil 2013 - 22:10

Une petite euh... débauche de ma plume je dirais... je vous laisse en juger par vous-même...



1. L’ombre de moi-même


-Plus qu’un pas… Rien qu’un pas et mon existence damnée sera enfin terminée, las de tout ce sang, las de tous ces morts et las de me battre, cette nuit… Tout se termine enfin.
J’avançais jusqu’au bord du toit de cet immeuble de Paris, l’air frais de la nuit me fouettait le visage dans une agréable brise que j’appréciais… Bon dieu… J’avais oublié à quel point j’aimais les nuits calmes et reposantes, quand la vraie face de la ville se dévoilait enfin au monde elle devenait mortellement magnifique.
Oh oui les touristes adorent la belle et la majestueuse Paris sous toute ses formes, ils l’admirent pour sa tour Eiffel, ses monuments, musée et autre lieux de cultures, d’autres pour ses lieux de débauches : maison de passe, club échangistes ou sado-maso… Bref ! De quoi enchanter tout le monde !
Seulement… Ce que beaucoup de monde ignore à Paris c’est que les contes, les légendes et les mythes les plus fous prennent vie au cœur même des catacombes de cette ville mais… Depuis quelques temps, tout vas mal. Des gens se mettent à disparaître de façon inexpliquée, certaines personnes sont retrouvées mortes à peine une journée plus tard à des lieux de l’endroit où ils vivaient ou encore des gens retrouvés morts vidés de leur sang ou arrachés en deux, tout y passe.
Mais enfin ça allait se terminer maintenant… Tout irait mieux ensuite.
J’inspirais alors un bon coup avalant la fumée toxique et néfaste de cette chose que je m’étais mis à fumer depuis quelque temps puis j’envoyais mon mégot vers le sol et le regardais tomber jusqu’à le voir disparaître de ma vue, la chute serait longue certes… Mais l’atterrissage serait une libération.
Je levais doucement la jambe droite puis la tendais au-dessus du vide, trois cent mètres de chute libre avant que tout ne soit plus qu’un mauvais rêve, Je me sens basculer vers l’avant, ça y est mon corps tombe, je vois les lumières de l’immeuble défiler à toute vitesse près de mes pieds, un sourire naît sur mon visage et je ne sens qu’une chose, la joie… Heureux de ne plus avoir à supporter ma vie plus qu’à la vivre, heureux de ne plus me chercher un but et tourner en rond. Plus que quelques mètres et enfin la mort avalerait mes peines, je vois ma fin arriver, je ferme les yeux et je souris largement puis… Rien.
Rien que le noir absolu, je suis vivant… Comment ? Je ne le sais pas moi-même mais je suis en vie, j’ai vérifié, je me suis pincé presque arraché la peau, n’arrivant pas à y croire mais… Je suis en vie.
Revenir en haut Aller en bas
Lily Michels
4ème année
4ème année
avatar

Messages : 578
Points de Rp : 639
Réputation : 25
Date d'inscription : 06/12/2011
Age : 26
Localisation : Chercher le rouge qui bouge!
Emploi/loisirs : Rire, m'amuser, et rire encore.
Humeur : Toujours moi même ! ;)

Feuille de personnage
Réputation :
Don / Affinité :
Son répertoire :

MessageSujet: Re: L'ombre de moi-même.   Dim 7 Juil 2013 - 11:44

Perso j'ai déjà lue beaucoup plus que ça de ton histoire ! Mais où est le reste? xD

Sinon bah tu sais hein... J'aime bien!
Revenir en haut Aller en bas
Dadar Bélial
1ère année
1ère année
avatar

Messages : 194
Points de Rp : 212
Réputation : 5
Date d'inscription : 27/01/2012
Age : 25
Localisation : Avec mon ange
Emploi/loisirs : expert dans l'art de tabasser quelqu'un
Humeur : qu'est-ce que tu r'garde toi?

Feuille de personnage
Réputation :
Don / Affinité :
Son répertoire :

MessageSujet: Re: L'ombre de moi-même.   Dim 7 Juil 2013 - 22:42

c'est vrai tu as lue plus que ça, je sais plus jusqu'où d'ailleurs mais soit, je poste la suite...



Je ne sais combien de temps j’ai passé dans cette pièce, une heure ? Un jour ? Une semaine ? Un mois ?! Je ne faisais plus aucuns calculs, le temps n’avait plus d’importance puisque moi-même je n’arrivais plus à différencier le jour de la nuit et étrangement, seul dans ce lieu avec un repas apporté par quelqu’un que je ne voyais pas mais dont je devinais être une femme à cause de ses talons que j’entendais résonner derrière la porte.

Je me mis tout d’abord à repenser à ma vie jusqu’à maintenant. Vingt années déjà que je suis arrivé sur cette terre, je pris une cigarette dans le paquet qui était dans la poche intérieure de ma veste, étrangement il me restait tout sauf mes armes et mon téléphone, j’allumais ma cigarette et crachait la fumée qui se mit à tournoyer dans l’obscurité.
Vingt ans, trop de temps déjà avait passé depuis ma naissance et depuis cet incident… Ce jour-là, ma mère était à l’hôpital terminant de me mettre au monde et après quelques heures de travail acharné y parvint enfin faisant résonner mes premiers pleurs en ce monde. Rien n’aurait pu être plus beau pour elle ce jour m’avait dit mon père… Mais personne n’aurait pu prévoir ce qui se passerait.

Une coupure de courant surpris les médecins stoppant les machines de l’hôpital et les lumières de la ville puis lorsque tout se ralluma cinq minutes à peine plus tard, plus rien ne bougeait… Les patients, les médecins, les visiteurs ou peu importe, tous les gens présent dans l’hôpital étaient étendus au sol dans leur propre sang et pire qu’une boucherie ou un massacre dans un film d’horreur, ce fut une hécatombe bien réelle. Et au milieu de tous ces morts, il y avait moi, allongé dans les bras de ma mère qui me fredonnait une berceuse en me serrant dans ses bras.

La police ne trouva aucune preuves dans l’hôpital, aucunes empreintes, rien… Mais comme il fallait un coupable pour ces crimes, ce fut ma propre mère qui servit de bouc émissaire, Mon père m’avait raconté son procès… Il me disait qu’elle avait les yeux vides, elle ne voyait plus personne alors que sa vue avait toujours été parfaite, non elle n’était pas devenue aveugle… Mais d’après les médecins, elle avait subi un choc dans cet hôpital et peu importe qui elle avait face à elle, chaque fois qu’elle ne me tenait pas dans ses bras elle ne faisait que répéter : « les démons, ils voulaient me le prendre c’étaient des démons, ils ont tués tout le monde », Et la justice décida de l’enfermer dans un hôpital psychiatrique… Préférant la croire folle que d’écouter les indices, les faits et les preuves qui l’innocentaient.


Puis ma vie commença, rythmé par l’école, les visites à l’hôpital psy et la violence… Mon père m’obligeait à l’accompagner chaque fois qu’il rendait visite à ma mère, il disait que ça lui faisait du bien de me voir et qu’elle semblait moins absente en ma présence… Même si je savais qu’elle était trop droguée par ces foutus médecins pour ne serais-ce que se rendre compte de notre présence, même si elle ne faisait que me fixer quand je venais j’étais certain qu’elle ne me reconnaissait pas mais je restais pour faire plaisir à mon vieux comme toujours et restais silencieux en évitant de croiser le regard étrangement triste de ma mère qui me mettait chaque fois mal à l’aise, je ne sais pas pourquoi, mais c’est comme si elle tentait chaque fois de me faire comprendre quelque chose ou qu’elle souhaitait parler mais… nan je dois me faire des idées… Ou alors je deviens aussi cinglé qu’elle, qui sait.

De toute façon, je ne la reverrais plus, il ne servait à rien de penser plus longtemps à elle encore une fois, et alors que j’essayais de me sortir ma mère des pensées, mes souvenirs revinrent se concentrer sur une autre partie de ma vie… La moins glorieuse d’ailleurs, juste après le lycée que j’ai d’ailleurs arrêté en cours de route, je me suis mis à fréquenter un gang de paris se faisant appeler : « les précurseurs de l’apocalypse »… Ce n’était à la base qu’un groupe sans importance, nous ne faisions que commettre de petits forfaits, enfin petits… C’était un jeu qui nous amusait, braquage, cambriolage, rapines ou règlements de comptes entre bandes rivales, tout y passait pour qu’on s’éclate un max et ça aurait pu durer longtemps mais, encore une fois tout à mal tourné…

On avait parié gros cette fois, l’objectif était d’entrer dans une église et de ressortir avec la croix en or qu’on pourrait ensuite revendre une fortune à un collectionneur que nous connaissions bien, tout se passait à merveille, nous étions dans l’église et personne ne nous avait repéré encore et suivant le groupe laissant deux de nos gars derrière pour surveiller au cas où, nous avons continués d’avancer et descendîmes l’escalier menant aux catacombes, il ne nous restait que quelques mètres à faire et le coffre serait à portée, sauf que ce fut à ce moment que tout dérapa…

Ceux que je prenais pour mes compagnons, mes amis et mes frères, se jetèrent alors sur moi et me ficelèrent bien solidement, je leur criais dessus, leur demandant ce qui leur prenait tout à coup mais on se contenta de me faire taire d’un solide coup derrière le crâne, m’assommant pour une bonne heure.


voilà la suite et y'en a encore un peu derrière, le temps que j'écrive encore, je mettrais si ça plaît
Revenir en haut Aller en bas
Theodora M.
4ème année
4ème année
avatar

Messages : 582
Points de Rp : 609
Réputation : 1
Date d'inscription : 04/07/2012
Age : 21
Localisation : Aucunes idées. Mais la nuit, je suis dans tes pires cauchemars. Et je n'ai pas le beau rôle....
Emploi/loisirs : faire ce que je fait, cela te convient?
Humeur : Mordante....

Feuille de personnage
Réputation : Gardienne du Ciel
Don / Affinité : Vent Céleste
Son répertoire :

MessageSujet: Re: L'ombre de moi-même.   Lun 8 Juil 2013 - 8:25

J'aime beaucoup, c'est génial Smile 
Revenir en haut Aller en bas
Dadar Bélial
1ère année
1ère année
avatar

Messages : 194
Points de Rp : 212
Réputation : 5
Date d'inscription : 27/01/2012
Age : 25
Localisation : Avec mon ange
Emploi/loisirs : expert dans l'art de tabasser quelqu'un
Humeur : qu'est-ce que tu r'garde toi?

Feuille de personnage
Réputation :
Don / Affinité :
Son répertoire :

MessageSujet: Re: L'ombre de moi-même.   Lun 8 Juil 2013 - 9:10

Et voilà la suite!



J’ouvris les yeux dans ma cellule sombre, penser de nouveau à cela était aussi douloureux que l’épisode qui avait suivi… Je refermais les yeux et les souvenirs m’emportèrent de nouveau
De retour dans cette église en songe, abandonnant à l’envie que j’avais de résister à mes souvenirs, je les laissais au contraire m’absorber complètement au point d’avoir l’impression de les revivre …

Ce fut donc un peu plus tard après m’être fait assommer que j’ouvris les yeux qui s’emplirent d’horreur face à ce qui était maintenant devant moi, ce n’étaient plus mes compagnons… Ou du moins si, mais ils n’étaient plus humains, chacun d’eux possédait une paire de corne sombre sur le crâne, chacun d’eux me regardait avec des yeux rouges, un sourire mauvais aux lèvres.
J’avisais l’aménagement qu’ils avaient fournis durant le temps que j’étais inconscient, ils avaient dessiné au sol un symbole et j’étais juste au milieu.
De ce que j’en voyais, c’était une étoile, enfin ... un pentacle dont au bout de chaque pointe se trouvait un objet, et ce fut à ce moment que je compris… Je reconnus de suite tous les objets disposés autours pour les avoir dérobés plus tôt avec mes « amis » dans différent lieux, c’est alors que malgré les cordes qui m’enserraient le torse et les bras, je me levais pour leur faire face, le visage déformé par la colère qui grondait en moi… Mais même si je parvenais à faire peur à de nombreuse personne quand j’étais dans cet état, ils ne se mirent qu’à rire en me fixant et l’un d’eux me jeta quelque chose qui s’enroula autours des chevilles pour me faire lourdement chuter …

Ficelé comme un rôti au milieu de ce truc, je ne savais à quoi m’attendre, tout d’abord des démons me faisaient face ? Non… ce n’était pas possible j’étais certain que ce n’était que des masques, qui avaient pourtant l’air bien réels car lorsque l’un d’eux m’approcha avec une dague je vis quelque chose comme une langue de serpent jaillir d’entre ses lèvres, il m’enfonça sa lame dans le bras et je tentais de le repousser comme je le pouvais mais une fois que mon sang se mit à couler au sol il me relâcha et se mit à psalmodier avec les autres, dans une langue étrange faites de grognement et de mots qui donnaient froid dans le dos, une lumière vive s’était mise à m’entourer de partout autour de moi, sortant du sol comme s’il avait été fait de verre et qu’on avait allumé un brasier dessous, une vive lumière rouge… Moi qui n’avais jamais cru à la magie, j’étais témoin à présent d’une incantation magique faite par des démons, la lumière devint plus vive et je fermais les yeux sous l’intensité du rayon lumineux, mais alors que la pièce était trop claire pour que je puisse y voir, j’entendis un cri…

Un cri masculin et guttural déchira l’air ambiant et brisa l’incantation, je vis au travers de mes paupières la lumière perdre en intensité et j’ouvris alors les yeux… Et j’aurais mieux fait de les garder fermés, devant moi, le démon qui se tenait debout me regardait les yeux exorbités prêts à exploser, puis il perdit la tête… Au sens propre du terme, sa tête toucha le sol juste à mes pieds et une ombre passa derrière un autre démon qui perdit la sienne également.

J’étais sauvé, du moins pour le moment et tentant de garder mon calme, je pris le couteau que je cachais près de ma cheville droite, l’avantage d’avoir les mains liées par devant me permettait de couper mes liens facilement et rapidement alors que les démons étaient occupés à se battre contre un ennemi invisible qui les faisait tomber un à un avec une facilité déconcertante… Ce n’était pas le moment pour moi de traîner car si leur ennemi allait bientôt en finir avec eux, je ne souhaitais pas être le suivant sur la liste. Je parvint à couper les cordes qui me maintenaient les mains et m’attaquais ensuite à celle qui retenaient mes chevilles, plus que deux démons, il me fallait faire vite, plus qu’un démon debout, mes liens touchèrent le sol et je me relevais d’un bond pour tenter de me diriger vers la porte qui claqua juste devant mon nez, je sautais en arrière et à ma plus grande surprise atterrit dos au mur qui se trouvait trois mètre derrière moi.
J’étais franchement étonné pour le coup et bloquais une seconde à peine alors que la tête du dernier démon encore en vie touchait le sol, trouver une solution était une priorité pour moi à ce moment, j’avisais la fenêtre juste dans mon dos, elle était ouverte et donnait sur cinquante mètres de vide immense puis au bout la mer et des rochers, mieux valait ne pas se rater si je plongeais, et à peine après avoir mis un pied sur le bord, prêt à sauter, une main se posa sur mon épaule me faisant tourner la tête et encore une fois je n’étais pas arrivé au bout de mes surprises… C’était une femme, merveilleusement belle, de long cheveux roux cascadant jusqu’à ses fesses, un visage pâle mais tellement parfait, et ses yeux… Gravés dans ma mémoire, d’un vert plus pur que l’herbe fraîche du printemps.

Je ne sais pas pourquoi je m’étais perdu dans son regard à ce moment précis, mais quand elle se mit à approcher, je n’hésitais pas plus longtemps et plongeais dans le vide en criant comme à mon habitude une phrase inappropriée au moment :


-Monde de merde !!!


Mais derrière-moi, ce que j’entendis ce ne fut pas un cri de rage d’une personne qui perd sa « proie », mais plutôt un cri désespéré et inquiet et à ma grande surprise quand je regardais la fenêtre d’où j’avais sauté tout en tombant, je vis son visage une fois de plus, marqué par la peur alors que je m’écrasais douloureusement sur la surface de l’eau.


J’ouvris à nouveau les yeux, trempé de sueur et cherchant mon souffle, au point où j’en fus à me demander si je n’avais pas couru quelques kilomètres durant mon sommeil. J’étais toujours dans la pièce, plongé dans le noir complet et finalement m’installait en position assise sur ce qui semblait être le lit… Je me demandais d’ailleurs comment j’avais finis sur un lit alors que je m’étais endormis au sol mais je ne m’attardais pas sur la question car je venais de remarquer quelque chose qui me fit sursauter vivement.
Deux yeux me regardaient… Deux yeux verts, brillant d’une lueur surnaturelle dans le noir de la pièce, ces yeux… Je les avais déjà vus, en fait, je venais même de rêver d’eux, c’était elle !! La belle rousse, elle me faisait face à nouveau !
Revenir en haut Aller en bas
Lily Michels
4ème année
4ème année
avatar

Messages : 578
Points de Rp : 639
Réputation : 25
Date d'inscription : 06/12/2011
Age : 26
Localisation : Chercher le rouge qui bouge!
Emploi/loisirs : Rire, m'amuser, et rire encore.
Humeur : Toujours moi même ! ;)

Feuille de personnage
Réputation :
Don / Affinité :
Son répertoire :

MessageSujet: Re: L'ombre de moi-même.   Lun 8 Juil 2013 - 9:38

Aaaah... Ces jolies rousses aux yeux verts... De vrais déesse! Razz
Revenir en haut Aller en bas
Dadar Bélial
1ère année
1ère année
avatar

Messages : 194
Points de Rp : 212
Réputation : 5
Date d'inscription : 27/01/2012
Age : 25
Localisation : Avec mon ange
Emploi/loisirs : expert dans l'art de tabasser quelqu'un
Humeur : qu'est-ce que tu r'garde toi?

Feuille de personnage
Réputation :
Don / Affinité :
Son répertoire :

MessageSujet: Re: L'ombre de moi-même.   Mer 10 Juil 2013 - 9:20

Voilà la suite...



C'est ici!:
 

Revenir en haut Aller en bas
Lily Michels
4ème année
4ème année
avatar

Messages : 578
Points de Rp : 639
Réputation : 25
Date d'inscription : 06/12/2011
Age : 26
Localisation : Chercher le rouge qui bouge!
Emploi/loisirs : Rire, m'amuser, et rire encore.
Humeur : Toujours moi même ! ;)

Feuille de personnage
Réputation :
Don / Affinité :
Son répertoire :

MessageSujet: Re: L'ombre de moi-même.   Mer 10 Juil 2013 - 10:58

La suiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiite!!!!! *pressée*     
Revenir en haut Aller en bas
Dadar Bélial
1ère année
1ère année
avatar

Messages : 194
Points de Rp : 212
Réputation : 5
Date d'inscription : 27/01/2012
Age : 25
Localisation : Avec mon ange
Emploi/loisirs : expert dans l'art de tabasser quelqu'un
Humeur : qu'est-ce que tu r'garde toi?

Feuille de personnage
Réputation :
Don / Affinité :
Son répertoire :

MessageSujet: Re: L'ombre de moi-même.   Lun 15 Juil 2013 - 13:42

la suite ici:
 

Voilà la suite!


Et encore un peu ici...


la suite de la suite:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'ombre de moi-même.   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'ombre de moi-même.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'ombre furtive est là, mais vous ne la voyez pas...[En attente d'autres validations]
» Sirion, l'ombre du coeur [ Lhurgoyf, cavalier de Sharna]
» Togoria- L'ombre d'un doute
» Voyage en ombre et disparition d'armée
» L'Ombre du Vent. [ Free. ][ UC]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La maison de la nuit FRANCE :: HRP – Coin Détente :: Médiathèque :: Section des écrivains-
Sauter vers: