Bonjour, amis du jour. Bonsoir, amis du soir ! Je vous souhaite à tous la bienvenue sur le forum français La Maison de la Nuit. Venez découvrir toutes les infos, les news, photos, vidéos et interviews qui portent sur cette série de livre phénoménale !!
 
AccueilPortailRPGFAQMembresS'enregistrerConnexion
Le forum est actuellement repris en main par Ever D. Black, soyez patient
Cyrius B. Lafferty & Luna Duchannes retrouvent leur statut de modo

Partagez | 
 

 Renaissance et Transformation de la Terre [Cyrius]

Aller en bas 
AuteurMessage
Luna Duchannes
Professeur Charmes & Rituels
Professeur Charmes & Rituels
avatar

Messages : 431
Points de Rp : 512
Réputation : 8
Date d'inscription : 24/02/2012
Age : 22
Localisation : Près de la Terre
Emploi/loisirs : Sciences, Lire, plantes
Humeur : Lunatique

Feuille de personnage
Réputation :
Don / Affinité :
Son répertoire :

MessageSujet: Renaissance et Transformation de la Terre [Cyrius]   Mer 12 Mar 2014 - 21:44



Que je me sentais bien au pied de cet arbre, ce chêne, si beau et si majestueux, je pouvais ressentir la puissante magie qui émanait de son bois. J'aurais bien voulu rester auprès de lui jusqu'à ma mort mais malheureusement je me retrouvais allongée sur un lit, sentant une brûlure se déplacer sur toute ma peau. Elle commençait sur mon front, pour passer sur ma nuque, puis mon dos et mon ventre, puis s'infiltrer sur mes membres. Quand la brûlure passa, pendant un moment j'essayais tant bien que mal de battre des paupières, mais je n'y arrivais pas elles ne répondaient qu'à moitié. Je finis donc par abandonner ce geste là pour m'imprégner un peu de l'environnement qui m'entourait. J'étais donc dans un lit, je sentais déjà sur ma peau que j'étais vêtue d'une fine robe et courte. Je sentais même le drap propre et lisse dessus mon pauvre corps qui ne m’obéissait plus. J'avais que de vague souvenir de ce qui s'était passé avant de me retrouver ici. D'ailleurs cela faisait combien de temps que j'étais ici ? Et où j'étais aussi ? J'essayais une nouvelle fois d'ouvrir mes paupières, j'aperçus une vague lumière floue au dessus de moi, je bougeais doucement la tête vers la gauche, je vis qu'une pièce grise.

Il fallait absolument que je me rende au temple, c'est ce que me dictait mon instinct. Je finis par retrouver la mobilité de mon corps, j'enlevais la couverture de dessus moi et commençais à m'asseoir sur le rebord du lit. Malheureusement, je n'avais pas retrouver entièrement la vue, je voyais très flou. Je dus me résoudre à appeler la Terre.
« Terre, s'il te plaît. Aide-moi, guide-moi vers le Temple. » Je sentis mon élément me répondre immédiatement. J'aimais la sentir en moi, sentir les plantes pousser dans mon corps, l'odeur du sous bois. Je finis par me mettre sur mes pieds, qui étaient nus puisque la fraîcheur du sol se faisait un peu ressentir. Mais des le premier pas, je sentis mes jambes faiblir, mais têtue comme j'étais, je continuais d'avancer en m'appuyant contre le mur. Je me laissais guider à l'aveugle par la terre à travers la petite pièce où j'étais, ensuite sûrement l'infirmerie pour ensuite me faire passer dans les couloirs et atterrir dehors. Les rayons de la lune m'accueillirent joyeusement. Je continuais la traversée, la terre me fit marcher sur elle. Je sentis la tendre mousse humide sous mes pieds. Mes jambes faiblirent plusieurs fois, et une fois de trop. Je manquais de me retrouver les fesses à terre, heureusement qu'il y avait un arbre juste à côté de moi. Je pus me rattraper à lui, je me sentais dans l'obligation de marquer une courte pause, me laissant ainsi m'appuyer contre cet arbre.

Je finis par me résoudre de continuer mon chemin même si je souhaitais rester là où j'étais, près de la Terre. Je me sentis déjà un peu plus forte que tout à l'heure, mais mes pas restaient tout de même un peu mélangés. Je commençais même à pouvoir voir un peu mieux, je vis déjà la silhouette du temple en face. Je me dirigeais vers lui avant de me hisser à l'intérieur. Lorsque je passais le pas de la porte, je retrouvais peu à peu la vue. Je vis en face de moi une femme très belle, ses cheveux noirs étaient très longs et finement ondulés. Elle avait également ses yeux verrons, l'oeil droit était vert émeraude quant à l'autre, il était bleu saphir. Son croissant de  lune était entier, il était même séparé en deux couleurs de la même façon que les yeux ! Sa marque s’étendait sur absolument tout son corps, sur son visage c'était en deux couleurs distincts à l'inverse de ses yeux. Le côté droit était bleu tendis que l'autre côté était bleu. Mais ensuite sur tout son corps, les ondulations de plantes bleues et vertes se mélangeaient à la perfection !  Au fur et à mesure que j'avançais, elle avançait vers moi. Ce n'était que lorsque je me retrouvais au centre du temple que je me stoppais nette en réalisant que cette femme n'était autre que … MOI ! Mais ce n'était pas possible ?! Mais comment ? Comment pouvais-je avoir subi ma transformation alors que je n'étais qu'en troisième année ? J'étais littéralement sous le choc, mes jambes m'abandonnèrent et le laissèrent tomber, genoux contre le sol du temple. Des larmes tièdes finirent par couler de mes yeux, je plaquais immédiatement mon visage dans mes mains.


Revenir en haut Aller en bas
Cyrius B. Lafferty
Professeur Equitation
Professeur Equitation
avatar

Messages : 849
Points de Rp : 942
Réputation : 11
Date d'inscription : 05/03/2011
Age : 23
Localisation : Devine !
Emploi/loisirs : Murmurer aux oiseaux.
Humeur : Souriante ...

Feuille de personnage
Réputation : Prêtresse
Don / Affinité : Maîtresse de l'Air ~ Communique avec les chevaux
Son répertoire :

MessageSujet: Re: Renaissance et Transformation de la Terre [Cyrius]   Mar 22 Avr 2014 - 15:23

Je me baladais, les bras fatigués, les jambes las, de cette bataille morbide. Mon corps entier me brûlait et me disait d'aller dormir, de me reposer. Malgré ma transformation totale en vampire, j'avais besoin de repos. Au moins un petit peu, que mon élément se régénère. J'aidais les élèves à transporter les corps à l'intérieur. Beaucoup de sang et des larmes avaient été coulés. Je me devais de tenir la tête haute, d'épauler les plus sensibles et de donner mon aide aux blessés. Je faisais régner le calme avec mon élément, essayant d'apaiser les mœurs des élèves.

Heureusement, mes enfants étaient sains et saufs, ils étaient restés planqués dans la salle de bain, dans la baignoire, le chat avec eux, sous le matelas de mon lit. James m'avait expliqué la peur qu'il avait eu de me perdre, et Luna-Rose pleurait à chaude larmes quand elle m'a vu dans un état critique. Nathan me manquait. Il me manquait plus que tout au monde. Il avait brisé mon cœur en mille morceaux, et j'avais toujours autant besoin de lui.

Je traversais donc en cette soirée peu éclairée par notre Mère Lune les dédales de la Maison de la Nuit. Une odeur de chaire et de pourriture commençait à émaner du sol. Et je pensais directement à Luna, qui avait du s'arracher les cheveux tant la terre était imbibée de sang. Aussi délicieux soit il, il signifiait ce soir là la mort de compatriotes et de frères. Je remontais les manches de mon pull, admirant mes avant-bras entièrement tatoués.

Ils me rappelaient que je n'avais pas pu sauver Stella, que j'avais mis au monde deux merveilleux gosses, que mon mari m'avait laissé tombé juste après notre mariage, qu'un ancien petit ami me rouait de coup, et qu'un cousin à moi avait désormais disparu. Et Arizona ? Et Démona ? Où étaient-elles passés, mes précieuses amies ?

Je savais à qui m'en remettre, aller prier allait me faire un bien fou. Je poussais les énormes portes du Temple, l'énorme statue me souriant, satisfaites de mes prouesses mortelles. Je ne l'étais pas. J'avais tué, par un excès de rage, de colère, et de peur. J'avais eu peur. Oui. Cyrius BlackSun Lafferty avait été morte de trouille. Je soupirais, reniflant bruyamment, espérant que personne n'entende se bruit disgracieux.

La chance n'était même pas de mon côté, et je remarquais une petite boule affalée, près d'un miroir, à sangloter.

- Eh ça va pas?

Je m'approchais attachant mes cheveux dans un chignon désordonnés. Je touchais l'épaule de la jeune fille, et lorsque son visage apparu, une lueur de tendresse apparut dans mes yeux.

- Oh Luna...

Je la détaillais doucement, puis quelque chose me frappa. C'était comme un mur en pleine face, ou une mouche qui se prenait une vitre : ses tatouages. Son croissant de Lune était plein, ses tatouages descendaient sur son visage pour venir se loger sur ses épaules. Elle n'était qu'en troisième année. Et pourtant, la voilà à son terme.

- Félicitation pour avoir atteint ton âge adulte, Duchannes. Regardes toi. Tu es devenue encore plus magnifique qu'à ton habitude. Tu as signalé ta transformation à la prêtresse Démona ?

Mais, pourquoi pleurait-elle ? N'était-elle pas heureuse d'avoir réussis sa transformation...?



"C'est alors que la brise se mit à souffler un chant délicieux, au milieu des cadavres. Des pétales de mille couleurs tombaient, épousant les boyaux des morts avec tendresse. La bas, au loin, la maîtresse du ciel s'en allait avec un sourire paisible."
Revenir en haut Aller en bas
Luna Duchannes
Professeur Charmes & Rituels
Professeur Charmes & Rituels
avatar

Messages : 431
Points de Rp : 512
Réputation : 8
Date d'inscription : 24/02/2012
Age : 22
Localisation : Près de la Terre
Emploi/loisirs : Sciences, Lire, plantes
Humeur : Lunatique

Feuille de personnage
Réputation :
Don / Affinité :
Son répertoire :

MessageSujet: Re: Renaissance et Transformation de la Terre [Cyrius]   Sam 26 Avr 2014 - 20:40

Mais pourquoi maintenant ? Je ne comprenais pas, je n'étais qu'en troisième année ! J'entendis quelques pas venant vers moi. Mais je restais à terre sans rien faire, seulement pleurer. « Eh ça va ? » … Cyrius, Je sentis sa main se poser sur mon épaule, c'est seulement à ce moment là que je relevais ma tête et croisais le regard de mon amie. Je vis dans ses yeux une magnifique lueur de tendresse. « Oh Luna ... » Elle me regardait de la tête aux pieds, je sentais ses yeux qui glissaient lentement sur mes nouvelles marques. « Félicitation pour avoir atteint ton âge adulte, Duchannes. Regarde toi. Tu es devenue encore plus magnifique qu'à ton habitude. Tu as signalé ta transformation à la prêtresse Démona ? » Je fermais une seconde mes yeux avant de les rouvrir, j'aperçus, en face de moi, ma chatte blanche angora. J'ouvris mes bras pour l'accueillir, elle vint se longer dans mon étreinte. Je me mis à la caresser doucement avant de répondre à Cyrius. « Je ne … Non, je ne lui ai pas … dit. Je viens de me réveiller dans … une sorte de morgue … à l'infirmerie je crois … Je ne sais pas trop … je n'y voyais rien jusqu'à … maintenant … Je croyais que j'étais morte … » Ma voix possédait un ton qui trahissait mon incompréhension la plus totale. Mon regard était complètement dans le vide, je restais sur le sol. Je repensais à la Terre … même sans l'appeler, elle était toujours présente. Je la sentais près de moi, je n'avais encore jamais ressentis un tel lien avec elle. Il avait considérablement augmenté ! Elle vint près de moi se logeant dans mon cœur même. Le sang qui coulait dans mes veines vibrait de la même manière que la sève des plantes. Mes cheveux ondulés de manière identique aux lianes. D'ailleurs, sans m'avoir rien demandé, quelques lianes apparurent dans mes longs cheveux noirs rendant ainsi mon aspect général encore plus mystérieux qu'il ne l'était.

Je me levais, poussée entièrement par l'appel de la Terre. Et oui, pour une fois ce n'était pas moi qui appelais la Terre, mais bien elle qui me demanda de l'aide. Elle souffrait le martyre, je le sentais dans mon cœur. Je regardais Cyrius avant de lever les mains vers le ciel. Je respirais un grand coup, laissant la magie de la lune venir à moi. Je pensais aux biens faits de la nature, une nature réparatrice et mère de toutes vies. Je n'agissais que sur la demande de la Terre suivit de mon instinct. J'imaginais une boule de lumière verte partir de mon cœur, qui traversait ensuite mon corps vers le bras, passant par mes pieds nus pour ensuite s'infiltrer dans le sol. Lors de chacune de mes inspiration, je sentais la Terre de revitaliser en moi, et à chaque expiration, je la sentais partir à travers mon corps pour se déverser dans le sol afin de guérir les plaies de la perte des enfants de Nyx, là où leur sang s'était déversé. Lorsque je faisais tout cela, mes marques donnaient presque l'impression d'être vivantes, elles m'enveloppait d'une magie mystérieuse et délicate.


Revenir en haut Aller en bas
Cyrius B. Lafferty
Professeur Equitation
Professeur Equitation
avatar

Messages : 849
Points de Rp : 942
Réputation : 11
Date d'inscription : 05/03/2011
Age : 23
Localisation : Devine !
Emploi/loisirs : Murmurer aux oiseaux.
Humeur : Souriante ...

Feuille de personnage
Réputation : Prêtresse
Don / Affinité : Maîtresse de l'Air ~ Communique avec les chevaux
Son répertoire :

MessageSujet: Re: Renaissance et Transformation de la Terre [Cyrius]   Sam 31 Mai 2014 - 14:46

Avec un regard maternel, j'enveloppais dans mes iris le visage de Luna Duchannes. Elle était sûrement une des élèves dont je m'étais le plus occupée, et dont je me préoccupais. La voilà désormais adulte. Elle avait réussis son entrée dans la vie vampire, gardera ce même visage pour l'éternité, et chaque jour, découvrira des nouveaux tatouages. Elle me rappelais cette fille que j'étais, qui a désormais grandis beaucoup trop vite.

Il était enfin temps de lui montrer que la noirceur qui régnait sur la Maison de la Nuit était encore là, encore plus après l'attaque des humains. Doucement, j'ouvrais ma veste pendant qu'elle appelait la Terre. Le sol grondait, et le ciel lui répondait. Il était aussi présent, dans cette même pièce. Les deux éléments se complétaient parfaitement.

- Nyx a choisit de te rendre plus forte, et tu le mérites. Tout comme ton élément. Il faut que tu saches quelque chose Luna.

Je devais faire peur à voir, à me déshabiller autant. On aurait sûrement un professeur pédophile. Mais non, il fallait qu'elle sache.

- Tes tatouages représentent ta vie. Ils sont à toi, et personne ne pourra avoir ces mêmes symboles. Sauf qu'ils tracent une partie de toi insoupçonnées.

Avec délicatesse, je lui montre les corbeaux noires dessinés sur ma peau, au niveau de mes clavicules. Leurs regards froids, leurs ailes dépliés, ils pouvaient presque cligner des yeux et s'envoler. Ils étaient deux, face à face, dans une symétrie parfaite.

- Cette partie de mes tatouages représentent le fait que je suis liée à la noirceur. J'ai abandonné Nyx quand mon mari m'a abandonné. On ne mérite pas de souffrir autant dans une vie, et elle m'a montré le chemin. Je suis heureuse que ces deux oiseaux sont avec moi. Mais d'un autre côté, je sais que Kalona est lié à moi. Lorsqu'il a enlever mes enfants, loin de moi, j'ai cru que le pouvoir de Nyx ne pouvait être assez fort. Et la colère d'une mère est bien pire que toutes les autres. Cette haine, cette énergie à vouloir tout donner pour sa progéniture... C'est extrêmement violent. Et cette haine, un seul être a pu le ressentir. Elle est presque égal à celle d'un amour perdu : ce que Kalona à ressentis quand il a été chassé du royaume de sa bien aimée. Nous sommes deux égaux, et j'ai bien peur que l'Ombre que nous avons croisé ait un lien avec lui. Je peux le sentir, sur ma peau.

Je remettais mon pull. Je soupirais, regardant par la fenêtre le ciel sombre.

- Rappelles toi toujours qui tu es. Luna Duchannes, fille de Mère Nature, nymphe des natures et déesse des animaux. Tu vas élargir ton pouvoir, tu pourras contrôler chaque particules. Mais fais bien attention, n'en abuses jamais.

Je pris son visage entre mes mains et déposa un léger baiser sur son front, sur son croissant plein. Les deux couleurs se distinguaient, autant de ses yeux que de ses tatouages.

- Si un jour tu te sens faible, n'oublies pas que tu as ton cœur dans un arbre. Enfonces toi dans la Terre et régénère tes pouvoirs. Tu es capable de grande chose, et nous avons tous besoin de toi ici. La Terre et le Ciel sont plus que liés. Les arbres prennent racine dans le sol et caressent les nuages de leurs branches immenses.

Je sais que ça fait mal, de ressentir l'herbe imbibée de sang. Mais tu peux la purifier, enlever cette odeur malsaine. Tu as la force en toi pour rétablir l'ordre


Je mis ma main sur mon cœur et m'inclinait devant elle en signe de respect. Elle était une vampire adulte, et de plus gardienne de la Terre. Elle méritait mon respect.

- Maintenant que tu es adulte, nous deviendrons de très bonnes amies, j'en suis certaine.

Mon visage d'habitude froid devant mes élèves se radoucit depuis bien longtemps et je lui offrais un sourire serein. Je n'avais plus beaucoup d'amis parmi les vampires adultes, et je savais que je pouvais compter sur Luna quoi qu'il arrive. Quoi qu'il advienne.



"C'est alors que la brise se mit à souffler un chant délicieux, au milieu des cadavres. Des pétales de mille couleurs tombaient, épousant les boyaux des morts avec tendresse. La bas, au loin, la maîtresse du ciel s'en allait avec un sourire paisible."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Renaissance et Transformation de la Terre [Cyrius]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Renaissance et Transformation de la Terre [Cyrius]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Probabilité d’un nouveau tremblement de terre 5.0 avant 21 février
» tremblement de terre haiti
» Entre Ciel et Terre [pv Nuage d'Or et Nuage Enneigé]
» Un temple sous terre [PV Kusari]
» 7.0 earthquake hits Haiti / Puissant tremblement de terre en

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La maison de la nuit FRANCE :: La maison de la nuit Francaise :: Les alentours :: Temple-
Sauter vers: