Bonjour, amis du jour. Bonsoir, amis du soir ! Je vous souhaite à tous la bienvenue sur le forum français La Maison de la Nuit. Venez découvrir toutes les infos, les news, photos, vidéos et interviews qui portent sur cette série de livre phénoménale !!
 
AccueilPortailRPGFAQMembresS'enregistrerConnexion
Le forum est actuellement repris en main par Ever D. Black, soyez patient
Cyrius B. Lafferty & Luna Duchannes retrouvent leur statut de modo

Partagez | 
 

 Morte ad filios Satanae

Aller en bas 
AuteurMessage
Xavier D. Tomas
Marqué
Marqué
avatar

Messages : 8
Points de Rp : 14
Réputation : 0
Date d'inscription : 02/09/2013
Age : 58
Localisation : Soit à l'église, soit dans les rues à la recherche de buveurs de sang.
Emploi/loisirs : Chasseur de vampire

Feuille de personnage
Réputation :
Don / Affinité :
Son répertoire :

MessageSujet: Morte ad filios Satanae    Dim 20 Oct 2013 - 12:52


MORTE AD FILIOS SATANAE



PV :
Alan Kramer
Amalia Moon
Nina Lake
Caryline Xyn
Pyrène O. Roy




La nuit était tombée depuis plusieurs heures déjà. Ils étaient prêts. Ceux qui se faisaient, récemment, appeler les chasseurs de vampires étaient prêts. Ils avaient formé et monté leur armée anti-vampire. Ils étaient armés jusqu'aux dents. On leur avait fournis de multiples armes à feu, passant du fusil à pompe, au revolver. Ils avaient comme ordre de tuer le moindre vampire, innocent ou pas, le but était de les exterminer. Tous, sans exception. Les plus croyant, croyaient à la force de l'eau bénite, du pieu et du crucifix. Mais l'homme au cigare, pourtant étant très religieux, avait compris que les crucifix étaient inutiles sur les vampires d'aujourd'hui. Ils étaient comme immunisés. Alors, il allait falloir trouver autre chose. Le dernier vampire à qui il avait eu affaire, lui avait donné du fil à retordre et des blessés en prime. Mais cette nuit, il ne se laisserait pas avoir, ils étaient, lui et ses coéquipiers, motivés à abattre tous les buveurs de sang de la ville. Et quoi de mieux, qu'aller les chercher eux-mêmes, dans leur soit disant école de sangsue ?  

Xavier Tomas, avait désigné douze autres personnes pour l'accompagner. Leur groupe était formé de treize personnes, treize hommes qui avaient envie de se venger de la mort de leurs proches. Aucuns ne craignaient la nuit, ni même la Maison de la Nuit et ses habitants. Ils étaient certains de s'en sortir. Ils n'avaient peut-être pas la rapidité et la force d'un vampire mais ils étaient armés et plus intelligents qu'eux. "Les humains vaincront les buveurs de sang", clamaient-ils pour se donner encore plus de courage.

L'homme aux cheveux grisonnant, ne souhaitait qu'une chose depuis la mort de sa fille: Se venger. Et c'est ce qu'il comptait faire ce soir. Il ignorait quel vampire avait commis l'erreur de liquider le sang de sa douce et tendre fille, mais il les tuerait tous pour être sur qu'aucuns buveurs de sangs ne s'attaquera plus jamais à aucuns habitant de cette ville. Il s'en fit la promesse.

-Messieurs, êtes vous prêts ?!

Des voix d'hommes s'unirent pour ne faire qu'une et lui répondre. Ils étaient motivés, prêts à déclarer la guerre et vaincre l'ennemi. Alors l'homme au cigare, exposa son plan à ses soldats.

Il avait fait des recherches, sur l'histoire de la Maison de la Nuit, il avait mis du temps à rassembler les quelques informations qu'ils possédaient à leur sujet. Mais, selon lui, cela suffirait pour les attaquer par surprise. Les vampires étaient croyant, personne ne s'en étaient doutés jusque là. Ils croyaient en Nyx, la déesse de la nuit. Il avait découvert, durant ses recherches, que durant une bataille au sein de leur institue, un souterrain avait été habité par des buveurs de sang. Surement les souterrains menaient à l'intérieur de l'école. Alors monsieur Tomas avait cherché l'entrée de ces souterrains, à l'intérieur de l'ancienne gare de la ville. Il avait fait des croix rouges à la craie sur les parois des chemins qu'il empruntait. Il n'avait croisé personne à l'intérieur, heureusement pour lui, mais il était arrivé jusqu'au pied d'une échelle. Surement menait-elle à l'intérieur de l'enceinte.

Alors, il avait décidé qu'il emmènerait ses hommes à cet endroit précis. Avec de la chance et il était sur, que Dieu serait avec lui cette nuit, ils passeraient les frontières interdites du monde des vampires.


***

L'homme grisonnant était en tête du groupe, il repérait les croix rouges, marquées à la craie sur les murs du souterrain, sans trop de difficulté. Un silence de mort pesait dans l'atmosphère des souterrains. Pourtant la troupe avançait, tous sure d'eux mêmes. Les lieux empestaient l'humidité et la moisissure, cela devait faire belle lurette que personne n'était passé par là. Un téléphone vibra. Xavier fouillait ses poches pour en extraire sa cabine téléphonique de l'an 3000.

-Lieutenant ?

Le groupe de chasseur était aux ordres de Xavier, mais Xavier était sous les ordres du Lieutenant Stone, chargé de cette affaire anti-vampire. Ils parlèrent quelques minutes au téléphone. Le vieil homme, évitait de parler trop fort pour ne pas ameuter les habitants de ces quartiers. Si, il en restait. Il poursuivait son trajet, tout en guidant son groupe et en poursuivant sa discussion téléphonique.

-Bien sur. Non, pas encore. Nous nous approchons, je reconnais les lieux. Ah! Il se tourna vers ses coéquipiers. Nous y sommes !

Ils levèrent tous la tête pour regarder jusqu'où menait l'échelle de ferraille qui se dressait face à eux. Au moins cinq mètres de longueur. Si ils grimpaient avec vivacité, ils ne leur faudrait pas plus de dix minutes pour y parvenir. Alors Xavier mit son téléphone sur haut-parleur pour le coincer dans la poche avant haute de son anorak, il se mit à escalader l'échelle, motivé. Suivis de près par les autres.

Durant quelques minutes, personne n'osa parler, même pas le lieutenant à l'autre bout du fil. C'est juste quand l'homme grisonnant arriva en haut, qu'il prononça:

-J'y suis. Que dites vous lieutenant ? Oui. Oui, il y a une trappe. Très bien, je tente.

L'homme tentait de pousser la trappe pour la soulever. Rien à faire, elle ne bougeait pas.

-Non, sa ne bouge pas. Comment ? Ah oui, en effet.

Une espèce de serrure complétement rouillé se trouvait devant son nez. Il tira sur le loquet, il levait d'abord la petite poignet pour débloquer l'ouverture et tira de toute ses forces vers la droite, pour déverrouiller la trappe. Il entendit du bruit. Il poussait prudemment la trappe vers le haut. Elle était lourde mais se souleva. Il inspectait l'extérieur. Il s'extirpait des souterrains, en aidant certains de ses partenaires à se mettre sur pied. Il prit son téléphone à la main. Il faisait sombre, seules quelques bougies étaient allumées au centre de la pièce. Alors il comprit.

Un sourire se dessinait sur ses lèvres, ils avaient trouvé la Maison de la Nuit. Et ils n'étaient pas dans n'importe quel lieu. Le temple dédié à la Déesse des vampires. C'est alors qu'il aperçut des silhouettes se mouvoir au centre du temple, près des bougies.

-Nous sommes repérez. Déclara-t-il en chuchotant à ses coéquipiers. Il mit une main sur son arme à feu, coincé dans sa ceinture. Lieutenant Stone, reprit-il d'une voix plus forte. La guerre est déclarée.

Il raccrochait et rangé son téléphone dans sa poche. Pour pointer son arme sur les silhouettes, qui se cachaient dans l'ombre.

-Nous sommes treize ! Vous n'avez aucunes chances. Rendez-vous ! On vous promet de vous tuer rapidement. Hurla-t-il à l'intention des ombres.

Les hommes qui s'ameutèrent autour de lui, commencèrent par murmurer une phrase, pour ensuite la dire de plus en plus fort, ils se donnaient du courage et tentaient d'effrayer leurs ennemis.

-Morte ad filios Satanae, morte ad filios Satanae, morte ad filios Satanae, morte ad filios Satanae, morte ad filios Satanae, morte ad filios Satanae, ...

Rappels / ! \ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Amalia Moon
1° Année a la maison de la nuit.
1° Année a la maison de la nuit.
avatar

Messages : 122
Points de Rp : 144
Réputation : 0
Date d'inscription : 27/07/2012
Age : 19
Humeur : ...

Feuille de personnage
Réputation :
Don / Affinité :
Son répertoire :

MessageSujet: Re: Morte ad filios Satanae    Dim 20 Oct 2013 - 16:06



MORTE AD FILIOS SATANAE.



Depuis plusieurs semaines, des prospectus et des autocollants anti-vampires avaient été distribués à travers toute la ville. Des pieux étaient même vendus dans certains magasins. Toute cette campagne contre les vampires rendaient la Maison de la Nuit de plus en plus inquiète. Des rumeurs couraient comme quoi une groupe d'hommes voulaient tuer tous les membres de notre espèce car certains n'avaient pas su contrôler leur envie de sang.
Au fur et à mesure que les semaines s'écoulaient, Démona et Stella avaient commencé à nous donner des consignes de sécurité en cas d'attaque, nous devions faire attention lorsque nous sortions de l'école et la plupart des novices devaient se nourrir de poches de sang afin de ne pas risquer d'autres crimes. Toute cette ambiance était terrifiante. Nous nous sentions en permanence traqués.


...

Une fois les cours terminés, j'avais décidé de passer au temple de Nyx. Lors de notre balade à cheval, Démona m'avait conseillé de la prier et m'avait dit qu'ainsi, la Déesse m'aiderait sûrement. J'avais donc suivi ses conseils et m'était rendue dans le fameux temple. Arrivée là-bas, j'avais remarqué que je n'étais pas toute seule. Caryline, la professeur de dessin ainsi que deux autres élèves se trouvaient également près de l'autel.  
Je m'avança vers eux, nos visages éclairés uniquement par la lueur des bougies. Depuis que j'avais été marquée, je voyais très bien dans le noir et cette obscurité ne me dérangeait plus du tout, je commençais même à l'apprécier.
Tandis que je saluais doucement les trois autres personnes se trouvant dans le temple, je me mis à genoux devant la statue de notre Déesse et ferma les yeux en inspirant calmement. L'ambiance tamisée et l'odeur d'herbes brûlées me détendait et j'étais contente d'être venue. Je comprenais pourquoi tant d'élèves venaient se réfugier ici. C'était tellement agréable...

Soudain, j'entendis une trappe s'ouvrir et une voix chuchoter :

- Nous sommes repérés.

Je me leva d'un bond et me tourna immédiatement en direction du bruit. Je vis des silhouettes sortir du... sol ?!
Je remarqua alors la trappe ouverte et compris qu'ils avaient empruntés les souterrains.

- -Nous sommes treize ! Vous n'avez aucunes chances. Rendez-vous ! On vous promet de vous tuer rapidement.

L'homme avait crié d'une voix forte et je le vis sortir une arme. J'ouvris grand la bouche, sous le choc et lança un regard paniqué à Caryline.
C'était des humains. Des humains en colère. Ils voulaient nous tuer.
Par réflexe, je couru derrière l'une des colonnes du Temple afin d'être à l'abris des coups de feux. Je me colla contre le marbre froid et tenta tant bien que mal de rester calme.
Je pencha lentement ma tête de manière à pouvoir voir nos adversaires. La guerre commençait.


made by ℬlue ℐⅴy
Revenir en haut Aller en bas
Caryline Xyn
Professeur Dessin
Professeur Dessin
avatar

Messages : 272
Points de Rp : 334
Réputation : 6
Date d'inscription : 03/02/2013
Age : 28
Localisation : vaut mieux pas qu'tu saches!
Emploi/loisirs : tuer de l'humain!
Humeur : pas toujours facile

Feuille de personnage
Réputation :
Don / Affinité :
Son répertoire :

MessageSujet: Re: Morte ad filios Satanae    Dim 20 Oct 2013 - 19:59



Ma respiration était lente et calme, et je me sentais bien au côté de notre déesse Nyx.
J'avais tellement besoin d'elle en ce moment que je venais tous les jours la voir et de plus je la sentais bien présente a mes cotés.
Et puis avec l'attaque que nous avions subie avec Jim , mon époux et toute cette agitation en ville contre notre espèce, la tension à la maison de la nuit était a son comble.Une atmosphère bizard flottait dans l'air cette nuit , rien de bon en soit.

Je n'étais pas seule ce soir à prier deux autres élèves le faisait en toute discrétion a l'opposer de moi, la porte s’ouvrit à nouveau laissant rentrer une novice que je ne connaissais pas encore, elle me fit un salut de la tête faisant bougeais sa longue chevelure de couleur châtain .

Mon ouïe se mit en alerte , il y avait du bruit sous nos pieds, mon nez à son tour fit un petit rictus, m'alertent de la présence d'humains à proximité. Au même moment mon regard accompagnait la jeune femme devant la statue de la déesse Nyx, s'agenouillant pour la prier.

Pas moyen d'avoir la paix! Il se passait quelque chose , tous mes sens étaient en alerte , une trappe s'ouvrit alors; je laissait  j'échapper un petit "merde" ( mais très discret)me mettant en position de défense immédiatement,  tout comme la jeune élève.

- Nous sommes repérés. des voix résonnaient dans le temple....Je ne mettais pas trompé, je ne me trompe jamais ! et puis quelques jours auparavant , je mettais mise a faire de drôle de dessins, instinctivement . Mes yeux s'étaient mis a pleurer subitement , m'aveuglant et me plongeant dans une semi léthargie , a mon retour dans le monde des vivants , je tenais dans mes mains un dessin du temple avec la statue de la déesse représentais avec des larmes carmin coulant sur ses joue. Je commençait a comprendre se que j'avais vu.... le chaos.....
-Nous sommes treize ! Vous n'avez aucunes chances. Rendez-vous ! On vous promet de vous tuer rapidement.

il ne manquait plus qu'eux! je lançais un regard furtif mais attentionné à la novice lui faisant comprendre d'aller se mettre à l'écart, la suivante de prêt quand même .
Nous avions trouvé refuge chacune derrière une colonne nous laissant un bon champ pour la visibilité. Je cherchais alors rapidement les deux autres novices pour m'assurer de leur réactivité face au beau bordel qui 's annoncer!.
J'eus alors une pensée pour mon cher et tendre Jim, cloué au lit par peut-être un d'entre eux ! ... cette seule image réveillait en moi la haine récente pour ces tueurs de vampires.

Mon regard scrutait tous les endroits de la pièce, mais je ne pouvais pas la laisser m'envahir pour l'instant , chaque chose en son temps. Nous devions nous mettre a l'abri afin de réfléchir deux minutes a une stratégie d'attaque.

De là où nous étions nous pouvions assez rapidement sortir du temple ou au pire se déplacer dans une pièce annexe dans laquelle une autre trappe menait dans les souterrains. Nous devions prévenir les prêtresses a tout prix!. A moins que le bordel fut général et dans ce cas là, nous ne tarderions pas a être en alerte, sauf le temple était un des endroit de replis hors il était assiégé par une poignet de tarés!...

-Ca va aller ? demandes-je a la jeune novice dont je ne connaissais rien même pas son nom.
Revenir en haut Aller en bas
Alan Kramer
1ère année
1ère année
avatar

Messages : 72
Points de Rp : 80
Réputation : 0
Date d'inscription : 29/06/2013
Age : 23

Feuille de personnage
Réputation :
Don / Affinité :
Son répertoire :

MessageSujet: Re: Morte ad filios Satanae    Lun 21 Oct 2013 - 19:30

Le temple de Nyx, beauté, calme, sagesse, lieux de culte et de prière, chef-d'œuvre d'architecture , entouré de colonnes sculptaient offrant sur chacune d'elles des histoires passées. En son centre la statue de la divinité Nyx notre déesse bien-aimée.

J'étais là pour elle, enfin plutôt pour moi pour être franc, je voulais connaitre certaines réponses sur ma relation amoureuse avec Naila. Connaitre le mal qui l'habité et le bien qui restait en elle. Savoir si notre amour serait bénéfique pour elle, pour nous.

La soirée avait plutôt bien commencé et l'école était assez calme, j'avais profité d'un cours annulé pour venir au temple et a vrai dire je n'étais pas le seul à avoir eu cette idée! mais le temple était bien assez grand pour pas se sentir oppressé ou épié par les autres..

Je regardais autour de moi afin de voir si je connaissais quelqu'un, et celle que je vis en premier ce fut Caryline Xyn , ma prof de dessins, non loin d'elle une jeune femme , surement une nouvelle tout comme moi et encore un peu plus loin Élora, que je ne connaissais que, par d'autres élèves.

Quelle sérénité ce temple, on y était bien, mais quelque chose se mit à clocher, ce qui me surpris c'est de voir la prof sur la défensive, en position d'attaque , je ne comprenais pas car je n'avais rien entendu jusqu'à ce que ces paroles résonnent dans l'immensité de la pièce:

-Morte ad filios Satanae, morte ad filios Satanae, morte ad filios Satanae, morte ad filios Satanae, morte ad filios Satanae, morte ad filios Satanae, ...

Voyant Carline et la novice s'éloigner rapidement et se mettre à l'abri derrière des colonnes, je fis de même instinctivement.
Une sensation d'angoisse m'envahit, j'avais peur , je ne sais pas ce qui ce passé et le fait de ne pas savoir me déstabiliser encore plus; je me redressais et respirais à grande bouffée pour me ressaisir.

Je sortis de l'étui en cuir que j'avais à la hanche, un long poignard que j'avais emprunté un peu plus tot dans la salle d'armes. Je voulais m’entraîner après les cours tranquillement dans ma chambre, mais je ne pensais pas devoir le tester le soir même.

En garde moi aussi j'attendais tapi dans la pénombre une boule au ventre...
Revenir en haut Aller en bas
Amalia Moon
1° Année a la maison de la nuit.
1° Année a la maison de la nuit.
avatar

Messages : 122
Points de Rp : 144
Réputation : 0
Date d'inscription : 27/07/2012
Age : 19
Humeur : ...

Feuille de personnage
Réputation :
Don / Affinité :
Son répertoire :

MessageSujet: Re: Morte ad filios Satanae    Mer 11 Déc 2013 - 11:57



MORTE AD FILIOS SATANAE.



Toujours cachée derrière une colonne, je vis que Caryline et un autre jeune homme faisaient pareil. Je sentais la peur me monter dans la gorge. C'était la première fois que je devais me battre, la première fois que ma vie était en danger. C'était terrifiant.

Je ne bougeais pas, scrutant l'obscurité d'où se détachaient vaguement des silhouettes. Du coin de l'oeil, j'aperçu le jeune homme qui sortait un poignard. Ce n'était pas une arme à feu mais c'était déjà mieux que rien. Je vis finalement Caryline articuler silencieusement afin que personne ne nous entende :

- Ca va aller ?

J'hochai faiblement la tête et lui répondit, en faisant le moins de bruit possible :

- Qu'est ce que l'on doit faire ? On attends qu'ils nous attaquent ?

La fraicheur du marbre me donnait des frissons, amplifiant encore plus mon sentiment de mal-être. Je ne savais pas ce que l'on était censé faire lors d'une attaque et ce sentiment de vulnérabilité m'énervait au plus haut point.


made by ℬlue ℐⅴy
Revenir en haut Aller en bas
Xavier D. Tomas
Marqué
Marqué
avatar

Messages : 8
Points de Rp : 14
Réputation : 0
Date d'inscription : 02/09/2013
Age : 58
Localisation : Soit à l'église, soit dans les rues à la recherche de buveurs de sang.
Emploi/loisirs : Chasseur de vampire

Feuille de personnage
Réputation :
Don / Affinité :
Son répertoire :

MessageSujet: Re: Morte ad filios Satanae    Jeu 2 Jan 2014 - 16:39

Personne n'avait l'air décidé à sortir de la pénombre. Cela n'aidait en rien l'homme aux cheveux gris, il était à la recherche du moindre mouvement, pointant son arme droit devant lui, certain qu'il en atteindrait un, à n'importe quel moment. Les hommes qui formaient un arc de cercle derrière lui, entonnaient toujours la même et lugubre phrase. Du latin, comme l'employé les religieux il y a de cela quelques années. Morte ad filios Satanae. Ces quelques mots sortaient de leurs bouches comme le sifflement d'un serpent.

Plus menaçant que jamais, l'humain fit quelques pas, la pénombre ne l'aidait pas à y voir clair, il craignait d'être encerclé et ne s'aventurait alors pas plus loin dans le temple. Il voulait les laisser venir et leur mettre du plomb dans le cœur, dans les poumons, les tripes et la cervelle. Il avait soif de tuer, soif de vengeance, Dieu le guidait sur ce chemin alors il suivrait la volonté de Dieu et s'il devait mourir tué par un buveur de sang, qu'il en soit ainsi, si cela pouvait venger sa fille.

- Montrez-vous ! Hurla-t-il au dessus des paroles qu'entonnaient ses compatriotes.

Il crut deviner un mouvement sur sa droite et appuya sur la gâchette. Le résonnement du coup de feu, ricochait sur les murs de pierre de l'endroit de prédilection des vampires. Le son l'assourdissait. Mais pour autant il ne s'arrêta pas et tira encore deux coups.

- Morte ad filios Satanae ! Crièrent, plus fort, les hommes armés.

Ils étaient prêts à se battre, au corps à corps s'il le fallait.
Revenir en haut Aller en bas
Caryline Xyn
Professeur Dessin
Professeur Dessin
avatar

Messages : 272
Points de Rp : 334
Réputation : 6
Date d'inscription : 03/02/2013
Age : 28
Localisation : vaut mieux pas qu'tu saches!
Emploi/loisirs : tuer de l'humain!
Humeur : pas toujours facile

Feuille de personnage
Réputation :
Don / Affinité :
Son répertoire :

MessageSujet: Re: Morte ad filios Satanae    Jeu 2 Jan 2014 - 20:50

- qu'est-ce que l'on doit faire ? On attend qu'ils nous attaquent ? les paroles d'Amalia faisait ressortir son angoisse ainsi que sa nervosité , je lui souriais malqres tout.

Ne t'inquiète pas, on va y arriver, tu vois la porte là-bas , tout en la désignant du menton, on doit pouvoir l'atteindre, terrier c'est une pièce annexe du temple on y range les herbes et les bougies, il y a au fond derrière une grosse armoire une trappe qui nous conduira jusqu'aux souterrains... mais il faut que l'on fasse diversion ... Je vais aller leur donner du fils à retordre à ces enfoirés et dès que tu peux tu y vas ! d'accord tu as bien compris? allez je vois avec Alan pour qu'il te suive de pret!
Je la regardais encore une fois , ne voulant pas lui montrer qui moi aussi la situation m'angoisser quelque peu pour ne pas dire horriblement. Mes lèvres laissèrent entrevoir l'émail de mes dents blanches , l'image de quelqu'un qui d'une manière ou d'une autre ne lâcherait rien, ni personne.

Je me précipitais alors rapidement comme un vampire adulte le ferait, je me retrouvais devant Alan en un souffle ... Rejoint Amalia et suit là ! Je reviens, si vous ne me voyer par revenir , vous continuez dans les souterrains ! Compris Alan? ! ma voix était dure et presque menaçante. Je veux que toi et Amalia allier rejoindre les autres!. Je le regardais fixement un instant puis posant mon doigt sur sa marque vide je lui dis: que Nyx notre Déesse te protege .Puis m'éloignant dans la pénombre, mais sens se remire en alerte.

Ils étaient là ! a quelques pas de moi, je pouvais sentir leurs odeurs . Les battements anormaux de leurs petits coeurs me rendaient nerveuse, tous ce sang circulant de plus en plus vite et afin de ravitailler le plus d'oxygène a ce pauvre mortel! PATETIQUE! Une voix d'homme se fit alors entendre: - Montrez-vous ! puis anticipant le tir je glaissais derrière le groupe d'humains tels un fantôme, évitant les balles de justesse .Ils ne pouvaient pas me voir, j'étais trop rapide pour ces tueurs de vampires de pacotille, glissant davantage j'attrapais au passage un homme, la trentaine, de taille moyenne . Mes ongles pénétrerent de pars et d'autres de sa gorge laissant couler des gouttes de sang sur celle-ci . Avant même qu'il se rende compte de ce qui se passer je lui brisais la carotide d'une main, je le laissais tomber sur le marbre gris de la salle du temple comme un pantin de bois et poursuivie en direction de la porte en espérant avoir donné assez de temps à Amalia et Alan...
Revenir en haut Aller en bas
Alan Kramer
1ère année
1ère année
avatar

Messages : 72
Points de Rp : 80
Réputation : 0
Date d'inscription : 29/06/2013
Age : 23

Feuille de personnage
Réputation :
Don / Affinité :
Son répertoire :

MessageSujet: Re: Morte ad filios Satanae    Dim 5 Jan 2014 - 17:06

- Morte ad filios Satanae ! je n’entendais plus que cette phrase , qui résonnais encore et encore .

Je ne savais pas comment réagir, il faisait très sombre et ils étaient treize, alors même si nous étions très forts à trois nous ne valions pas treize hommes, enfin je ne crois pas, je venais d'arriver depuis peu et j'avais encore tellement de choses à apprendre ...
Caryline me sortait de ma léthargie.
Rejoint Amalia et suit là ! Je reviens, si vous ne me voyer par revenir , vous continuez dans les souterrains ! Compris Alan? ! elle était impressionnante je restais bouche ouverte à l'écoute Je veux que toi et Amalia allier rejoindre les autres!. Je hochais la tête et lui soufflais un petit oui, elle posait alors son doigt sur ma marque et poursuivait: que Nyx notre Déesse te protege . Elle partait aussi vite qu'elle était apparue.
je reprenais mes esprits, fermais un instant les yeux et aspirais une grande bouffée d'air.
J'essayais de ne pas trop bouger, mais je chercher du regard la novice qui était avec la prof, nous étions plus que nous deux et il était maintenant question de vit ou de mort, alors il nous fallait faire ce que Caryline nous avaient demandé.
Je tournais encore une fois la tête à droite puis à gauche, je me penchais légèrement en avant et regardais au centre du temple, RIEN, je me faufilais vers la jeune femme le plus discrètement possible. Arrivé devant elle je lui faisais signe de s'accroupir de la main.

-Moi c'est Alan tu es prête, je te suis, Caryline m'a dit que tu m'expliquerais...
À la regardais je pense qu'elle était dans le même état d’anxiété  que je pouvais l'être, je régulais donc ma respiration afin de paraître plus sur de moi .
Et puis il fallait que nous soyons à la hauteur, il se passait des choses graves ici et nous devions rien laisser au hasard et être prudent....
Revenir en haut Aller en bas
Nina Lake
3ème année
3ème année
avatar

Messages : 349
Points de Rp : 366
Réputation : 1
Date d'inscription : 31/05/2012
Age : 23
Localisation : Dans le temple de Nyx
Emploi/loisirs : Etudier, jouer de la musique
Humeur : Partagée

Feuille de personnage
Réputation :
Don / Affinité :
Son répertoire :

MessageSujet: Re: Morte ad filios Satanae    Lun 10 Fév 2014 - 20:34


Je venais de sortir des cours. Je ne sais pas pourquoi mais tous le long de ces derniers, un étrange pré-sentiment avait fait formé une boule dans mon ventre, me laissant tendus toute la journée. Généralement, lorsque j'étais comme ça, cela ne laissait envisager rien de bon... Je soupirais et décidais d'aller prendre une douche. Celle-ci prise, je ne pus m'empêcher de choisir du noir pour mes vêtements. Je ressortais de ma chambre, toujours la boule au ventre. C'était désagréable comme sensation.
Instinctivement, je me rendais dehors, je levais la tête pour regarder la lune, le ciel n'était pas voilé, laissant apercevoir la beauté de cette dernière. Une légère brise vint me pousser jusqu'au temple. Je fronçais les sourcils lorsque ma boule se serra. Quelque chose s'y passait. Alors, j'entrais à l'intérieur du temple et ce que j'y vis me surpris. Des humains, qui plus est armés, étaient à l'intérieur. C'était donc ça, ce pré-sentiment ? Rapidement, je vis deux jeunes novices courir pour atteindre une armoire tandis que Caryline, la professeure de dessin, se battait contre ces hommes.
Je ne pouvais pas rester planter là, à ne rien faire, à ne pas l'aider, et puis de toute façon, si je ne bougeai pas, j'allais surement me faire tirer dessus. Alors je rejoignais Caryline et lui dit calmement.
"Malgré tout le respect que je vous dois, je pense qu'un coup de main ne ferait pas de mal." Mon ton était remplis de respect tout en étant combatif. Je regardais les hommes et me mise sur mes gardes. "Morte ad filios Satanae !" Je fronçais les sourcils, désormais en colère. Ils osaient nous attaquer dans le temple de Nyx. Ils ne savaient pas quelles en étaient les conséquences... Les pauvres, ils n'allaient pas rester très longtemps.


Dernière édition par Nina Lake le Lun 3 Mar 2014 - 12:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Xavier D. Tomas
Marqué
Marqué
avatar

Messages : 8
Points de Rp : 14
Réputation : 0
Date d'inscription : 02/09/2013
Age : 58
Localisation : Soit à l'église, soit dans les rues à la recherche de buveurs de sang.
Emploi/loisirs : Chasseur de vampire

Feuille de personnage
Réputation :
Don / Affinité :
Son répertoire :

MessageSujet: Re: Morte ad filios Satanae    Sam 22 Fév 2014 - 14:12

Un bref mouvement attira l'attention de l'homme grisonnant, il pivotait vers ses hommes, baissant son arme. L'un d'eux gisait face contre terre, une marre de sang s'étendant autour de lui. C'est alors que Xavier se rendit compte qu'ils ne s'en tireraient pas si bien que ça finalement.. Les vampires pouvaient voir dans l'obscurité, ils allaient devoir être prudent et trouver un moyen de faire entrer une grande source de lumière. Mais normalement ils ne tarderaient pas à être rejoins par d'autres compères. Xavier déglutit. D'autres mouvements attirèrent son attention, il releva son revolver et appuya trois fois de suite sur la gâchette, visant trois endroits différents. Les résonnances des coups de feu emplissaient le temple de manière inquiétante. Les hommes derrière monsieur Tomas, tirèrent encore plus fréquemment, dans de multiple direction. Les balles firent trembler les colonnes qu'elles atteignaient, un bloc de marbre se déroba sous plusieurs tirs, s'effondrant au sol, écrasant peut-être un enfant de Satan au passage.

Les humains se mirent à marcher, entonnant toujours la même et lugubre phrase qui disait "Mort aux enfants de Satan !" avec force et puissance. Ils se voulaient plus qu'inquiétant. Les humains restèrent en groupe, Xavier vit un mouvement près de lui, il stoppait sa marche, se glissa derrière une colonne de marbre, encore intacte. Il pointa son révolver face au plafond. Il y tira cinq fois, accompagné par les tirs de ses camarades, qui eux aussi, s'abritaient derrière des colonnes de marbre.

Un morceau du plafond s'écroula, écrasant un vampire, qui lâcha un cri. Xavier était juste à côté. Il prit le vampire, qui semblait être une jeune demoiselle, par la gorge, elle devait être un peu sonné, si ce n'est déjà morte. Il l'a mis debout plaqua son dos contre son torse et planta le bout froid de son révolver sur sa tempe, serrant fort sa gorge. Il se plaque lui même derrière une colonne, pour être un minimum à l'abri.

- Montrez-vous ou je lui fait sauter la cervelle ! Hurlait-il aux vampires.

Ils ignoraient combien été les vampires, mais ils allaient les butter, les étriper, les écervelé et faire gicler du sang. C'était certain.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Caryline Xyn
Professeur Dessin
Professeur Dessin
avatar

Messages : 272
Points de Rp : 334
Réputation : 6
Date d'inscription : 03/02/2013
Age : 28
Localisation : vaut mieux pas qu'tu saches!
Emploi/loisirs : tuer de l'humain!
Humeur : pas toujours facile

Feuille de personnage
Réputation :
Don / Affinité :
Son répertoire :

MessageSujet: Re: Morte ad filios Satanae    Dim 23 Fév 2014 - 17:45

J’avançais prudemment en direction d'Alan et d'Amalia quand je vis une autre novice franchir la porte du Temple.
Les balles fusaient de toute part, mon regard restait à l’affût du moindre geste, du moindre battement de cils.
Dans ma tête raisonnaient les cœurs saccadés de ces maudits humains, la peur transpirait dans le temple de notre déesse, ce temple mis a sac par ces barbares, je regardais tomber une des colonnes de marbre, cela même derrière laquelle je me cachais un peu plus tot.

Je venais de perdre de vue la nouvelle venue dans ce macabre décor, la poussière stagnait a mi hauteur du sol, et ce lieu de prière ressemblait à présent à un cimetière sordide digne d'un film d'horreur.
Une hombre s'approchait de moi à vive allure, je relâchais quelque peu ma garde, sachant que seul un vampire pouvait se déplacer si vite.
Une jeune fille se postait, alors devant moi et avant que je ne puisse dire quoique se soit elle me dit:

"malgré tout le respect que je vous dois, je pense qu'un coup de main ne ferait pas de mal."

Je l'attrapais un peu brutalement par le bras, lui appuyant légèrement la tête afin de la faire basculer vers l'avant. La balle n'était pas passée loin, je là redressait tout aussi vite..

Fait attention à toi ! lui lâchais-je une peu sèchement. Ton aide est la bienvenue mais je préférerai que tu rejoignes les autres, il faut que l'on se barrent d'ici à tout prix ils sont trop nombreux et vous  trop jeunes encore, ma responsabilité est de vous protéger pas de vous faire tuer! Écoute essayez de rejoindre les autres et si vraiment nous sommes piégés, alors il nous faudra nous battre mais pour le moment il nous faut du renfort.

La jeune fille s'était éloignée quand cinq coups de feu retentir, je me retournais dans la direction des détonations. L'obscurité mélangée a la poussière, rendais sur le moment presque nulle la visibilité.
Un morceau du plafond ou une fresque de Nyx y était représentée, venait de tomber, je plissais un peu les yeux...
oh putain merde! la novice qui venait de me proposer de l'aide était à moitiée ensevelie sous les gravats du plafond.
Un des humains la saisie par la gorge, lui posant son arme sur la tempe tout en reculant en direction des colonnes.

- Montrez-vous ou je lui fais sauter la cervelle !

Je revisionnais encore et encore la scène qui venait de se jouer sous mes yeux, ce visage, ces yeux, cette détermination dans ses gestes... c'était lui, c'était lui ce jour-là à la terrasse du café, il était là avec ces disciples, à comploter contre nous, à semer la haine, à cracher sa frustration, A TUER MON AMOUR...je mettais un visage sur l'homme qui avait mis mon époux dans le coma . Je sentais mes veines se gonfler, mes canines étaient complètements sortis et je feulais de rage, de chagrin. À cet instant-là j'aurais pu tous les tuer en quelques minutes tous autant qu'ils sont ils auraient rendu leurs derniers souffles. Mais voilà ce n'était pas si simple, ils avaient un coup d'avance.
je prenais une grande inspiration, je devais agir vite, mais pas seule ...
Revenir en haut Aller en bas
Alan Kramer
1ère année
1ère année
avatar

Messages : 72
Points de Rp : 80
Réputation : 0
Date d'inscription : 29/06/2013
Age : 23

Feuille de personnage
Réputation :
Don / Affinité :
Son répertoire :

MessageSujet: Re: Morte ad filios Satanae    Mar 25 Fév 2014 - 12:17

Le temple s'effondrait pas morceau, seule la statue de notre Déesse Nyx ne semblait pas être atteintes par la violence qui se déchaîner en ce lieu.
Je venais de trouver la petite porte derrière une immense armoire quand je sentis autour de moi une vague de détresse, la sensation était quelque peu bizarre, c'était nouveau, mais je sentais bien de la douleur, du danger.
Puis Je sentis les embruns de la mer , ma peau était humide et des gouttelettes perlées sur mes avant bras,, comme ci une houle géante venait de s'échouer près de moi,  une de ces vagues gigantesque , que j'aimais surfer en Australie... Un signe de Nyx ? Je ne réfléchissais pas davantage et je revenais sur mes pas, vers la grande salle des rituels.
J'avais cette impression que quelque chose me guidait, mes jambes me portaient rapidement avec encore cette sensation de glisser sur l'eau . Colonnes après colonnes mon regard tournoyait dans tous les recoins de la salle , devinant les silhouettes des humains qui tiraient partout et nul part de peur.
Je vis alors le plafond se détacher et tomber, le suivant des yeux, il s'abattit sur une jeune femme d'un bloc.
Continuant sans lâcher du regard la fille meurtrie, une homme sortie rapidement de l'ombre et l'attrapais violemment par la gorge , lui figeant une arme sur la tempe.

- Montrez-vous ou je lui fais sauter la cervelle !
Je me stoppais net devant Caryline la prof de dessin. Mais que ce passe t'il Caryline ?!
Elle avait les yeux rougis, comme ci, elle avait pleuré, son teint habituellement doré était recouvert d'une fine pellicule
de poussière grisâtre , ses vêtements portaient des traces de sang ainsi que ses mains, apparemment elle avait besoin d'aide

-Je suis là, je sais vous vouliez que l'on trouve une sortie et c'est fait. lui dis-je tout en regardant les ruines.
Je cherchais du regard l'homme et son otage, m'arrêtant au passage sur les autres humains, il en manquait un par rapport a tout a l'heure, caryline avait du lui régler son compte, je revenais sur la prise d'otages et sentais la nervosité me gagner.
La fille était en fait une novice , je la reconnaissais maintenant , je l'avais déjà croisé dans le réfectoire a plusieurs reprises.
Il fallait qu'on l'aide , me tournant vers caryline je repris
, je vais faire diversion avec les autres si vous voulez et on la récupère!!
Revenir en haut Aller en bas
Nina Lake
3ème année
3ème année
avatar

Messages : 349
Points de Rp : 366
Réputation : 1
Date d'inscription : 31/05/2012
Age : 23
Localisation : Dans le temple de Nyx
Emploi/loisirs : Etudier, jouer de la musique
Humeur : Partagée

Feuille de personnage
Réputation :
Don / Affinité :
Son répertoire :

MessageSujet: Re: Morte ad filios Satanae    Lun 3 Mar 2014 - 13:00

Un mauvais pré-sentiment m'avais menée jusqu'au temple de Nyx. J'avais une boule dans mon ventre qui me disais que quelque chose se passait là-bas. En entrant à l'intérieur, je vis des humains armés jusqu'aux dents tirer dans tous les sens, abîmant le temple au passage. Plus loin, j'avais vus la professeure de dessin, Caryline Xyn se battre contre des hommes. Immédiatement, je me plaçais à côté d'elle pour l'aider. Il faisait noir mais je pouvais apercevoir le moindre mouvement. La phrase que répétait les humains ne cessait de résonner dans ma tête, augmentant ma colère au passage. Une balle vint m'effleurer mais Caryline me fit pencher en avant pour l'éviter, je la remerciais tout en soufflant de soulagement, c'était pas passé loin.
Fait attention à toi ! me dit-elle. Ton aide est la bienvenue mais je préférerai que tu rejoignes les autres, il faut que l'on se barrent d'ici à tout prix ils sont trop nombreux et vous  trop jeunes encore, ma responsabilité est de vous protéger pas de vous faire tuer! Écoute essayez de rejoindre les autres et si vraiment nous sommes piégés, alors il nous faudra nous battre mais pour le moment il nous faut du renfort.
J'hôchais la tête, bien que je voulais l'aider à repousser ces humains, je n'avais d'autre choix que d'obéir. Celui qui semblait être le chef du groupe tira cinq fois en l'air, ainsi que ses hommes. Les colonnes tombèrent au sol et un bout de plafond s'effondra, je voulus esquiver mais, trop tard, il atterrit sur moi. Je grimaçais de douleur. Je sentis une main m'attraper et me relever. L'homme me plaqua contre lui avant de mettre le bout de son revolver sur ma tempe. Je fronçais les sourcils. Montrez-vous ou je lui fais sauter la cervelle !
Alors, là, il en était hors de question ! Je devais trouver un moyen de me sortir de ce pétrin. Je réfléchissais à toute vitesse. Lorsque je vis un novice s'approcher. Je l'avais déjà croisé, plusieurs fois même. Je restais calme, je ne pouvais pas céder à la panique, cela ne servirait à rien de toute façon. Je devais à tout pris lui faire lâcher son arme si je voulais m'en sortir. Je me mise à prier Nyx pour qu'elle m'aide à trouver une solution et que je puisse ensuite aider les autres à partir.  


Dernière édition par Nina Lake le Sam 29 Mar 2014 - 22:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Xavier D. Tomas
Marqué
Marqué
avatar

Messages : 8
Points de Rp : 14
Réputation : 0
Date d'inscription : 02/09/2013
Age : 58
Localisation : Soit à l'église, soit dans les rues à la recherche de buveurs de sang.
Emploi/loisirs : Chasseur de vampire

Feuille de personnage
Réputation :
Don / Affinité :
Son répertoire :

MessageSujet: Re: Morte ad filios Satanae    Mar 4 Mar 2014 - 11:27

Tout semblait revenir sous leur contrôle. Même si certains auraient la vitesse d'esquiver les balles et d'autres la force de leur échapper, ils avaient une longueur d'avance. Il tenait entre ses mains une jeune fille brune, elle ne devait pas encore avoir atteint le stade de vampire adulte, comme ils disent. Elle devait alors être en sous force, le métal du revolver pointé sur sa tempe. Il levait les yeux, une silhouette se dessinait dans la poussière et l'obscurité. Les sangsues voient peut être dans le noir, mais pas à travers la poussière.

- Tirez en l'air ! Donna-t-il l'ordre.

Aussitôt d'autre coups de feu retentir. Faisant s'élever la poussière et tomber des morceaux de plafonds et de colonne. Je retenais un rire, en voyant s'approcher la grande femme blonde en face de moi. Je l'a reconnaissais, comme tous ces buveurs de sang que j'avais voulu butter ou que j'avais butté.

- Eh ! La sangsue, un pas de plus et mes hommes font de toi, une passoire. Compris ? Comme pour accentuer ses paroles, des hommes formèrent un cercle autour de la vampire blonde, des armes dirigées sur elle. C'était sans doute la plus dangereuse de toute. Plus un geste. C'est bien beau de savoir éviter une balle, mais une dizaine à la fois, c'est impossible ma belle. Xavier ria.

Il reculait un peu plus, tenant fermement la buveuse de sang qu'il avait entre ses bras, l'empêchant de bouger un seul bras. Il avait repérer une table, sur laquelle figurait des plantes aromatiques séchés. De la lavande, des bougies, une coupe de vin et un couteau suisse, ainsi que des allumettes. Il avait une idée derrière la tête.

- Votre déesse Nyx, vous semblez tant tenir à elle et à vos croyances stupides. Dieu, le véritable Dieu de ce monde, ne m'en voudra surement pas de tuer et de causer la mort des enfants de Satan. Car c'est bien ce que vous êtes. Filios Satanae.

Comme pour lui répondre, des voix entonnèrent d'une seule et même voix, la même phrase lugubre et sordide que tout à l'heure.

- Morte ad filios Satanae

Monsieur Tomas, l'homme religieux se dirigeait vers la table, à reculons, tout en gardant fermement sa prise sur la sangsue. D'une main il glissa son revolver sous sa ceinture et se saisi rapidement du couteau, qu'il glissa sous la gorge de la malheureuse.

- A ton avis, sa fait quoi de faire couler du sang de buveuse de sang ? Sa attire tout autant les autres sangsues, tu ne crois pas ? Moi, je crois que si. Mais si tu n'en ai pas sûre. On peux essayer, tu veux ? Il n'attendit pas sa réponse. Biiip! Mauvaise réponse.

D'un geste rapide et brusque, la lame du couteau s'enfonça dans la chaire dure et froide de la jeune fille. L'homme aux cheveux grisonnant s'arrosa de sang. Il donna un coup de genoux dans le cul de sa victime. La faisant tomber violemment par terre. Avant de lui donner un coup de pieds dans les côtes. Il laissa le couteau tomber par terre et il se saisit des allumettes, il en alluma une. Qu'il jeta au sol. Puis deux. Puis trois. Puis la boîte entière y passa. Les flammes prirent de la grandeur et de l'intensité, elles commençaient déjà à rogner la pierre, à la noircir. A bruler tous ce qui pouvait bruler.

L'homme fut surpris par un mouvement rapide sur le côté droit. Il prit son revolver et tira. Deux coups. Un bruit sourd retentit. Un second bruit lui indiqua qu'il venait de toucher une des ces foutues sangsue.
Revenir en haut Aller en bas
Nyx
Déesse
Déesse
avatar

Messages : 25
Points de Rp : 32
Réputation : 3
Date d'inscription : 01/09/2010
Age : 923

MessageSujet: Re: Morte ad filios Satanae    Mar 4 Mar 2014 - 12:08

APPARITION


Nyx redoutait cette attaque depuis longtemps. Cette guerre était arrivée et la déesse, toute puissante soit-elle ne peut allait à l'encontre du destin, elle ne peut malheureusement aider tous le monde. Mais elle connait ses enfants, elle sait de quoi ils sont capables, elle sait que du bon est en eux et elle sait qu'en leur faisant cadeaux d'une affinité ou bien d'un don, ils arriveront à s'en sortir. La sublime déesse avait confiance en eux. Elle savait qu'il y aurait des morts, mais elle les accueillerait dans son royaume, elle leur dirait qu'ils ont fait ce qu'ils avaient à faire sur terre et qu'ils étaient temps pour eux de partir vers un autre monde. Néanmoins, elle croyait en leur réussite, elle savait qu'ils seraient tous capables de grande chose.

C'est alors qu'elle observait le monde de ses enfants à travers leurs esprits, qu'elle sut que c'était le bon moment pour leur venir en aide. Elle descendit de son royaume, jusque sur terre. Dans son temple exactement. Qui tombait en ruine, faute aux humains de ce monde. Elle ne pouvait pourtant leur en vouloir. Ils croyaient en leur Dieu, ils croyaient en un démon. Ils ne veulent que le bien de leur communauté. Mais les vampires ont longtemps prouvés au cours des siècles qu'ils n'étaient pas si dangereux, qu'ils pouvaient épargner la mort aux humains, qu'ils vivaient sans devoir leur ôter la vie. Malheureusement, il a fallut de quelques erreurs commises par quelques uns de ses enfants, pour que les humains décident de déclarer une guerre à sa famille.

Nyx n'était qu'un hologramme, aussi gracieuse soit-elle, elle était à peine visible dans ce champ de bataille où la poussière réduisait la visibilité. Tous ce qu'elle voyait était en feu. Elle vit, l'une de ses filles, gravement blessée, allongé sur le sol, tel un fœtus. Elle s'en approcha, survolant le sol, tel un fantôme. Les humains ne pouvaient pas l'a voir, elle était invisible à leurs yeux et encore moins audible à leurs oreilles. Pour la simple et bonne raison, qu'ils ne croyaient pas en elle.

Sa main fantomatique caressa le visage de la jolie brune, inconsciente, gisant dans son sang. Son heure n'était pas venue. Non, cette jeune fille ne devait pas encore rejoindre le royaume de la déesse. Nyx dégagea les mèches de cheveux du visage de sa fille. Elle embrassa son croissant de lune et murmura.

- Ton heure n'est pas venue Nina Lake, soit forte. Soit bénie ma fille.

Sur ces mots, la déesse posa sa paume de main sur le front de la jeune fille. Elle parla d'une voix plus forte, mais toujours aussi douce.

- Aftó to dóro tis peithoús sas dínei dýnami, tin kóri mou.

Elle embrassa de nouveau le croissant de lune vide de la jeune novice, se leva et se dirigea, toujours en flottant vers une autre femme. Une des ses filles adulte, qui avait atteint sa transformation. Une magnifique et grande vampire blonde. Quand la femme croisa le regard de la déesse, Nyx s'approcha d'avantage.

- Ma fille, fait ce qui te semble bon pour l'école et pour tous les vampires qu'elle abrite. Fait ce que te dis ton cœur. La déesse, embrassa son croissant de lune plein. Posa sa paume sur sa marque et prononça : To dóro tis órasis eínai i dýnamí sas, tin kóri mou. Nyx embrassa son front et dit : Soit bénie Caryline.

La déesse flotta entre les poussières et chercha son fils, Alan. Elle ne l'aperçut pas et se volatilisa dans les airs un instant.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Pyrène O. Roy
Marqué rouge
Marqué rouge
avatar

Messages : 26
Points de Rp : 31
Réputation : 2
Date d'inscription : 04/03/2014
Age : 22

MessageSujet: Re: Morte ad filios Satanae    Mer 5 Mar 2014 - 21:27


J'étais dans le bureau de la personne qui me suivait principalement à orphelinat. C'était un homme grand, avec des cheveux châtains clairs longs attaché en catogan et ses yeux étaient noirs profonds. Il venait de prendre son téléphone puisqu'il venait de recevoir un appel. Je tournais mes pouces tout en essayant d'entendre la conversation. « Oui, allô ? » J'entendais l'autre personne au bout du fils gueuler, mais je ne comprenais pas du tout ce qu'il disait. « Oui, oui ! On arrive ! » Il raccrochait et se levait rapidement, il appela quelques uns de ses collègues. « Les gars, les autres nous demandent du renfort. » Ils sortirent tous en vitesse de l'orphelinat, je me mis à les suivre comme dans mon habitude. Il y en a un qui me prit par le poignet et m'obligeait à courir plus vite. Je ne savais pas du tout où on allait. Mais j'avais du mal à le suivre, plusieurs fois je manquais de faire un faux pas et de me retrouver à terre étendu sur le sol. Mes longs cheveux blancs ondulés voletaient dernière moi suivant l'allure à laquelle je courais. Mes yeux violets ne purent même pas s'amuser à se poser partout pour voir le paysage environnant. La seule chose que je pus voir c'était qu'on approchait d'une maison vraiment bizarre. « Dépêche toi Opale ! » J'avais envie de lui hurler que je courais le plus vite que je pouvais, mais je restais muette comme dans mon habitude.

Finalement, mes yeux purent voir enfin quelque chose, une immense maison. Mais je ne pus admirer l'endroit plus longtemps. Entendis des bruits de pistolets, les personnes que je suivais se dirigèrent vers un autre groupe de personnes. Je profitais de l’inattention de celui qui venait de lâcher mon poignet, pour arrêter de courir et d'avancer vers l'endroit où la scène se déroulait gardant mon lapin en peluche dans les bras. Je restais sur le bas de la porte d'un bâtiment. C'était horrible ! Une fille était étendu à terre, dans une flaque de sang. Un vieil homme donna des coûts de pieds dans les côtes de la jeune fille. Je lâchais mon lapin noir avant de reculer, sous le choc avant de tomber à terre. L'homme se retournait et tirait deux coups de fusils. Je ne savais pas du tout où les balles sont parties, mais moi je me cachais derrière un mur. Je tremblais sans pouvoir m'arrêter, je sentais même des larmes tièdes couler sur mes joues.
Revenir en haut Aller en bas
Caryline Xyn
Professeur Dessin
Professeur Dessin
avatar

Messages : 272
Points de Rp : 334
Réputation : 6
Date d'inscription : 03/02/2013
Age : 28
Localisation : vaut mieux pas qu'tu saches!
Emploi/loisirs : tuer de l'humain!
Humeur : pas toujours facile

Feuille de personnage
Réputation :
Don / Affinité :
Son répertoire :

MessageSujet: Re: Morte ad filios Satanae    Dim 16 Mar 2014 - 18:11

Les événements défilaient à toute vitesse, ne me laissant que trop peu de choix
dans mes décisions.
La peur, la haine, le désarroi, toutes ces sensations se mélangeaient peu à peu
dans mon esprit et dans mon corps.
Il était hors de question de me laisser envahir par toutes ces émotions, je devais garder
la tête vide pour réagir au mieux.
Alan surgissait alors devant moi tel un fantôme et m'expliquait qu'il avait bien trouvé
une sortie sure pour nous, mais vu comment les choses se déroulaient, il venait nous
prêter main forte.
Je n'eus pas le temps de lui dire ce que j'attendais de lui , qu'il me retirait les mots de
la bouche en m'indiquant qu'il allait faire diversion pour aider Nina et il repartit
aussitôt.
NINA....... mes yeux là fixait, c'était donc son prénom.... Nina repetais-je à voix basse,
je ne te laisserai pas tomber, je suis là, nous sommes là......
Leur chef la tenait toujours entre ses mains, plus menaçant que jamais. Il ordonna à
ses moutons de tirer en l'air, ce qui rendait la visibilité encore plus dense, je le fixais à
son tour , décidément il pensait à tout cet enfoiré!! Je m'approchais alors à découvert,
lentement cette fois ci, mes bottes en cuir noir, résonnaient dans ce qui resté
du temple de notre chère Déesse.
Dans un nuage de poussière, je m'arrêtais devant ce tueur de vampire.
- Eh ! La sangsue, un pas de plus et mes hommes font de toi, une passoire. Compris ?
Au fur et a mesure qu'il prononçais ces mots, la bande de crétin qui l'accompagnée,
firent un cercle autour de moi. Plus un geste. C'est bien beau de savoir éviter une
balle, mais une dizaine à la fois, c'est impossible ma belle.
Je ne le quittais plus des
yeux, ni lui ni ces idiots plus apeurés que déterminés. Mais lui n'était pas idiot, il
etait même tres dangereux, pourquoi nous en voulait-il autant? Ses yeux étaient vides
de toute émotion, il avait un but et se n'était pas de faire une petite partie de belote,
il voulait nous EXTERMINER...
- Votre déesse Nyx, vous semblez tant tenir à elle et à vos croyances stupides.
Dieu, le véritable Dieu de ce monde, ne m'en voudra surement pas de tuer et
de causer la mort des enfants de Satan. Car c'est bien ce que vous êtes.
Filios Satanae.
- Morte ad filios Satanae
L'homme reculait difficilement vers la table des rituels, il rangea son arme et pris
le couteau posé sur celle-ci et le glissa rapidement sous la gorge de Nina.
- A ton avis, sa fait quoi de faire couler du sang de buveuse de sang ?
Ca attire tout autant les autres sangsues, tu ne crois pas ? Moi, je crois que si.
Mais si tu n'en ais pas sûre. On peut essayer, tu veux ?
Il n'attendit pas ma réponse.
Biiip! Mauvaise réponse.
Je ne retenais plus mes larmes, la lame venait de s'enfonçer dans le corps de
Nina et impuissante, j'assistais à ce spectacle lugubre, le sang jallissait et ruisselait
sur le sol de marbre ne laissant aucune chance à cette jeune élève. Et comme ci
cela ne suffisait pas , l'abject humain continuait à malmener le corps ce cette
Pauvre novice.
S'en était trop, mes yeux virèrent au noir et mes canines se reformèrent dans ma
bouche, mon corps voulait passer à l'attaque, je ne pouvais pas laisser ces humains
nous massacrer et détruire notre école sans réagir.Si je devais y laisser ma vie alors
cela serait la décision de Nyx, mais avant je donnerai tout pour les miens.
Je fermais alors un instant mes yeux pour mon époux, pour mes garçons,
les revoyants jouants dans notre ancien jardin, a cache cache....mes 3 amours.....
Les flammes embrasaient l'immense hall du temple et l'air lourd mélangé a la
poussiere rendaient la visibilité quasiment nulle a 2 mètres donc un bon handicap
pour les humains.
C'ést là que je sentis sa présence, elle était là parmi nous, dans son Temple....Nyx...
La cherchant des yeux, elle m'apparut enfin, elle était près de Nina, elle resta un
instant pres d'elle, peut être venait elle la chercher!... puis elle se dirigea vers moi,
nos yeux se croisèrent. Elle était merveilleusement belle, son visage était
la bonté même... Ses yeux étaient tout comme les miens, rougis par les atrocités
qui se déroulaient ici même. D'une voix douce et posée, elle me dit :
- Ma fille, fait ce qui te semble bon pour l'école et pour tous les vampires
qu'elle abrite. Fait ce que te dis ton cœur.
Puis elle embrassa mon croissant
de lune et posa sa paume sur ma marque en prononcant:
To dóro tis órasis eínai i dýnamí sas, tin kóri mou.
Une chaleur envahie alors mon corps, mes cheveux flottaient autour de moi, des
milliers d'images à présent se mélangeaient dans mon esprit, ma tête basculait en avant
d'un seul coup et une violente décharge me fit rebasculer en arriere... Mon corps
était raidit par la douleur atroce qui me transperçait le crâne de par en par, comme si
un toréador m'avait embroché les deux yeux durant une corrida....
Et tous s'arrêta la déesse embrassa encore une fois mon front et me dit:
Soit bénie Caryline. Je lui souriais la remerciant sans un mot , juste avec mes yeux
aveuglés par les larmes...et elle disparut dans les vapeurs du brasier....
Mes jambes lacherent immediatement et mes yeux recommencerent à me
faire mal, je déchirais alors un morceau de mon chemisier, le passait sur mes yeux
meurtris et brulants, clignant plusieurs fois ceux-ci avant de pouvoir commencer à voir
quelque chose.Le bout de tissu était plein de sang, mes yeux saignaient!!
Je prenais une grande aspiration, je voulus me redresser mais deux piques me
transpercerent a nouveau la tête, j'essayais de garder mon calme et répétais a voix
basse ce que Nyx venait de me dire: que le don de la vision soit ta force ma fille.
A cet instant je vis les éléments dans le ciel au dessus de l'école, je vis des
centaines de corps mutilés, humains comme vampires....je vis aussi Alan, Nina et
beaucoup d'autres dans les souterrains...Je vis une fille aux cheveux blancs.....et
je vis ce meurtrier là me fixant debout devant moi ...et plus rien , la vision venait
de s'arrêter comme ça , d'un seul coup.
Les balles fusaient de toutes parts quand je revenais a moi, je ne voyais plus les
humains qui devaient etre éparpillés dans le temple. Me faufilant jusqu'aux colonnes,
je m'assis pour reprendre mes esprits.
Quelqu'un sanglotait derrière la colonne, je me redressais rapidement et fis face,
Je fis un pas en arrière en voyant devant moi recrovillée sur elle-même une
jeune fille aux cheveux blancs! Ma vision était devant moi dans ce merdier a pleurnicher !
-Tu es qui toi? Ne la laissant pas répondre, je l'attrapais par le bras la faisant glisser
sur mon dos afin de me diriger le plus vite vers l'endroit où Nina était restée.
Arrivée devant elle,l'autre taré n'était plus la , je ne pus retenir ma joie de la voir vivante, je l'enlaçais, l'embrassais
sur la joue heureuse de la voir vivante, je la repoussais légèrement et lui posait la question:
NYX ?...
Revenir en haut Aller en bas
Alan Kramer
1ère année
1ère année
avatar

Messages : 72
Points de Rp : 80
Réputation : 0
Date d'inscription : 29/06/2013
Age : 23

Feuille de personnage
Réputation :
Don / Affinité :
Son répertoire :

MessageSujet: Re: Morte ad filios Satanae    Dim 23 Mar 2014 - 18:03

Repartant aussitôt afin de contourner par la droite le geôlier de Nina , je laissais Caryline faire diversion.
L'air était lourd, le temple tombait en morceau, tout n'était que désolation et tristesse.
Furtivement, je jetais un regard vers l'extérieur du temple, en effet une des colonnes de marbres avait en tombant fait s'écrouler un morceau de mur et le chaos s'abattais aussi sur le reste de l'école.

J'avançais prudemment quand je sentis une douleur vive sur le flanc gauche, mes jambes se dérobèrent me faisant glisser sur le sol poussiéreux.
Une vague de chaleur tout d'abord m'envahit , elle s'écoulait lentement imprimant ma chemise puis mon jeans.
Je venais d'être toucher par une balle . La douleur était atroce, je ne savais pas quel organe avait été touché mais a la façon dons mon sang se déverser sur le sol cela ne sentait pas bon pour moi.

Je voulais tellement donner mon aide à Caryline et Nina et voilà quand un souffle tout se balayer.
Je tentais d'arracher ma chemise pour faire un point de compressions sur la blessure, je regardais celle ci mais le sang ne semblait pas vouloir se stopper, chaque mouvement étaient une vraie torture, je lâchais prise posant ma tête contre le mur froid .

Je fermais alors les yeux pensant une dernière fois au mien, aux gens que j'aimais, a ma nouvelle famille, ma nouvelle maison .....
Ma respiration se faisait plus lente et saccadée.
Combien de temps allais-je tenir avant que Nyx vienne me chercher?........
Je laissais alors mes yeux divagués, lâchant prise , j'avais maintenant froid......
Revenir en haut Aller en bas
Nina Lake
3ème année
3ème année
avatar

Messages : 349
Points de Rp : 366
Réputation : 1
Date d'inscription : 31/05/2012
Age : 23
Localisation : Dans le temple de Nyx
Emploi/loisirs : Etudier, jouer de la musique
Humeur : Partagée

Feuille de personnage
Réputation :
Don / Affinité :
Son répertoire :

MessageSujet: Re: Morte ad filios Satanae    Sam 29 Mar 2014 - 22:29

A peine je venais de proposer mon aide à Caryline que je me retrouvais entre les mains de cet humain qui semblait mener le groupe. Tout s'enchainait rapidement et il fallait que j'agisse et vite sinon, j'allais être dans de sales draps. L'homme recula, j'étais toujours entre ses mains, il avait une idée en tête, je le sentais. "Votre déesse Nyx, vous semblez tant tenir à elle et à vos croyances stupides. Dieu, le véritable Dieu de ce monde, ne m'en voudra surement pas de tuer et de causer la mort des enfants de Satan. Car c'est bien ce que vous êtes. Filios Satanae." Les hommes répétèrent cette maudite phrase. Je serrais les dents, je ne pouvais pas les laisser dire ça ! Je voulus répliquer mais il prit un couteau que l'on se servait pour les rituels et le glissa sous ma gorge, je restais cependant calme, je ne pouvais pas céder à la panique. "A ton avis, sa fait quoi de faire couler du sang de buveuse de sang ? Sa attire tout autant les autres sangsues, tu ne crois pas ? Moi, je crois que si. Mais si tu n'en ai pas sûre. On peux essayer, tu veux ? Biiip! Mauvaise réponse." Je ne pus dire quoi que ce soit que je sentis la lame s'enfoncer dans ma chair. J'écarquillais les yeux, surprise puis grimaçais de douleur. Il me fit tomber à terre et commença à me assener des coups dans mes côtes. Je voulais l'arrêter mais j'étais bien trop faible à cause du sang que je perdais. Je commençais à entendre une sorte de brouaha, quand je vis quelque chose ou plutôt quelqu'un apparaître, je la reconnue vite. Nyx. Je ne saurais dire si à cet instant je rêvais ou non mais elle s'approcha de moi et caressa ma joue, dégagea quelques même avant d'embrasser mon croissant de lune. "Ton heure n'est pas venue Nina Lake, soit forte. Soit bénie ma fille." Je la regardais, je n'osais rien dire. La déesse posa sa main sur mon croissant de lune et dit d'une voix forte et douce à la fois. "Aftó to dóro tis peithoús sas dínei dýnami, tin kóri mou." Je regardais Nyx, je ne pouvais pas rêver, c'était impossible. Je lui dis en un souffle. "Merci Nyx..." C'était tout ce que je pouvais dire. Nyx embrassa une nouvelle fois mon croissant de lune avant de partir tout en flottant. Je fermais les yeux. Je venais de voir Nyx ! Elle m'apportait l'espoir, l'espoir de réussir à protéger l'école. Je réfléchissais à la phrase qu'elle m'avait dit... Elle résonnait dans ma tête. "Aftó to dóro tis peithoús sas dínei dýnami, tin kóri mou." Avec le peu d'effort qu'il me restais, j'essayais de me souvenir de ce que cela voulait dire, grâce à mes cours. Après quelques minutes, je venais de trouver. Nyx venait de me donner le don de persuasion ! Ce don serait ma force à présent. Je devais me relever, peux importe les blessures. Soudain, j'ouvrais les yeux en entendant Caryline approcher et me prendre dans ses bras en voyant que j'étais vivante. "Ouh, attention... J'ai mal..." Je souris légèrement. Puis elle me regarda sérieusement avant de me dire: "NYX ?..." J'hochais alors la tête puis lui dis. "Elle m'a donné le don de persuasion..." Je souris puis lui demandais. "Tu l'a vus toi aussi ?" Je toussais, puis regardais là où la lame m'avais transpercée. Je grimaçais légèrement et essayais de me lever. "Je dois vous aider !" Mon regard s'arrêta sur Alan que je vis blessé, adossé contre un mur, les yeux fermés. "Alan, il est blessé..." Si lui aussi était blessé, ça me donnais une raison de plus de vouloir me relever, il fallait que je les aide, coute que coute. Je me relevais donc, faisant face aux humains surpris de me voir debout. "Et oui, on se débarrasse pas de moi aussi facilement !"
Revenir en haut Aller en bas
Pyrène O. Roy
Marqué rouge
Marqué rouge
avatar

Messages : 26
Points de Rp : 31
Réputation : 2
Date d'inscription : 04/03/2014
Age : 22

MessageSujet: Re: Morte ad filios Satanae    Mer 16 Avr 2014 - 11:19

Je tremblais de tout mon être, je ne savais pas quoi faire. Mes jambes refusèrent de bouger pour partir le plus loin possible. Je m'accroupissais, prenant mon lapin noir en peluche et le serrant contre moi. Mon corps tremblait toujours sans pouvoir s'arrêter. « Tu es qui toi ? » Je sursautais en entendant cette voix féminine. Je n'osais même pas lever ma tête et la regarder. Elle m'attrapait par le bras avant de me faire glisser sur son dos. J'aurais eu envie de hurler de me laisser à terre, mais je ne faisais rien.

Elle me posait enfin à terre avant de se jeter la fille que j'avais cru morte un instant avant. Elles se parlèrent entre elles tendis que je les observais. Je vis une certaine marque sur leur front, un croissant de lune. Mais qu'est ce que cela voulait dire ? Je reculais petit à petit, j'essayais de trouver une issue de secours. Lorsque je tournais la tête, je vis un homme avec le même croissant de lune. Il était lui aussi étendu à sur le sol, blessé, se vidant de son sang.

Pleins de questions me tourmentèrent. Pourquoi certain avait un croissant de lune sur leur front ? Pourquoi les humains et les personnes ayant le croissant de lune se battaient les uns contre les autres ? Mais qui était donc Nyx ? Je me secouais la tête, je finis par reculer encore et encore. Je me figeais sur place lorsque l'homme qui s'occupait de moi à l'orphelinat me repéra.
« Opale ! » Mon corps tremblait de plus en plus, il s'approchait de moi d'un air menaçant. « Qu'est ce que tu fou là ? » Il me prit par le bout de mon tee-shirt au niveau de l'épaule avant de balancer contre le sol. Mon corps tremblait, mais je trouvais la force de me relever. « Tu as toujours pas compris sale idiote ? » Il avait dit cela dans un ton de menace tout en me repoussant une nouvelle fois sur le sol, mais avec beaucoup plus de violence. « Mais tire toi ! Casse toi ! » Je ne l'écoutais plus, je n'en pouvais plus. Très souvent à l'orphelinat c'était comme cela, c'était pour cela que je restais seule à longueur de temps. Je finis par me recroqueviller sur moi même, plaquée contre le mur.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Morte ad filios Satanae    

Revenir en haut Aller en bas
 
Morte ad filios Satanae
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Isabelle Caro, ex-mannequin, anorexique, et morte
» Amy Winehouse est morte
» Oui, je suis morte. Mais ma résurrection est prévue la semaine prochaine.
» Ségo n'est pas morte!
» Une langue morte?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La maison de la nuit FRANCE :: La maison de la nuit Francaise :: Les alentours :: Temple-
Sauter vers: